Élections en France : quel impact sur l’épargne des Français ?

Les offres et acteurs bancaires référencés sur cette page le sont à titre gratuit. En savoir plus

La nouvelle élection du président Emmanuel Macron aura probablement un impact significatif sur l’orientation économique du pays ainsi que sur l’épargne des Français. Au programme de ce nouveau mandat : des défis à relever pour défendre cette épargne tout en gérant les affaires du pays dans une actualité internationale mouvementée.


Influence de la réélection d’Emmanuel Macron sur les marchés financiers

La réélection du président Emmanuel Macron a-t-elle perturbé les marchés financiers ? Et si oui, dans quelle mesure ? Nos experts Selectra font le point.

Les élections et leur impact sur les valeurs françaises à la bourse

La réélection d’Emmanuel Macron a rassuré les entreprises françaises : le risque de rupture est écarté. Plus concrètement, l’annonce du nouveau mandat d’Emmanuel Macron s’est traduite par une stabilité boursière. En effet, les actions et autres produits financiers n’ont subi aucun pic, à la hausse ou à la baisse, de leur valeur.

De leur côté, les obligations maintiennent elles aussi leur taux et, par conséquent, n’imposent aucune tension sur les crédits. Cette stabilité permet, aux établissements bancaires et assureurs, de maintenir leur solvabilité financière.

En conclusion, la réélection d’Emmanuel Macron n’a pas eu d’impact réellement positif sur les marchés financiers. Toutefois, ce nouveau mandat qui s’inscrit dans une certaine continuité politique évite tout bouleversement boursier.

L'impact de l'élection présidentielle à l'échelle européenne

La réélection d’Emmanuel Macron, plutôt très favorable à l’Union Européenne, a rassuré les entreprises européennes et cela se traduit sur les marchés financiers. À la suite du débat de l’entre-deux tours, qui a scellé la tendance de l’opinion, les valeurs européennes affichaient un certain optimisme. On a pu constater une remontée sensible de la paire Euro Dollar et des gains pour les principaux indices européens.

  • CAC 40 : +1,40% ;
  • EURO STOXX 600 : +0,50% ;
  • DAX : +1,1% ;
  • MIB : +0,25%.

Cette situation a un impact direct sur le cours des actions mais pas que ! Les ETF, qui reproduisent le cours de certains produits financiers, ont eux aussi vu leur taux augmenter temporairement. Cette campagne a donc été favorable aux investisseurs.

En résumé, on peut avancer sans risque que la nouvelle élection d’Emmanuel Macron a écarté le risque d’un décrochage des indices européens. Selon toute logique, cela aurait été dommageable à court terme pour les épargnants français détenteurs d’enveloppes fiscales comme l’assurance-vie et le PEA.

L’incidence des politiques économiques Macron sur l’épargne des Français

Une interview du Président, alors en campagne, a révélé sa vision de l’épargne. Entre un monde voulu plus juste et durable et une fiscalité stable, certains secteurs de l’économie sont amenés à influencer l’épargne des Français dans les prochaines années.

Quelle est l'ambition d'Emmanuel Macron quant à l'épargne des français ?

"De manière générale, il est souhaitable que l’épargne des Français vienne autant que possible financer l’économie réelle, l’innovation, les transitions." Déclaration d'Emmanuel Macron

Selon les déclarations du président Emmanuel Macron, on peut en déduire que l’épargne doit s’orienter vers des secteurs porteurs soutenus par l’État, et par l’Union européenne. Ces secteurs s’inscrivent dans une logique écologique aussi appelée “investissement socialement responsable (ISR)”.

Les fonds ISR se décline principalement en deux catégories de fonds :

  1. Les fonds socialement responsables ou de développement durable : ils intègrent dans un portefeuille les entreprises les plus performantes en matière de développement durable ;
  2. Les fonds d’exclusion (placements éthiques) : qui excluent certains secteurs comme l’armement, le jeu, le tabac ou des activités considérées par leurs détenteurs comme dangereuses pour l’environnement : OGM et nucléaire notamment.

