Amazon et Apple sont-ils en train de bouleverser le marché de l'enceinte intelligente ?

Alors que la rentrée approche, il est temps de faire un point sur les assistants vocaux. Cet été, deux entreprises ont fait parler d’elles : Amazon et Apple. En France, toutes deux ont sorti leur enceinte connectée à l’arrivée des beaux jours. L’occasion idéale pour prendre le pouls de ce marché mondial, dont les chiffres parlent d’eux-mêmes.


Le Prime Day 2018 d’Amazon : une opération séduction réussie

Avec Amazon Echo et l’intelligence artificielle Alexa, l’entreprise créée par Jeff Bezos a fait une entrée fracassante sur le marché français de la domotique au début de l'été 2018.

L’édition 2018 du Prime Day a été une occasion pour Amazon de confirmer son hégémonie et la bonne santé du secteur domotique. Alors que cette journée spéciale avait débuté avec des petits problèmes techniques, son bilan reste positif pour le cybermarchand. Durant 36 heures, les membres Prime d’Amazon ont pu acheter des équipements domotiques à des prix défiants toute concurrence. Ce faisant, cette édition a été la plus rentable pour l’entreprise depuis la mise en place de cet événement.

En tout, et malgré un silence d’Amazon sur le chiffre d’affaires réalisé officiellement, on comptabilise plus 100 millions de produits vendus lors du Prime Day à travers le monde. Et une majorité des ventes étaient des produits Amazon, comme les Fire TV et les Kindle. Selon Bloomberg, les ventes d’Amazon ont grimpé de 40 % par rapport au Prime Day de l’année 2017, soit 3,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Il y a de cela quelques semaines, Selectra s’interrogeait : Amazon se prépare-t-il à envahir le marché mondial de la domotique ? Une interrogation qui se justifiait par les actions successives de la société américaine, avec le rachat de la start-up Blink par Amazon fin 2017 et le rachat de la start-up Ring pour plus d’un milliard de dollars en mars 2018. Peu à peu, la volonté d’Amazon s’est confirmée, avec la sortie de son Amazon Fire TV Cube mais aussi l’arrivée en France de la maison connectée selon Amazon avec la sortie estivale d’Amazon Echo. Alors, on vous le donne en mille : qui était la star de ce Prime Day ? L’enceinte intelligente du cybermarchand, évidemment. À ses côtés, les Echo Dot et Echo Spot d’Amazon se sont aussi très bien vendus. En tout, ce serait plus d’un million d’objets pour la maison connectée vendus par Amazon lors du second jour de son Prime Day.

Prime Day, le jour idéal pour obtenir de nouveaux membres AmazonUn coup commercial comme le Prime Day, au-delà du chiffre d’affaires généré par les ventes, a un but sur le long terme : fidéliser les clients et obtenir de nouveaux abonnés Prime. Cela motive les gens à passer à l’offre premium du site, grâce à laquelle ils peuvent bénéficier d’offres spécifiques et inédites. Lors du Prime Day du 16 et 17 juillet 2018, Amazon a enregistré un nombre record de nouveaux abonnés : pari gagné.

HomePod : Apple aurait dépassé le million de vente pour son enceinte connectée en 2018

Ces dernières années, les sites de vente en ligne et leurs offres promotionnelles régulières ont modifié notre manière de consommer.

Selon Strategy Analytics, depuis le lancement en février 2018 de son HomePod en Australie, aux États-Unis et au Royaume-Uni, Apple aurait vendu 1,3 million d’appareils à travers le monde. Au début de l’été, la marque à la pomme a lancé son assistant vocal sur trois marchés supplémentaires. En France, le HomePod est donc sorti le 18 juin 2018, ainsi qu’en Allemagne et au Canada.

Ces chiffres sont loin d’être négligeables, puisqu’ils sont la manifestation d’une évolution sur le marché de la domotique mondial. Apple est récemment arrivé dans le domaine de l’enceinte connectée, et si son chiffre peu paraître bas par rapport à ses concurrents, il ne faut pas oublier qu’Amazon et Google sont présents depuis bien plus longtemps outre-Manche.

Estimations de ventes du HomePod entre février et juillet 2018
Australie, États-Unis et Royaume-Uni France, Allemagne, Canada
600 000 appareils 700 000 appareils

Chiffres avancés par Strategy Analytics.

Bien sûr, tous ces chiffres sont à manier avec précaution, car les marques restent assez discrètes sur leurs ventes, et Apple n’a pas encore dévoilé de chiffres officiels. Pour autant, ils n’en restent pas moins des indicateurs fiables d’une évolution. En France, Amazon et Apple sont arrivés bien plus tard que Google sur le marché de l’enceinte connectée. Et la démocratisation de la domotique n’en est ici qu’à ses débuts. Il s’agit donc pour ces entreprises d’un marché aux nombreuses opportunités. Au deuxième trimestre de l’année 2018, la part de marché mondial d’Amazon était de 41 % avec 4,8 millions d’Amazon Echo, celle de Google était de 27 % avec 3,2 millions de Google Home et celle d’Apple de 6 % avec son HomePod. En 2017, Amazon était encore roi en son royaume avec environ 75 % de part de marché. Un chiffre qui a donc bien changé en une année avec l’arrivée d’une concurrence plus déterminée. La bataille pour le Trône de fer connecté ne fait que commencer.

Apple : tout le monde cède à la tentationPour certains experts, les chiffres faits par Apple pour son HomePod ne seraient pas à la hauteur des attentes de l’entreprise. Pour autant, tout porte à croire qu’Apple n’a pas dit son dernier mot. Le jeudi 2 août 2018, la marque à la pomme est devenue la première entreprise privée dans le monde à dépasser 1 000 milliards de dollars en Bourse.
Mis à jour le