Changement de chaudière : prix et aides de l'Etat en 2018

Les recommandations pour déterminer par quelle modèle remplacer sa vieille chaudière.

Remplacez votre chaudière au meilleur prix
Votre devis chaudière gaz immédiat, gratuit et sans engagement :

Obtenir un devis

Si vous possédez une vieille chaudière et que vous devez ou souhaitez en changer, il existe des aides de l'Etat en 2018. Elles rendront l'investissement de départ plus abordable, pour des économies sur les consommations et sur les factures.

Quand changer sa vieille chaudière ?

Le remplacement de la chaudière est un investissement important qui se fait redouter ; alors comment savoir que le moment est venu de remplacer son appareil ?

Durée de vie moyenne d'une chaudière

Selon les modèles de chaudières, le durée de vie varie entre 10 et 20 ans. Cette durée dépendra dépendra principalement :

  1. de la qualité de l'appareil installé ;
  2.  mais aussi de son utilisation (sollicitation forte ou non) ;
  3. et surtout de son entretien.
  • Comment rallonger la durée de vie de sa chaudière ?
  • Assurer une isolation efficace du logement ;
  • Effectuer systématiquement l'entretien annuel de votre chaudière ;
  • Purger les radiateurs en début de saison ;
  • Ne pas utiliser la chaudière à puissance maximale ;
  • Baisser le chauffage la nuit ;
  • Mettre la chaudière en mode hors gel en cas d'absence prolongée dans le logement.

Elle fonctionne mal et tombe souvent en panne

intervention technicien sur installation de chauffage

Si votre chaudière tombe en panne, il se peut qu'il y ait une pièce à changer ; cela peut être une intervention de routine dont s'occupera sans problème votre chauffagiste. Cependant, dans le cas d'une chaudière d'une quinzaine d'année, si les pannes sont récurrentes et/ou si l'appareil fonctionne mal, même lorsque qu'il ne présente aucune panne, le moment est certainement venu de changer sa vieille chaudière.

Demander l'avis d'un professionnel

En cas de doute, l'idéal est de demander l'avis d'un chauffagiste ou, si le doute persiste, de plusieurs professionnels ! Ils sauront vous donner des détails sur l'état de votre chaudière et vous proposer des solutions adaptées à vos besoins et votre budget.

Prix remplacement chaudière

Pour remplacer son ancienne chaudière, la solution la plus fiable est de faire appel à plusieurs artisans chauffagistes de la région pour discuter de ses options avec eux et leur demander des devis. Mieux vaut également connaître déjà les différents types de chaudières existants pour vous faire une idée du plus adapté à vos besoins.

Estimation et devis pour nouvelle chaudière

Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous donnons ci-dessous un ordre de prix pour chaque type de chaudière. Attention cependant, le prix total du remplacement peut varier en fonction notamment du coût de l'enlèvement de l'ancien appareil, des éventuels travaux préalables à l'installation de la nouvelle chaudière et à la complexité des travaux.

Estimation du coût d'un remplacement pour une chaudière
Type de chaudière Estimation
Chaudière classique murale Entre 3 000 et 6 000 €
Chaudière classique au sol Entre 5 000 et 8 000 €
Chaudière à condensation Entre 4 000 et 5 000€
Chaudière à fioul Entre 5 500 et 6 500€
Chaudière à bois Entre 3 000 et 8 000€

Remplacez votre chaudière au meilleur prix
Votre devis chaudière gaz immédiat, gratuit et sans engagement :

Obtenir un devis

Propriétaire ou locataire, qui doit payer le remplacement de la chaudière ?

C'est au propriétaire qu'il revient de payer le remplacement de la chaudière ; il doit également payer les réparations importantes qui ne seraient pas dues à un défaut d'entretien.

En revanche, c'est au locataire de régler l'entretien annuel de l'appareil, les petites réparations et d'en faire une utilisation normale.

Peut-on changer sa chaudière soi-même ?

Chalumeau

Les plus bricoleurs se demandent souvent s'il est possible d'installer soi-même sa chaudière pour faire des économies sur la main d'oeuvre. La réponse est oui, si vous souhaitez le faire, c'est votre droit.

