Entre 6h et 18h passées sur Internet : comment protéger les enfants ?

temps d'écran des enfants

Avec l’essor des nouvelles technologies, le temps que l’on passe sur un écran, quel qu’il soit ne cesse d’augmenter. Et cette tendance touche toutes les catégories d'âge. Elle n’épargne pas les plus jeunes, qui consomment également beaucoup de contenus digitaux, notamment sur Internet. Face à cette constatation, quelles sont les solutions pour encadrer un minimum leur usage des appareils connectés ?


Les appareils multimédias chez les plus jeunes (3-19 ans)

Si vous avez des enfants et possédez un ou plusieurs appareils multimédias à la maison, ces derniers peuvent bien souvent être source de conflits quant à leur utilisation. Et pour cause. Les parents, déjà relativement conscients de l'impact que peuvent avoir les écrans sur les enfants et les adolescents, tentent de restreindre leur usage.

Les principaux intéressés, eux, n'ont pas toujours envie qu'on leur dise quoi faire et comment employer leur temps libre. Pourtant, il est indispensable de bien encadrer, dès le plus jeune âge si possible, l'utilisation des écrans auprès des enfants pour éviter des complications futures.

À l’occasion d’une enquête en ligne réalisée de juin à juillet puis de septembre à novembre 2021 sur plus de 4000 participants âgés de 1 à 19 ans par l’institut de sondage Ipsos, les chiffres parlaient d’eux-mêmes.

L’étude menée par cet organisme officiel démontrait notamment que l’appareil phare auprès des plus jeunes reste le smartphone : 89% des 13-19 ans en possèdent déjà un ; suivi de près par l’ordinateur, portable ou non, avec 69% d’enfants équipés.

Or, ces chiffres amènent à tirer une conclusion évidente : si ces jeunes sont déjà propriétaires d'un appareil nomade, ils en font forcément une utilisation régulière, et parfois pas toujours très bien régulée, notamment face à l'essor des réseaux sociaux et autres plateformes de streaming.

Enfants et écrans : quels sont les chiffres ?

Avec une moyenne de 3 écrans - qu’il s’agisse d’un smartphone, d’une tablette, d’un ordinateur ou d’une télévision - chez les 13-19 ans -, ce sont eux qui remportent la Palme d’or avec près de 18 heures par semaine passées à consommer des contenus numériques. Chez les 7-12 ans, 9 heures hebdomadaires sont consacrées à la télévision, l'ordinateur ou le téléphone portable.

La consommation des moins de 6 ans, quant à elle, s’élève tout de même à 6 heures par semaine. Le sondage révélait également la diversité des usages pour lesquels ces fameux écrans sont employés par les jeunes :

  • Visionner des vidéos (notamment grâce aux plateformes de SVOD).
  • Écouter de la musique (sur YouTube ou Spotify, entre autres).
  • Discuter avec des amis ou de la famille
  • Jouer à des jeux vidéo (Twitch, Fortnite ou encore Discord, pour ne nommer qu’eux).

Les conseils de l’ARCOM pour protéger les plus jeunes

Face à une jeunesse toujours plus connectée, on peut rapidement se sentir dépassé et démuni quant à la meilleure approche à adopter pour sensibiliser les jeunes générations à cette thématique.

L’ARCOM (l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) a publié une série de billets visant à prodiguer des conseils à l’intention des parents. Ceci afin de les aider à mieux gérer le temps que passent leurs enfants derrière un écran, car celui-ci, à terme, influe sur leur développement cérébral et leur comportement en société.

En premier lieu, l’ARCOM préconise d’utiliser les écrans à bon escient ; c’est-à-dire de détourner leur usage à des fins éducatives dans la mesure du possible ; et ce, quel que soit le type d’appareil en votre possession. Ensuite, concrètement, plusieurs mesures peuvent être prises pour réduire le temps d’activité numérique des plus jeunes.

