Découvert bancaire : près d’un Français sur deux régulièrement à découvert

Un Français sur deux est à découvert régulièrement
Un Français sur deux est à découvert régulièrement

42% des Français sont régulièrement à découvert selon la dernière étude publiée par Opinionway parue en Juin 2019. Quel est le montant moyen de ce découvert ? Et les frais payés par les Français ? Catégories de population concernées, fréquence du découvert, Selectra revient sur les chiffres publiés le mois dernier pour UNCCAS et le Sénat.

La moitié des français à découvert régulièrement

decouvert français
1 français sur 2 à découvert régulièrement

42 % des Français sont régulièrement à découvert sur leur compte bancaire. Ce sont les chiffres révélés par la dernière étude d’OpinionWay pour l’UNCCAS et le Sénat parue en Juin 2019. Si ce chiffre est en baisse constante depuis quelques années, il n’en reste pas moins important.

Pour rentrer un peu plus dans le détail, 56% des Français déclarent ne jamais être à découvert, tandis que 14% le sont tous les mois. Et cela touche d’ailleurs plus les femmes que les hommes. Elles sont environ 45% à être à régulièrement à découvert, contre 38% des hommes. Si l’on aurait tendance à penser que les jeunes sont plus touchés par le découvert bancaire, il n’en est rien.

En effet, les 35-49 ans sont les plus concernés par le découvert, 53% d’entre eux voient régulièrement leur compte passer dans le rouge, contre 45% des 18-24 ans. Si les raisons du découvert diffèrent, toutes les catégories socio-professionnelles sont concernées. Si les CSP- sont 34% à être à découvert au moins une fois tous les 3 mois, les CSP+ le sont également à 21%.

"Les populations les plus fragiles dépassent le montant de leur découvert autorisé, malgré une gestion très pointilleuse, pour continuer de vivre. Pour les plus aisés, c'est différent, là il s'agit plutôt d'une mauvaise gestion de leur trésorerie." explique Guillaume Clavel, président de Panorabanques.com

Montant, frais, banques les plus chères : focus sur le découvert bancaire

Montant moyen du découvert des Français

394 euros, c’est le montant mensuel moyen du découvert (pour les Français à découvert), selon le 6ème baromètre Cofidis/CSA de Septembre 2017. Un montant en hausse par rapport à l’année précédente puisqu’il s’élevait alors à 361 euros.

Selon la même étude, il manquerait en moyenne 484 euros par mois aux Français pour vivre “confortablement”. Le découvert est alors un moyen pour les citoyens d’arriver à finir le mois, même si les frais prélevés lors d’un découvert non autorisé peuvent mettre les consommateurs en difficulté côté budget.

Découvert : montant des frais prélevés

Pour bien comprendre les frais prélevés lors d’un découvert, il faut tout d’abord faire la différence entre le découvert autorisé et non autorisé. Le découvert autorisé revient à une ouverture de crédit par la banque, avec autorisation et signature préalable du banquier précisant alors le montant autorisé et les modalités.

Attention à ne pas dépasser le montant du découvert autorisé, sous peine de se voir appliquer des commissions d’intervention par la banque, c’est à dire un frais fixe prélevé pour chaque opération de paiement réalisée au-delà du découvert autorisé (généralement 8€/opération).

La différence entre agios et commission d’intervention Les agios sont des intérêts à payer lorsque le compte est à découvert : ils sont proportionnels au montant du découvert, mais un minimum forfaitaire s’applique dans certains cas. Le taux appliqué est plus élevé s’il s’agit d’un découvert non-autorisé. Si le client dépasse le montant de son découvert autorisé, il se verra alors facturer une commission d’intervention à chaque opération, en plus des agios.

Si le nombre de Français en dépassement de découvert bancaire autorisé est en baisse depuis 2014, être à découvert coûte tout de même cher aux citoyens. En 2018, les frais prélevés s’élevaient en moyenne à 60 euros par an, un chiffre en augmentation depuis 2014 d’après une étude de Panorabanques.

Pour les clients les plus fragiles, la facture peut être bien plus élevée, bien que ces frais soient plafonnés. Si l’on cumule tous les frais prélevés par la banque en cas de découvert (agios, frais de rejet, lettre d’avertissement etc), certains clients en difficulté ont versé plus de 320 euros de frais en moyenne en 2017, selon la Banque de France.