Il faut toutefois savoir qu'il vous faudra ensuite obtenir un certificat de conformité d'un professionnel agréé pour pouvoir assurer son logement et très peu de chauffagistes acceptent de se déplacer uniquement pour cela. De plus, vous vous priveriez des conseils d'un professionnel et d'une pose de la chaudière dans les règles de l'art. C'est pourquoi nous vous conseillons vivement d'investir également dans la main d'oeuvre pour vous assurer un résultat de qualité.

Que se passe-t-il pour le contrat d'entretien de la chaudière à changer ?

Si vous avez souscrit un contrat d'entretien pour votre ancienne chaudière, il est de votre devoir de penser à informer le chauffagiste en question du remplacement de votre chaudière, sans quoi votre contrat sera toujours actif et vous serez tenu de le régler.

Vous avez le droit de résilier votre contrat si c'est votre choix, par exemple si vous souhaitez souscrire chez un autre prestataire à partir de la deuxième année. Un changement de chaudière est le moment idéal pour comparer les prix et les options des différents contrats d'entretien qui changent régulièrement.

Pour la résiliation du contrat d'entretien chaudière, deux cas peuvent se présenter :

  • Votre contrat d'entretien chaudière est à durée indeterminée. Vous pouvez alors le résilier quand vous le souhaitez, en respectant le préavis inscrit dans le contrat
  • Votre contrat est à durée déterminée (en général 1 an) avec reconduction tacite. Vous pouvez alors le résilier à la date d'anniversaire du contrat en respectant le préavis.

Pour savoir dans quel cas vous vous trouvez, il vous suffit de vous référer à votre contrat.

Aides au changement de chaudière 2018

Les nouvelles chaudières étant plus économiques et plus respectueuses de l'environnement, des aides financières existent aujourd'hui pour vous aider à changer votre ancien modèle.

Primes au remplacement de chaudière 2018

calculatrice euros argent

Pour l'installation d'une chaudière de grande performance énergétique, vous pourrez obtenir une aide sous forme de la Prime Energie : versée directement par chèque, elle a pour but d'aider les ménages à faire des économies d'énergie. Pour pouvoir bénéficier de la Prime Energie il faut remplir les consitions suivantes :

  • Votre logement a plus de 2 ans ;
  • Le logement concerné est votre résidence principale ou secondaire ;
  • Les travaux seront éffectués par un professionnel agréé RGE (Econnu Garant de l'Environnement) ;
  • Vous n'avez pas encore reçu de Prime Energie ou autre aide non-cumulable (comme les aides de l'ANAH par exemple) ;
  • Vos travaux sont éligibles à la Prime Energie (voir la liste ci-dessous)
  • Vous n'avez pas encore signer de devis pour vos travaux

Les chaudières éligibles à cette prime sont :

  • Chaudière gaz à condensation ;
  • Chaudière fioulvà condensation ;
  • Chaudière à bois (en maison uniquement)
  • Chaudière à granulés de bois

A noter également, le chauffe-eau thermodynamique et le chauffe-eau solaire individuel ainsi que les pompes à chaleur air-eau, géothermique et air-air sont aussi éligibles.

Enfin, cette prime peut être bonifiée sous condition de ressources. Pour cela, il faut que le logement concerné soit votre résidence principale et que vos revenus fiscaux de références soient inférieurs aux plafonds ci-dessous :

Plafonds de ressources - Bonification Prime Energie 2018
Nombre de personnes composant le ménage Plafonds Ile-de-France Plafonds autres régions
1 24 194 € 18 409 €
2 35 510 € 26 923 €
3 42 648 € 32 377 €
4 49 799 € 37 826 €
5 56 970 € 43 297 €
Par personne supplémentaire + 7 162 € + 5 454 €

Pour obtenir la Prime Energie pour vos travaux, rien de plus simple ! Il suffit de suivre ces 4 étapes :

  1. Faites votre simulation en ligne puis votre demande de prime en ligne sur le site Primesenergie.fr ;
  2. Faites réaliser vos travaux par un artisan reconnu RGE ;
  3. Une fois les travaux terminés, envoyer votre dossier de travaux complet ;
  4. Recevez votre chèque de Prime Energie.