Encadrer le temps passé derrière un écran

Pour éviter que vos enfants ne regardent la télévision sans arrêt, évitez par exemple d’installer cette dernière directement dans leur chambre à coucher. Non seulement cela va les isoler du reste de la famille, mais en plus vous n’aurez aucun contrôle sur les programmes qu’ils regarderont.

Lorsque vous le pouvez, asseyez-vous avec eux pour regarder un programme à leurs côtés ; veillez aussi à ce qu’ils soient confortablement installés et que l’éclairage soit suffisant. En participant à cette activité avec eux, vous pouvez par la même occasion les inciter à se concentrer sur un programme en particulier plutôt que de changer de chaînes à tout bout de champ.

Préserver les tous petits

Il s’agit peut-être de la recommandation la plus essentielle. En effet, dès son plus jeune âge, l’enfant interagit naturellement avec le monde qui l’entoure. Plus il passera de temps sur une tablette ou devant la TV, moins il aura d’occasions de développer ses capacités cognitives, son langage, sa motricité.

Une inhibition qui peut, à terme, avoir des conséquences négatives sur son développement sociétal par la suite. Le principe auquel vous ne devez pas déroger ? Si votre enfant a moins de 3 ans, préservez-le autant que possible de tous les écrans.

Il est primordial d’offrir au jeune enfant toutes les opportunités d’utiliser ses cinq sens, de lui permettre d’agir sur son environnement et d’échanger avec autrui ; en bref, d’être actif plutôt que passif derrière un écran.

Adapter le temps d’écran à l’âge de l’enfant

À mesure que l’enfant grandit, il sera possible d’introduire progressivement des temps d’écran plus ou moins larges, toujours en fonction de son âge et en veillant à ne pas dépasser une certaine durée.

Plusieurs études ont effectivement démontré qu’une consommation d’écrans démesurée pouvait aboutir à des troubles du sommeil et de la concentration, à des âges où les enfants découvrent et exploitent toutes leurs capacités.

Si vous cherchez à limiter l’usage des écrans chez les plus jeunes, essayez de respecter les conseils suivants :

  • Avant 3 ans : aucun écran.
  • De 3 à 6 ans : pas plus de 40 minutes par jour.
  • De 6 à 10 ans : par plus d’une heure par jour.
  • Après 10 ans : continuez à superviser le temps d’écran pour éviter les excès.

Bien que la durée passée derrière un écran augmente progressivement avec l’âge (et d’ailleurs, l’enfant manifestera également son désir de varier les programmes qu’il visionne, etc.) il reste important d’imposer des limites afin d’éviter la prise de mauvaises habitudes.

Quel que soit l’âge de l’enfant Qu’il soit bambin ou adolescent, le laisser regarder la TV ou la tablette avant d’aller à l’école n’est pas recommandé. Imposez l’absence d’écrans lors de la prise des repas et faites-les éteindre au moins une heure avant le coucher.

Opter pour un contrôle parental

Si savoir votre enfant fréquemment sur le web vous angoisse, des logiciels de contrôle parental existent pour vous permettre de regagner en sérénité. Depuis 2006, une loi contraint tous les fournisseurs d’accès à Internet de proposer une solution adaptée à leurs abonnés.

Grâce au contrôle parental, vous serez en mesure de définir certains paramètres pour superviser l’usage d’Internet de vos enfants :

  • Définir des plages horaires pendant lesquels les appareils sont indisponibles.
  • Délimiter le temps d’usage quotidien de chaque appareil.
  • Bloquer l’accès aux sites inappropriés à un jeune public.

Ces quelques règles vous aideront à mieux gérer l’utilisation d’Internet faite par les plus jeunes.

Mis à jour le
 

Bons plans Mobile

20Go 4,99€ Voir
70Go 9,99€ Voir

50Go 9,99€ Voir

100Go 9,90€    Voir
Achat groupé Box internet & Forfait mobile :
Profitez d’une offre négociée grâce à la force du nombre et réalisez des économies sur vos forfaits. Préinscription gratuite et sans engagement.

Je me préinscris