Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur air-air et quel est son prix ?

pompe a chaleur

🔥 Pompe à chaleur : installation, changement, entretien

Faites une simulation ou comparez les devis en appelant un conseiller Selectra au :

09 71 07 88 47  
chaudière

🔥 Pompe à chaleur : installation, changement, entretien

Faites une simulation ou comparez les devis en appelant un conseiller Selectra au :

Demande de devis en ligne Plus d'infos rénovation énergétique

La pompe à chaleur air-air ou pac air-air est un système écologique qui utilise l'énergie contenue dans l'air pour produire de la chaleur afin de chauffer un logement. Généralement, c'est un système réversible, c'est-à-dire qu'il peut aussi rafraîchir en été. C'est le modèle de pompe à chaleur le moins cher du marché, mais il faut s'assurer qu'il convient à son logement et ses usages. Tout savoir sur le fonctionnement d'une pompe à chaleur air-air, l'installation et les prix en 2023 .


💨 Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-air ?

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-air ?

La pompe à chaleur air-air fait partie des pompes à chaleur aérothermiques. Comme son nom l'indique, la pac air-air puise les calories contenues dans l'air extérieur, avant de les transformer en chaleur qui sera diffusée au sein du logement.

Ce cycle est possible grâce deux unités, dont un module extérieur qui sert à capter la chaleur, et un groupe intérieur (ventilo-convecteur ou split) qui la restitue dans le logement. Il peut y avoir un seul module intérieur (pompe à chaleur monosplit) ou plusieurs (pompe à chaleur multi-splits) selon la surface ou le nombre de pièces à chauffer.

La liaison entre ces deux unités s'effectue via un fluide frigorigène qui circule en circuit fermé. Ci-dessous comment la pompe à chaleur air-air fonctionne étape par étape :

  1. Un évaporateur extrait la chaleur de l'air extérieur et vaporise le fluide frigorigène ;
  2. Un compresseur fait augmenter la pression et la température de ce gaz chaud ;
  3. Un condenseur se charge de diffuser la chaleur ;
  4. Un détendeur fait diminuer la pression et la température du liquide afin qu'il retrouve sa forme initiale. Puis, le cycle peut recommencer.

À savoir que la pompe à chaleur air-air est presque toujours réversible et peut donc servir de climatiseur. En été, le système est seulement inversé, c'est-à-dire que l'appareil expulse l'air chaud à l'extérieur. Dans le même temps, l'air extérieur est capté puis refroidi avant d'être diffusé dans le logement à rafraîchir.

Quelle est la puissance d’une pompe à chaleur air-air ?

Avant l'installation d'une pompe à chaleur air-air, il est important de bien la dimensionner, c'est-à-dire de déterminer la taille et puissance idéales pour que l'appareil puisse couvrir les besoins en chauffage du logement. Deux éléments principaux sont à prendre en compte pour juger la performance d'une pompe à chaleur :

  1. Le coefficient de performance (COP) qui représente le rapport entre la quantité d'énergie produite et la quantité d'énergie consommée. Par exemple, une pac air-air avec un COP de 4 produit 4 kWh d'énergie pour chaque kWh d'électricité consommé ;
  2. La puissance en kW qui représente la capacité de production de chaleur de l'appareil. En moyenne, la pompe à chaleur air-air a une puissance comprise entre 2 et 20 kW.

Précisons toutefois que la pac air-air a une performance qui varie énormément en fonction des températures extérieures. Ses performances chutent sensiblement lorsque les températures sont en-dessous de -7 °C. Sa puissance est également dégressive et baisse en même temps que les températures. Selon différentes estimations, la puissance de la pompe à chaleur air-air peut baisser d'environ 31 % lorsque les températures sont de -7 °C. Un appareil d'une puissance de 8.8 kW ne pourra donc délivrer que 6.1 kW.

Par conséquent, la pompe à chaleur air-air est une solution de chauffage peu recommandée dans des régions où le climat est rigoureux. Un chauffage d'appoint devra être utilisé pour soutenir la puissance et la performance de la pac en cas de températures trop faibles. Cela engendre alors une consommation d'énergie et un encombrement supplémentaires.

Quels sont les avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur air-air ?