Crédit d'impôts nouvelle chaudière 2018

Vous pouvez également bénéficier d'un crédit d'impôt de 30% du montant de vos travaux pour l'installation d'une chaudière plus économe en énergie. Cette déduction fiscale est plafonnée sur 5 ans à 8 000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un foyer de deux personnes, est cumulable avec la Prime énergie et attribuée sans condition de ressources.

Voici les conditions pour bénéficier du Crédit d'Impôt Transition Energétique (CITE) :

  • Le logement concerné par les travaux est votre résidence principale ;
  • Le logement est achevé depuis au moins 2 ans ;
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE ;
  • Les appareils de chauffage doivent être fournis et installés par la même entreprise ;

Attention toutefois, toutes les chaudières ne sont pas éligibles au CITE. Tour d'horizon des modèles qui vous feront bénéficier de cet avantage :

Equipements éligibles au Crédit d'Impôt Transition Énergétique - 2018
Type de chaudière Condition d'éligibilité
Chaudière gaz à condensation Efficacité énergétique saisonnière (ETAS)>90%
Chaudière fioul à condensation ETAS>91%. Attention, le CITE pour les chaudières fioul passe en 2018 à 15%
Chaudière à granulés Respect des seuils de la classe 5 de la norme NF EN 303. 5

Hormis la chaudière, d'autres appareils de chauffage sont éligibles au CITE comme la pompe à chaleur (air-eau, air-air), le chauffe-eau thermodynamique et le poêle à bois/granulés.

TVA à taux réduit chaudière 

Toujours dans le but d'aider les consommateurs à alléger leur facture et à s'équiper d'appareils plus respectueux de l'environnement, l'Etat a fixé un un taux de TVA réduit pour les équipements de rénovation énergétique et, bonne nouvelle, les remplacement de votre vieille chaudière en fait partie, quel que soit le modèle que vous choisissez si votre logement est achevé depuis au moins 2 ans. Le bénéficiaire du taux réduit de TVA peut être propriétaire, locataire ou simple occupant du logement, mais elle ne s'applique qu'aux habitations, les locaux à usage professionnel ne sont pas concernés.

Pour bénéficier de la TVA à 5,5%, vous devrez remettre à l'entreprise effectuant les travaux une attestation confirmant que les conditions d'application du taux réduit de TVA sont remplies. Vous trouverez ce document sur le site impots.gouv.fr.

Aides de l'ANAH pour les nouvelles chaudières

L'Agence Nationale de l'Habitat, accorde également des aides aux foyers les plus modestes pour leur permettre de réaliser des travaux d'amélioration énergétique. Pour en profiter, il vous faudra déposer un dossier directement auprès de l'ANAH qui pourra vous accorder une aide pour financer vos travaux.

L'ANAH se base sur deux barèmes que vous retrouverez ci-dessous pour déterminer les foyers situés dans la catégorie ressources modestes et la catégorie ressources très modestes. Les plafonds sont basés sur les revenus fiscaux de références.

Barème ANAH - Ressources modestes 2018
Nombre de personnes composant le ménage Plafonds Ile-de-France Plafonds autres régions
1 24 443 € 18 598 €
2 35 875 € 27 200 €
3 43 086 € 32 710 €
4 50 311 € 38 215 €
5 57 555 € 43 742 €
Par personne supplémentaire + 7 236 € + 5 510 €
Barème ANAH - Ressources très modestes 2018
Nombre de personnes composant le ménage Plafonds Ile-de-France Plafonds autres régions
1 20 079 € 14 508 €
2 29 471 € 21 217 €
3 35 392 € 25 517 €
4 41 325 € 29 809 €
5 47 279 € 34 121 €
Par personne supplémentaire + 5 943 € + 4 301 €

Pour les foyers de la catégorie "ressources modestes", l'ANAH propose deux aides :

  • 35 % du montant total des travaux HT, dans une limite de 7 000 € maximum ;
  • La prime Habiter Mieux : 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 1 600 € pour faire un ensemble de travaux capables d’apporter un gain énergétique d’au moins 25 %.

Pour les foyers de la catégorie "ressources très modestes", les aides sont les mêmes mais les montants sont plus élevés :

  • 50 % du montant total des travaux HT avec un plafond de 10 000 € ;
  • La prime Habiter Mieux : 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 2 000 € pour faire un ensemble de travaux capables d’apporter un gain énergétique d’au moins 25 %.

