Huawei : la nouvelle enceinte connectée qui révolutionne le marché

Alors que les Français commencent à se familiariser avec les enceintes connectées, à l’autre bout du monde, l’un des grands acteurs du marché de l’innovation a dévoilé ses intentions. L’entreprise Huawei pourrait bien travailler sur un nouveau produit, avec son propre assistant vocal, utilisable à l’international.

Assistants connectés : la frénésie des acteurs du marché domotique


L'ambition du leader chinois Huawei dans le domaine des enceintes connectées semble symptomatique d’un mouvement de démocratisation international. Et celui-ci donne lieu à une multiplication des offres domotiques par les grands acteurs de l’innovation.

Plus les mois passent et plus la proposition d’enceintes connectées s’enrichit. Chaque acteur du marché veut offrir sa propre création. En France, Google a été le premier à se lancer avec le Google Home et le Google Home Mini, puis il y a eu Apple avec le HomePod et Amazon avec l’Amazon Echo. Mais ce ne sont pas les seules entreprises à convoiter une place dans l’offre domotique. De nombreux projets sont en cours de développement, comme l’enceinte connectée de Samsung, l’assistant vocal Magenta d’Orange et Deutsche Telekom ou encore le Netatmo Smart Home Bot.

Il n’est donc pas étonnant d’apprendre que l’entreprise chinoise Huawei ait décidé de lancer son propre assistant personnel pour venir faire de la concurrence aux autres marques. Et cette enceinte connectée devrait être équipée de son propre assistant personnel – type Alexa ou Siri –, Xiaoyi, qui ne fonctionne aujourd’hui qu’en Chine sur ses smartphones et sa première enceinte connectée, IA Cube.

Huawei n’en est pas à son premier assistant personnelL’entreprise a déjà sorti une enceinte connectée, IA Cube, fonctionnant avec l’assistant vocal d’Amazon – Alexa, et celui de Google – Google Assistant, en dehors du territoire chinois. C’est donc dans le but de gagner son indépendance à l’international quant à l’intelligence artificielle que Huawei entreprend l’élaboration d’un assistant personnel unique pour sa marque.

Huawei : un adversaire sérieux dans la bataille domotique contemporaine

Il suffit de faire un tour rapide du propriétaire pour constater le monopole des GAFA – Google, Apple, Facebook, Amazon – sur le marché domotique. Les géants du Web dominent le marché, avec Google et Amazon en tête. Pour autant, Huawei est loin d’être un petit concurrent. Au troisième trimestre 2018, selon les chiffres du cabinet IDC, Huawei conservait sa seconde place sur les expéditions de smartphones, devant Apple et après Samsung. Créer un assistant personnel totalement indépendant pourrait donc aussi être synonyme de nombreuses possibilités et opportunités pour la société, qui a réussi à s’imposer durablement dans le domaine des téléphones intelligents.

En Chine, Huawei a équipé ses produits de son assistant vocal Xiaoyi. L’entreprise ne part donc pas de rien. Une information confirmée par CNBC, qui a réussi à obtenir une interview de Richard Yu, le CEO de Huawei : « Nous utilisons notre propre [assistant] en Chine.[…] Nous avons besoin de plus de temps pour développer nos services d’intelligence artificielle… À l’avenir, nous les étendrons en dehors de la Chine ». Une affaire à suivre, donc.

Huawei, un concurrent sérieux pour les GAFA ?La question se pose concrètement. Depuis quelques années, la société chinoise a réussi à se créer une place là où on ne l’attendait pas, et ce à l’international. En développant son activité domotique, pourrait-elle donc venir ajouter une nouvelle lettre au sigle préféré des géants du Web ?

Mise à jour le