La pompe à chaleur air-air est un système de chauffage intéressant sur les points économique et écologique, car elle utilise une énergie entièrement gratuite et renouvelable : l'air. Toutefois, comme mentionné plus haut, elle n'est pas adaptée à toutes les habitations et localisations. Il est important de considérer les avantages et inconvénients de ce système avant d'envisager son installation :

Avantages et inconvénients d'une pompe à chaleur air-air
Avantages Inconvénients
  • La pompe à chaleur la moins chère du marché
  • Un système réversible donc multi-usages
  • D'importantes économies d'énergie
  • Un système modulable qui peut chauffer différentes pièces de la maison
  • Idéal pour remplacer une chaudière électrique car le système n'a pas besoin d'être raccordé à un système de chauffage central
  • Installation facile

💰 La pompe à chaleur air-air permet-elle de faire des économies ?

Quel est le prix d’une pompe à chaleur air-air ?

Par rapport à toutes les technologies de pac sur le marché, la pompe à chaleur air-air est la plus accessible. Le prix d'une pompe à chaleur air-air se situe en général entre 5 000 et 11 000 € TTC, installation comprise. Il s'agit d'une fourchette de prix assez large, car les coûts varient selon plusieurs facteurs, notamment :

  • La puissance de l'appareil ;
  • Le nombre d'unités intérieures à installer ;
  • Le type de projet (rénovation ou construction) ;
  • La marque ;
  • L'installateur RGE choisi, d'où l'importance de demander plusieurs devis.

À noter que, contrairement aux autres modèles de pompes à chaleur, la pac air-air n'est pas éligible à toutes les aides de l'État pour la rénovation énergétique. Il est toutefois possible d'obtenir des aides locales selon sa localisation.

Comment faire des économies avec une pompe à chaleur air-air ?

Une pompe à chaleur air-air a besoin d'électricité, mais tout l'intérêt du système est qu'il produit beaucoup plus d'énergie qu'il n'en consomme. Dans des conditions optimales et selon les performances, la pompe à chaleur peut produire 3 ou 4 kWh d'énergie pour 1 kWh consommé, ce qui signifie qu'elle peut diviser par 3 les factures d'électricité du foyer.

Une pompe à chaleur peut en moyenne faire réaliser 900 à 1 000 € d'économies par an. Par conséquent, avec un investissement de départ d'environ 7 000 €, l'installation se rentabilise en moins de 10 ans.

Il existe aussi de nombreuses astuces pour faire baisser davantage ses factures avec une pompe à chaleur air-air :

  • Bien isoler le logement pour ne pas avoir à payer un surplus lié aux déperditions de chaleur ;
  • Entretenir sa pompe à chaleur pour conserver ses performances et son bon fonctionnement ;
  • Bien dimensionner la pompe à chaleur, sachant que, surdimensionné, l'appareil coûte plus cher à l'achat et à l'usage tandis que, sous-dimensionné, il devra être complémenté par un chauffage d'appoint et consommera plus ;
  • Changer de fournisseur d'électricité, car les prix du kWh varient d'un fournisseur à l'autre et il est possible de bénéficier de tarifs plus avantageux en comparant les offres. Le changement de fournisseur est entièrement gratuit.

Combien consomme une pac ? Selon les modèles, les pompes à chaleur nécessitent plus ou moins d'énergie, bien qu'elles aient un très bon retour sur investissement. Toutes les informations sont à retrouver dans notre guide sur la consommation des pompes à chaleur !

👨‍🔧 Comment mettre en place une pompe à chaleur air-air chez soi ?

Peut-on bénéficier d’aides pour l’installation de sa pompe à chaleur ?

Comme mentionné plus haut, l'installation d'une pompe à chaleur air-air n'est malheureusement pas éligible à toutes les aides de financement mises en place par l'État comme MaPrimeRénov. Toutefois, les foyers peuvent prétendre à deux dispositifs de financement :

  • Les primes CEE (Certificats d'Économies d'Énergie) : cette aide est versée par les fournisseurs d'énergie et son montant varie selon plusieurs critères (type de logement, zone géographique, superficie à chauffer, etc.) ;
  • Les aides locales et départementales qui sont allouées par les collectivités locales. Pour les connaître, il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie de sa commune.

Comment installer une pompe à chaleur air-air ?

L'installation d'une pompe à chaleur air-air doit idéalement être réalisée par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Il faut savoir que ce type d'installation nécessite la manipulation d'un fluide caloporteur qui peut être nocif pour l'environnement en cas de fuite. Ainsi, le recours à un professionnel est un gage de qualité et de sécurité.

