Coronavirus : comment ING a-t-elle affronté la crise sanitaire ?

La banque en ligne ING s'est mobilisée pour ses clients face à la crise sanitaire.
La banque en ligne ING s'est mobilisée pour ses clients face à la crise sanitaire.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a mis à mal toutes les entreprises de l’hexagone, y compris les banques en ligne. Habitudes de consommation des clients modifiées, mise en place de mesures exceptionnelles, la banque en ligne ING a elle aussi été touchée par la crise. Quel a été l’impact du confinement pour la banque en ligne ? Comment a-t-elle réagi face à la crise ? Selectra revient en détail sur les conséquences du Covid-19 pour ING.


L’impact du Covid-19 sur la banque en ligne ING

Face au Covid-19 qui a mis la France à l’arrêt pendant près de 2 mois, la banque en ligne ING a dû s’adapter à la crise sanitaire, comme toutes les entreprises de l’hexagone. Mais la banque en ligne part tout de même avec un cran d’avance face à d’autres secteurs, puisque 100% de ses activités se font en ligne. Les clients ING sont donc des habitués du digital, et n’ont pas subi de changement majeur dans l’utilisation de leurs services bancaires.

Les habitudes des clients ING modifiées durant le confinement

clients ING
Diminution de 30% des paiements par CB pour les clients ING

La banque en ligne ING a cependant pu observer quels ont été les impacts du confinement et de la crise sanitaire sur les habitudes de leurs clients. Tout d’abord, les clients ING ont en général et sans grande surprise, modifié leurs habitudes de consommation. En effet, les paiements par carte bancaire des clients ING ont diminué de 30% tandis que les paiements sans contact ont représenté plus de 40% de la totalité des paiements. Une ascension fulgurante pour ce moyen de paiement, notamment dû à l’augmentation du plafond de paiement sans contact à 50 euros, qui a permi aux clients ING de respecter au maximum les gestes barrières.

L’investissement en bourse a également été impacté par le confinement. Les clients ING ont souhaité massivement investir puisque les ouvertures des comptes-titres et des PEA (Plan d’Epargne en Actions) ont été multiplié par 6.

“Il y a une volonté claire de bénéficier des forts mouvements de marché liés à la crise du coronavirus. Les habitués ont intensifié leurs opérations, et on a observé l’arrivée en nombre de nouveaux investisseurs. Cet appel des marchés s’est vu également sur l’assurance vie, où les arbitrages des fonds euros vers les unités de compte ont été plus dynamiques que d’habitude”, explique Frédéric Niel, directeur de la banque en ligne ING.

Mais si les clients ont voulu investir, ils ont également voulu jouer la sécurité en épargnant au maximum. ING a en effet observé une augmentation des versements sur les livrets d’épargne au mois de mars, par rapport au début de l’année 2020.

“Toutefois, nous avons observé dans le même temps une recherche de sécurité : les versements sur livrets ont été 20% supérieur en mars à la moyenne mensuelle habituelle,” précise Frédéric Niel.

Les mesures mises en place par ING durant la crise sanitaire

Pour venir en aide à leurs clients en difficulté, et les aider à surmonter cette crise, ING a pris plusieurs mesures exceptionnelles. La première concerne les clients ING ayant souscrit à un crédit immobilier. Si ces derniers se retrouvent en difficulté financière à cause du coronavirus, ils peuvent reporter leurs mensualités de crédit jusqu’à 6 mois. Une mesure qui permet de soulager les clients les moins épargnés de cette crise.

De plus, les clients ING seront également remboursés de tous les frais d’incidents qu’ils auront eu en mars, avril et mai. Cela permet à ING de préserver au maximum les ressources de leurs clients, en leur évitant des difficultés financières supplémentaires.

Crise sanitaire : ING et “Urgence Coronavirus”

secours populaire ING
ING soutient le Secours Populaire durant la crise

ING ne s’arrête pas là puisque la banque en ligne soutient “Urgence Coronavirus”, une initiative du Secours Populaire destinée à aider les personnes en situation de précarité durant la crise sanitaire en France. Dans ce contexte, ING a lancé une collecte de fond afin de récolter un maximum d’argent, qui sera reversé à l’association.

ING fait donc appel à ses collaborateurs, à ses clients mais aussi au grand public pour récolter des fonds, et souhaite récolter 200 000 euros. La banque en ligne s’est engagé à doubler ce montant. ING espère donc pouvoir reverser plus de 400 000 euros au Secours Populaire et ainsi contribuer au financement de plusieurs actions comme :

  • la distribution de colis alimentaires et de produits d’hygiène
  • l’aide et le soutien auprès des personnes isolées
  • l’organisation de maraudes pour les personnes sans-abris
  • l’organisation de cours de soutien scolaire
Mis à jour le