Plafonnement des frais bancaires pour les plus fragiles Si le plafond mensuel des frais prélevés pour un découvert non autorisé s’élève à 80 euros, ils est moindre pour les personnes en situation de fragilité bancaire. Le découvert non-autorisé leur est facturé au maximum 4€ par opération et le plafond mensuel est de 20€.

Opter pour une banque sans découvert

banque sans decouvert
Limiter les frais en optant pour une banque sans découvert

Une des solutions pour limiter les frais bancaires est d’opter pour une banque avec compte bancaire sans découvert. Son fonctionnement ? C’est simple, si le client n’a pas les fonds nécessaires sur son compte pour régler ses achats, le paiement sera tout simplement refusé.

La marge de manoeuvre est donc moindre qu’avec un compte classique avec découvert autorisé, mais c’est une solution pour limiter les frais bancaires dû au découvert.

N26 propose une offre de compte sans découvert particulièrement intéressante, puisque celui-ci est gratuit. Il est possible d’ouvrir un compte N26 en quelques minutes, via l’application ou le site internet.

Les consommateurs à la recherche d’un compte sans découvert trouveront également leur bonheur chez Nickel ou encore Czam, la banque mobile de Carrefour.

Une autre solution : se tourner vers les offres low cost des banques traditionnelles, telles Eko by CA ou LCL Essentiel, des offres à 2€ par mois. Celles-ci se distinguent par l’accès à un conseiller en agence. LCL Esssentiel propose des plafonds de paiements plus élevés que Eko by CA.

Frais bancaire sur le découvert : les banques les moins chères

banque en ligne pas chere
Quelles sont les banques les moins chères sur le découvert ?

Si ce type de compte sans découvert autorisé est accessible dans une banque classique à la demande du client, se tourner vers une banque en ligne ou une banque mobile est également une bonne solution, puisqu’elles sont généralement les moins chères en terme de frais bancaires sur le découvert.

Les commissions d’intervention ne sont généralement pas facturées et les taux pratiqués pour les agios moindres. Les banques en ligne sont donc une bonne option pour tous ceux qui désirent réduire leurs frais bancaire sur le découvert.

Voici quelques banques en ligne dont les frais bancaires sur le découvert sont réduit à leur minimum.

Boursorama Banque est très intéressante côté frais bancaire sur le découvert. Les commissions d’intervention sont gratuites tout comme les lettres d’information (préalable au rejet d’un chèque et pour compte débiteur non autorisé) et les rejets de virement. Les frais de rejets de chèque s’élèvent à 30 euros quel que soit le montant du chèque.

En cas de découvert autorisé, le taux débiteur s’élève à 7% et passe à 16% en cas de dépassement de découvert, tout comme chez Fortuneo.

Du côté de chez ING les frais sont sensiblement les mêmes, seul le taux débiteur en cas de découvert autorisé est un peu plus élevé : 8%.

Frais bancaires : tableau comparatif des banques les moins chères

Caractéristiques Boursorama ING Fortuneo BforBank Orange Bank
Carte bancaire Gratuite(sous conditions) Gratuite(sous conditions) Gratuite(sous conditions) Gratuite(sous conditions) Gratuite(sous conditions)
Commissions d’intervention Gratuit Gratuit Gratuit Gratuit Gratuit
Frais de rejet de chèque Gratuit 30 € (pour chèque de mois de 50 euros 50 € (pour chèque de plus de 50 euros) 30 € (pour chèque de mois de 50 euros 50 € (pour chèque de plus de 50 euros) 30 € (pour chèque de mois de 50 euros 50 € (pour chèque de plus de 50 euros) 30 € (pour chèque de mois de 50 euros 50 € (pour chèque de plus de 50 euros)
Lettre d’information Gratuit Gratuit Gratuit 20€ 14,50€
Taux débiteur en cas de découvert autorisé 7% 8% 7% 8% 8%
Taux débiteur en cas de dépassement de découvert 16% 16% 16% 18,40% 16%
Avantages - offre bancaire complète - élue “banque la moins chère” - offre Welcome sans condition de revenu -une offre de crédit immobilier -une carte Gold MasterCard sans condition de revenu -1ère banque pour aller en bourse (selon Capital, Juin 2017) -une offre de crédit immobilier -une large gamme de produits d’épargne -livret Orange Bank avec taux à 1%
Mise à jour le