The Pearl Akoya, que penser de cette enceinte connectée de luxe made in France ?

Si la démocratisation de la domotique a été plus lente à se faire en France qu’aux États-Unis, désormais, les consommateurs sont envahis par une offre qui ne cesse de s’enrichir. Les enceintes intelligentes rencontrent un franc succès, plus particulièrement celles des leaders du marché. Aujourd’hui, Selectra a décidé de regarder du côté du made in France avec une nouvelle enceinte connectée de luxe, The Pearl Akoya.

Enceintes connectées : comment les nouveaux acteurs du marché peuvent-ils se distinguer ?

Quand on parle d’enceintes connectées, les noms des géants du Web nous viennent rapidement en tête : Google Home, HomePod d’Apple, Amazon Echo. Mais avec le temps, l’offre s’enrichit et de nouveaux acteurs arrivent dans la course effrénée de l’innovation technologiqueLenovo, Ikea et Sonos, Samsung, Huawei, et ainsi de suite.

Aujourd’hui, Selectra a envie de parler d’innovation française et s’intéresse à la nouvelle enceinte connectée de la société bretonne Cabasse, The Pearl Akoya. La spécialité de cette entreprise : les enceintes hi-fi et des solutions de home cinema à destination des adeptes de qualité sonore et des mélomanes. Il n’est donc pas surprenant de voir que son nouveau produit s’inscrit évidemment dans la tendance domotique, tout en misant sur le savoir-faire de la société, fondée en 1950. Rachetée par l’entreprise française spécialiste des objets connectés AwoX en 2014, Cabasse fait sa mise à jour.

Alors que l'offre se fait de plus en plus riche, il n’est pas toujours évident pour les acteurs de la domotique de se distinguer. Mais pour Cabasse, ce n’est pas un problème. The Pearl Akoya est un produit singulier de par son design et ses fonctionnalités. Elle a été dévoilée mi-octobre 2019, à l’occasion du Paris Audio Vidéo Show.

The Pearl Akoya est la petite sœur de The Pearl, enceinte connectée vendue au prix de 2  790 euros et datant de 2018. Il s’agit donc d’une version compacte et mini du précédent modèle.

The Pearl Akoya : une enceinte connectée de luxe et compacte

The Pearl Akoya nous interpelle avant tout par son design. Sa forme sphérique et élégante de 22 centimètres de diamètre se distingue de ses concurrentes. Avec ses six couches de laque, la sphère brille, à l’image d’une perle. L’enceinte ressemble à un œil robotique arrivant tout droit du futur. Selon les goûts, il est possible de choisir entre deux modèles : noir métallique avec un anneau pur chromium ou blanc nacré avec un anneau argenté.


Avec l'enrichissement grandissant de l'offre, les produits de luxe sont-ils le meilleur moyen de se distinguer en domotique ?

Elle fonctionne grâce au Bluetooth et au Wifi, et permet de diffuser les pistes sonores d’équipements nomades en haute définition. Au-delà de l’élégance de son apparence, sa forme offre une meilleure propagation du son. La puissance sonore de l’appareil est aussi impressionnante, puisque celle-ci peut aller jusqu’à 121 décibels. Il va sans dire que pour les amoureux de vinyles, elle s’invite comme une alternative qualitative à des sound systems parfois imposants. The Pearl Akoya dispose également de plusieurs connexions physiques – Ethernet, optique SDIF, Micro-USB et prise jack 3,5 mm –, qui permettent de connecter un vaste choix d’objets. Les sources à partir desquelles l’utilisateur peut diffuser peuvent à la fois être matérielles et digitales. En effet, The Pearl Akoya peut lire quantité de fichiers – AAC, AIFF, ALAC, FLAC, MP3 et WMA. Cabasse, dans son communiqué, faisait la promesse d’« un son d’une extrême pureté, sans aucune altération, coloration ou distorsion. »

The Pearl Akoya est donc une enceinte connectée de luxe. Elle est compatible avec le Google Assistant – soit l’assistant vocal de Google – et, d’après Cabasse, la compatibilité avec Alexa d’Amazon ne devrait pas tarder. La commande vocale est ainsi disponible.

Alors, évidemment, The Pearl Akoya est un objet pour lequel chaque détail a été pensé. La qualité de la fabrication est indéniable. Le fabricant a intégré des membranes en carbone à son produit, et le haut-parleur triaxial compact, lui, est en aluminium. Tout ce travail et cette attention ont un prix, et pas des moindres, puisqu’il faut dépenser 1 490 euros pour se procurer ce bel objet, disponible depuis le mois de novembre 2019.

The Pearl Akoya, caractéristiques

Caractéristiques

The Pearl Akoya

Dimensions (L x H x P)

220 x 220 x 220 mm

Systèmes d’exploitation compatibles

Universel

Poids

8 kilogrammes

Type d’alimentation

Secteur 220V

Fonctions spéciales

Application StreamControl

Calibration acoustique par micro

Compatible Multiroom

USB compatible Hi-Res

Connectique informatique

Micro-USB

Entrées audio

RCA / Optique

Réponse en Fréquence

30 Hz - 27 kHz

Grave

17HELD 170 mm

Medium

Coaxial BCI 130 mm

Aigu

Coaxial BCI 130 mm

Nombre de HP

3 haut-parleurs

Nombre de voies

3 voies

Puissance

1050 watts (300 watts + 300 watts + 450 watts)

Codecs audio lus

FLAC, MP3, WMA, AAC, AIFF, ALAC

Fonctions connectées

Radios Web et services de streaming

Liaison Sans-Fil

Bluetooth et WiFi

Tuner & Streaming

Radios Internet (vTuner), Deezer, Napster, Qobuz, Spotify, Tidal

Type de source

Port USB, Sans-fil

Modèles

Noir métallique ou blanc nacré

The Pearl Akoya : qui est sa plus grande concurrente ?Le rival direct de Cabasse et de sa Pearl Akoya ? Devialet avec Phantom 900, enceinte compacte sans fil coûtant 1 290 euros. Avec sa version mini de The Pearl, Cabasse aligne donc ses prix sur ceux de la concurrence.

Créé le