Quel modèle de chaudière choisir ?

Il est parfois difficile de s'y retrouver parmis les différents types de chaudières sur le marché. Voici les informations importantes pour bien choisir.

Les différents types de combustible pour chaudière

Se chauffer au gaz

picto gaz

Si votre logement est relié au réseau de gaz naturel (souvent appelé gaz de ville), le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire avec cette énergie est l'investissement le plus rentable sur la durée. En effet, malgré un coût d'installation plus élevé que pour un système tout électrique, l'investissement sera rentable sur le long terme. En effet, le prix du gaz est inférieur et plus stable que les prix de l'électricité.

Si vous optez pour une chaudière au gaz, vous aurez le choix entre trois types de technologies disposant chacune de ses caractéristiques propres :

  • La chaudière classique qui possède en général un rendement de l'ordre de 92% ;
  • La chaudière à basse température qui a un rendement moyen de 95% ;
  • La chaudière à condensation qui atteint un rendement supérieur à 100%.

L'autre point qui caractérise toutes les chaudières est le système d’évacuation des fumées :

évacuation des fumées et entrée d'air pour une chaudière à ventouse
  • La chaudière à ventouse désigne une évacuation grâce à un double conduit : l'air utile au fonctionnement est aspiré à l'extérieur et les fumées sont rejetées par le même conduit (les deux flux étant séparés). Ce système peut être couplé à n'importe quelle chaudière (gaz, fioul, basses températures, à condensation, ...) et présente deux avantages principaux : il peut être fixé sur le toit ou en façade (pas besoin de conduit de cheminée) et ne nécessite pas de ramonage. Cela signifie également que votre logement n'aura pas besoin d'être équipé d'une VMC spécifique prenant en compte l'utilisation de votre chaudière.
  • L'évacuation en cheminée est une option intéressante si vous habitez un logement qui dispose déjà d'un conduit de cheminée. Attention, il faudra prévoir de le faire tuber, ce qui représente un coût supplémentaire.

Se chauffer à l'électricité

Chaudière et pac

La solution classique pour se chauffer (et chauffer son eau) à l'électricité est d'installer des radiateurs électriques et un chauffe-eau électrique (instantané ou à accumulation - aussi appelé cumulus). Cette solution est très utilisée dans les petits logements qui ont une faible consommation et dans les communes qui n'ont pas de réseau de gaz de ville. Lorsque le choix existe entre chauffage au gaz et chauffage électrique, c'est souvent la solution au gaz qui l'emporte notamment du fait du prix de l'électricité. Toutefois, les propriétaires qui construisent des logements pour les louer privilégient souvent la solution électrique pour son prix plus bas à l'installation, car ce ne sont pas eux qui paieront les factures de chauffage.

Une solution électrique très intéressante en termes d'économies d'énergie est la pompe à chaleur, ou plutôt, les pompes à chaleur car il en existe de nombreux modèles différents. Ces appareils fonctionnent à l'électricité mais ont une très faible consommation et vont puiser de l'énergie dans les éléments environnants (eau, air, sol) pour chauffer (ou refroidir) votre habitation et votre eau sanitaire. Ce système peut bien sûr être couplé avec un chauffage d'appoint, ce qui vous permet de faire des économies sans sacrifier votre confort.

Se chauffer au bois

Les chaudières à bois sont particulièrement recommandées pour les maisons n'étant reliées au réseau de gaz naturel et disposant de grandes surfaces qui sont généralement difficiles à chauffer. Elles peuvent fonctionner avec des bûches ou des granulés et sont particulièrement économiques en fonctionnement, la matière première étant peu chère. Le rendement d'une chaudière à bois varie grandement en fonction du modèle et du combustible utilisé mais se situe en général entre 75% et 95% ; cette fourchette étant très large, il est important de bien se renseigner avant de se lancer dans l'achat d'une chaudière à bois.

L'installation et le remplacement de ce type d'appareil est facile, mais l'appareil en lui-même représente un investissement conséquent. La recharge en combustible se fait quant à elle manuellement par l'utilisateur.