Pour installer une pompe à chaleur air-air, le professionnel procède comme suit :

  1. Une étude thermique pour déterminer la faisabilité du projet et pour dimensionner la pompe à chaleur en fonction des configurations du logement ;
  2. Le choix de l'emplacement sachant qu'il faut choisir un endroit suffisamment éloigné du voisinage à cause du niveau sonore du module extérieur. Souvent, les professionnels conseillent une cour, un jardin ou encore un toit plat ;
  3. L'installation des deux unités, et leur raccordement d'abord entre elles, puis au tableau électrique. Comme les deux unités doivent être connectées entre elles, il est nécessaire de les placer l'une suffisamment à proximité de l'autre ;
  4. La mise en service de la pompe à chaleur air-air. Pendant la mise en service, le professionnel utilise un manomètre et une pompe à vide pour vérifier l'absence de fuite du fluide frigorigène.

🔧 Comment entretenir sa pompe à chaleur air-air ?

Entretenir la pompe à chaleur air-air permet de préserver ses performances et prolonger sa durée de vie. Il est conseillé d'entretenir soi-mếmé régulièrement son appareil, en dégageant l'unité extérieure de tout obstacle comme les feuilles d'arbres par exemple, et en dépoussiérant les filtres des unités intérieures.

De plus, un entretien est également obligatoire une fois par an, selon les caractéristiques de la pac air-air. Celle-ci doit être réalisée par un professionnel :

  • Pour les pompes à chaleur contenant plus de 2 kg de fluide R410A ;
  • Pour les pompes à chaleur contenant plus de 7,4 kg de fluide R32.

❓ FAQ

Quelle est la différence entre une pompe à chaleur air-eau et une pompe à chaleur air-air  ?

Les pompes à chaleur air-eau et air-air font toutes les deux partie de la famille des pompes à chaleur aérothermiques. Elles ont le même principe de fonctionnement, c'est-à-dire qu'elles puisent les calories présentes dans l'air pour les transformer en chaleur afin de chauffer un logement.

La principale différence entre la pac air-air et la pac air-eau se situe au niveau de la matière dont elles diffusent la chaleur. La pompe à chaleur air-eau intervient sur l'eau du circuit de chauffage central. Elle doit donc être raccordée au système de chauffage existant, comme des radiateurs ou un plancher chauffant, ou encore un ballon d'eau chaude pour produire de l'eau chaude sanitaire.

Les pompes à chaleur air-air sont-elles source de nuisances sonores ?

L'un des inconvénients principaux de la pompe à chaleur air-air est le niveau sonore de son unité extérieure. La réglementation fixe des limites précises sur le bruit admissible en secteur résidentiel : inférieur à 3 dB (A) la nuit (de 22 h à 7 h) et inférieur à 5 dB (A) le jour (de 7 h à 22 h). En comparaison, le niveau sonore de la pompe à chaleur air-air se situe entre 45 et 65 dB (A) selon les modèles.

Voilà pourquoi il est nécessaire de choisir un emplacement à une distance minimale de 20 mètres des voisins. L'AFPAC (Association Française pour la Pompe à Chaleur) a défini un ensemble de bonnes pratiques pour choisir les bons emplacements et réduire les bruits de la pompe à chaleur.

Les pompes à chaleur air-air ont-elles un impact sur l’environnement ?

Les pompes à chaleur air-air ont un faible impact environnemental, pour plusieurs raisons :

  • Elles fonctionnent avec une énergie renouvelable, naturelle et gratuite ;
  • Elles rejettent peu ou pas d'émissions de CO2 dans l'atmosphère ;
  • Elles ont une consommation électrique très faible. Sans oublier que l'électricité produite en France est aujourd'hui très largement décarbonée.

Le problème majeur des pompes à chaleur concerne le fluide frigorigène qui peut être très dangereux pour la couche d'ozone. Toutefois, l'utilisation de ce fluide est strictement encadrée par la réglementation F-Gaz. Celle-ci interdit par exemple les fluides appartenant à la famille des CFC (chlorofluorocarbures) et des HCFC (hydrochlorofluorocarbures), qui sont considérés très nocifs. Par ailleurs, toute manipulation du fluide frigorigène doit être réalisée par un professionnel pour éviter les fuites.

Quels autres types de pompes à chaleur peut-on trouver ?

Il existe différents types de pompes à chaleur sur le marché. Leur principe de fonctionnement est assez similaire, mais ils diffèrent au niveau de la source de chaleur. On distingue alors :

  • Les pompes à chaleur aérothermiques (pompes à chaleur air-air et air-eau) qui fonctionnent en puisant les calories dans l'air ;
  • Les pompes à chaleur hydrothermiques (pompes à chaleur eau-eau) qui puisent les calories contenues dans l'eau des nappes phréatiques ;
  • Les pompes à chaleur géothermiques (pompes à chaleur sol-eau et sol-sol) qui puisent les calories présentes dans le sous-sol.
Mis à jour le