Monese : une nouvelle néobanque sur le marché français des banques digitales

Monese, la néobanque britannique pleine d'ambition arrive sur le marché français.

Nouveauté sur le marché français des néo-banques : Monese, une enseigne britannique, arrive dans l’hexagone. Son offre d’ouverture de compte par mobile vient concurrencer les néobanques déjà bien implantées comme N26 ou Revolut. Qui est Monese et que propose-t-elle de différent ? Selectra dresse le portrait de cette néobanque pleine d’ambition.

Monese, nouvelle néobanque sur le marché français

Qui est Monese ?

banque mobile monese
Monese propose une ouverture de compte par mobile sans justificatif de domicile.

Arrivée en France en septembre dernier, Monese voit déjà les choses en grand. La néobanque britannique affirme avoir séduit plus de 60 000 clients en France, mais aurait pour objectif d’atteindre les 300 000 clients d’ici la fin de l’année 2019. Un bel objectif de croissance pour cette banque qui vient tout juste de traverser la Manche et qui concurrence des rivales déjà bien implantées, telles N26 et Revolut.

Déjà présente sur le marché britannique, la néobanque Monese a vu le jour en 2015. Monese se revendiquait à son lancement comme la première banque proposant un compte courant 100% mobile au Royaume-Uni. Aujourd’hui, elle est présente dans 20 pays et ne compte pas moins de 750 000 clients dans le monde.

Qu’est-ce qu’une néobanque ? Une néobanque est une banque nouvelle génération, proposant une offre spécifique sur laquelle ne se sont positionnés ni les banques traditionnelles, ni les banques en ligne. Généralement, les néobanques proposent d’ouvrir et de piloter le compte à 100% via une application mobile : on parle alors de “banque digitale” ou “banque mobile”.

Comme toutes les banques mobiles, Monese souhaite simplifier l’ouverture de compte grâce à une application mobile qui se veut intuitive. Pour ouvrir un compte courant, rien de plus simple : une photo de la pièce d’identité suffit. Une fois que les informations sont vérifiées par la banque, Monese fournit alors un numéro de compte. Le client peut ensuite commander sa carte bancaire et commencer à utiliser son compte. La particularité ? Aucune condition de revenu ni de justificatif de domicile sont nécessaires pour ouvrir le compte.

Des démarches simples et rapides, sans formalités administratives. Un système simple, accessible à tous, et qui se veut adapté aux étudiants, aux voyageurs ou encore aux expatriés, qui ont parfois du mal à ouvrir un compte dans un pays étranger.

Offres et tarifs de la néobanque Monese

La néo banque Monese propose une base de services communs, puis décline son offre en 3 formules : la formule Starter, l’offre Plus et l’offre Premium.

  • La formule Starter est une formule gratuite qui propose un compte courant complet, sans frais mensuels. Le client dispose d’une carte de paiement gratuite (à débit immédiat) mais certains rechargements et transferts sont payants.
  • L’offre Plus est une formule payante à 4,95€ par mois et comprend une carte de paiement gratuite ainsi qu’un nombre limité de retraits gratuits en distributeur. Pour le reste des services, les frais sont réduits par rapport à la formule Starter.
  • Enfin, l’offre Premium à 14,95€ par mois propose aux clients une formule avec retraits gratuits illimités, rechargements et transferts sans frais, sans oublier la carte de débit gratuite.

Une carte prépayée Monese n’autorise aucun découvert. En réalité, les cartes de paiement de Monese sont des cartes pré-payées : il faut d’abord créditer le compte pour utiliser la carte bancaire, et recharger le compte à chaque fois que les fonds sont insuffisants pour effectuer un paiement.

Quels tarifs à l’étranger ? Monese se veut une banque adaptée aux voyageurs. De fait, la force de Monese réside dans son système de virements en devises étrangères. Monese estime qu’envoyer de l'argent à l’étranger via son application revient jusqu’à 88% moins cher que lorsque le client passe par une banque traditionnelle. Cependant, les paiements et retraits en devises hors Royaume-Uni ou zone Euro comportent des frais de change, sauf avec l’option Premium, contrairement à N26 ou Revolut.

Vers la saturation du marché des néobanques en France ?

neobanque N26
N26, concurrente de Monèse

N26, Revolut, Bunq, Nickel, Orange Bank, Monese… de plus en plus de néobanques font leur apparition sur le marché français. Généralement venues de l’étranger, elles tentent de s’imposer auprès des consommateurs en proposant un service toujours plus simple d’utilisation. D’un point de vue commercial, N26 et Revolut ont su tirer leur épingle du jeu et sont en pôle position des banques digitales préférées des français. N26 revendique plus de 600 000 clients en France. Application mobile ultra-innovante et offres à bas prix adaptées aux nouveaux besoins des consommateurs, ces 2 banques mobiles connaissent un succès fulgurant.

Cependant, le succès commercial de ces néobanques émane en grande partie de leurs offres standards “100% gratuites”, d’où une difficulté à atteindre la rentabilité à long terme. Pour l’heure, ces établissements financent encore largement leur activité à coups de levées de fonds - 300 millions de dollars pour N26 début 2019, 250 millions pour Revolut en avril 2018. Si ces levées de fonds colossales sont le signe que les investisseurs anticipent la rentabilité prochaine du modèle, d’autres acteurs, tels l’ACPR, pointent du doigt les failles de modèle.

Dans ce contexte, l’avenir de Monese sur le marché français pose question. Va-t-on assister au retrait de certains acteurs dans les prochaines années, ou bien à le succès des néobanques va-t-il connaître la croissance qui leur permettra de toutes demeurer sur le marché français ?

L’avis de Selectra

Dans son offre standard, Monese propose plus ou moins les mêmes services que ses concurrentes N26 ou Revolut. Force est de constater, toutefois, que les frais pratiqués par Monese sont moins avantageux que ceux de ses concurrentes : retraits au distributeur systématiquement payants, envoi de la carte payant (de même chez Revolut, cependant), frais de paiement en devises étrangères.

Si l’on s’en tient à la variété des services proposés, le constat est le même. L’offre de Monese n’inclut pas d’assurance comme c’est le cas chez N26 et Revolut. De même pour le crédit, pourtant proposé par N26 et Orange Bank - qui propose même un livret d’épargne.

Comparatif des offres standards de Monese, N26 et Revolut

Caractéristiques Monese N26 Revolut
Cotisations Gratuit Gratuit Gratuit
Cartes Mastercard Mastercard Mastercard ou Visa
Retrait en euros 1€ par retrait Gratuit jusqu'à 5 retraits puis 2€/retrait Gratuit jusqu'à 200€/mois puis 2%
Paiement en euros Gratuit Gratuit Gratuit
Offre Premium Offre Premium à 14,95€/mois N26Black (9,90€/mois) et N26 Metal (16,90€/mois) Revolut Premium (6,99£/mois)

 

Si Monese est arrivée sur le marché français avec de grandes ambitions, son offre pâtit d’un manque de compétitivité par rapport à celles de ses principales concurrentes. Pour un usage quotidien, Revolut, N26 ou Orange Bank restent plus avantageuse, tant par les frais que par les services proposés. Pour un usage à l’étranger, N26 ou Revolut ont également une longueur d’avance.

Mise à jour le