Le saviez-vous ? 🧠 En 2021, les investissements socialement responsables ont enregistré les meilleures performances comparativement aux investissements classiques. L’ISR vous permet d’investir dans des entreprises innovatrices, à forte de croissance et dont l’activité repose sur des secteurs clés.

L'impact de la Flat Tax sur l'épargne des français

La « Flat Tax » est le terme anglo-saxon donné pour le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU). Il a été instauré par la Loi de Finances 2018 sous le premier quinquennat d’Emmanuel Macron. Cette taxation à 30% concerne tous les revenus, notamment ceux générés par une assurance-vie et un PEA. La répartition est de 12,8 % au titre du prélèvement forfaitaire et de 17,2 % pour les prélèvements sociaux.

Cette Flat Tax est en fait une mesure incitative qui est appelée à être retravaillée pour établir, toujours selon le président Emmanuel Macron, un lien solide entre épargne et investissement. Actuellement, la fiscalité est avantageuse avec le PFU pour l’assurance-vie et le PEA, pour des durées de détention respectives d’au moins 8 ans et 5 ans respectivement.

Quel est l’objectif de la Flat Tax ? 🤔 Le PFU incite donc les épargnants à investir à moyen ou long terme dans l’économie réelle plutôt que dans les livrets à très faible rendement.

Concernant le PEA, le président Emmanuel Macron a déclaré « La loi PACTE a donné plus de flexibilité sur le montant maximal des versements ou les titres éligibles. Aujourd’hui, la fiscalité de l’épargne a besoin de stabilité et il n’est pas prévu de modifier les règles relatives au PEA ». Cette déclaration conforte le PEA comme étant une enveloppe stable pour les épargnants français.

Macron réélu, mais l’actualité reste mouvementée pour les épargnants

La réélection d’Emmanuel Macron a permis d’établir un horizon serein pour les solutions d’épargne en France. Cependant, l’échéance des législatives laisse entrevoir de possibles divergences dans la gestion des affaires de l’État. De plus, l’actualité internationale demeure incertaine, notamment en Europe avec le conflit russo-ukrainien.

Élections : les risques liés à une éventuelle cohabitation

L’échéance des législatives en juin 2022 laisse entrevoir la possibilité d’une cohabitation avec un Premier ministre souverainiste, qui privilégie l’intérêt national par rapport aux mesures de l’Union européenne. Il est clair que cette élection à venir sera surveillée de près par les entreprises et les investisseurs en France et en Europe. Si le président Macron se retrouve minoritaire à l’assemblée, l’ensemble de sa politique pourrait être remise en cause, ce qui suscitera des remous sur les marchés financiers qui auront, au moins à court terme, des conséquences sur l’épargne des Français.

L’actualité internationale et le conflit russo-ukrainien

Quelle que soit l’issue des élections législatives françaises, l’Europe doit composer avec le conflit qui se déroule en Ukraine, et les conséquences sur le plan économique dans le Vieux Continent. Les conséquences sur l’inflation et la capacité d’épargne des Français sont déjà mesurables, avec notamment une hausse des prix sur le carburant et certaines denrées de première nécessité. Tant que ce conflit ne sera pas résolu, où qu’une solution alternative n’aura pas été trouvée, la tendance inflationniste risque de se poursuivre.

Pourquoi l’inflation est-elle néfaste pour votre pouvoir d’achat ? 🧐

Par définition, l’inflation correspond à une hausse durable et générale des prix. Autrement dit, l’inflation implique une baisse de la valeur monétaire et atténue votre pouvoir d’achat.

Actuellement, le taux d’inflation est tel que les livrets d’épargne, les fonds euros et obligations ne parviennent plus à vous faire gagner de l’argent. Notre solution : vous tourner vers des actifs plus rentables mais plus volatils comme les actions, les ETF ou encore les OPCVM accessibles avec une assurance vie, un compte-titres ou un PEA.

Mis à jour le