Se chauffer au fioul

Ces dernières années, le prix du fioul a grandement diminué, son prix dépendant directement de celui du pétrole brut. Aujourd'hui, il est presque au même niveau que celui du gaz naturel, mais attention, il peut remonter si le cours du pétrole prend cette direction. Le rendement d'une chaudière au fioul dépendra essentiellement de la technologie utilisée : de l'ordre de 95% pour une chaudière au fioul basse température, il peut atteindre jusqu'à 110% pour une chaudière fioul à condensation ! Il faut également savoir que les chaudières de nouvelles générations (notamment celles à condensation) peuvent être couplées avec une énergie renouvelable comme une pompe à chaleur.

Les deux inconvénient principaux viennent du fait qu'il faut installer une cuve si vous n'en avez pas encore (l'investissement de départ peut donc être important) et qu'il faudra la faire remplir régulièrement.

Quelle technologie utiliser ?

Chaudière classique

La chaudière classique brûle du gaz pour chauffer l'eau du circuit de chauffage du logement et l'eau sanitaire et les fumées sont directement évacuées. Ce modèle est plutôt ancien et ne procure pas un rendement très élevé, mais elle a l'avantage de chauffer très rapidement un logement et peut sans problème s'adapter sur un conduit collectif. Si vous pensez remplacer votre ancienne chaudière nous vous conseillons plutôt une chaudière à condensation ou une chaudière basse température qui vous garantiront des factures de gaz plus agréables.

Chaudiere condensation

Chaudière à condensation

La chaudière à condensation à un fonctionnement proche d'un modèle classique, à une différence près : la chaleur des fumées est utilisée pour chauffer l'eau du circuit lorsqu'elle revient dans le système. Très concrètement, cela signifie que vous aurez besoin de consommer moins de gaz pour chauffer votre logement à la même température qu'avec une chaudière classique. Elle s'installe principalement en ventouse (conduit spécial, voir ci-dessous) car c'est le moyen le plus économique d'évacuer les fumés.

Chaudière basse température

La chaudière basse température, comme son nom l'indique, chauffe l'eau à une température plus basse que la chaudière classique.Le temps de chauffe d'un logement froid est un peu plus long (par exemple au retour de vacances), à part cela, il n'y a pas de différence pour l'utilisateur. Les températures utilisées étant moins hautes, la facture sera plus douce. Enfin, c'est une chaudière qui peut s'installer sur des conduits VMC, ou sur un conduit de cheminée (mais dans ce cas-là, il faudra le faire tuber).

Emplacement de la chaudière

Il existe deux emplacements possibles pour sa chaudière : au sol ou au mur. Il n'y a pas vraiment de différence entre ces deux types de modèles en termes de performance ou de longévité. Nous pouvons toutefois vous donner quelques indications pour vous aider à faire le bon choix.

Chaudière au sol

La chaudière au sol sera plus adaptée si :

  • Vous avez de très grands besoins en eau chaude ; en effet, certaines chaudières au sol intègrent un ballon.
  • La chaudière que vous remplacez est une chaudière au sol. En conservant le même emplacement, vous limiterez le coût des travaux.

Chaudière murale

Chaudiere murale

La chaudière murale, quant à elle, sera plus adaptée si :

  • Vous avez peu de place dans votre logement ;
  • Vous avez un petit budget pour vos travaux de remplacement de chaudière. La chaudière murale est généralement un peu moins chère ;
  • La chaudière que vous remplacez est une chaudière murale. En conservant le même emplacement, vous limiterez le coût des travaux.

Qu'est ce qu'une chaudière à ventouse ? La chaudière à ventouse désigne en fait un système d'évacuation particulier. Il s'agit d'un conduit contenant deux tubes, l'un aspirant l'air et l'autre le rejetant, il n'y a ainsi aucun risque que l'air vicié pénètre votre logement. De plus, ce système peut se fixer sur un mur ou sur la toiture et ne nécessite pas de ramonage.

Pourquoi changer sa chaudière ?

Augmenter son confort

Remplacer sa chaudière, particulièrement si cette dernière est vieille, est une source de confort. Vous pourrez ainsi installer un appareil performant et adapté à vos besoins en termes de chauffage et d'eau chaude. Installer un nouvel appareil vous garantit également une tranquillité d'esprit : les risques de panne seront diminués, ainsi que les dangers liés au monoxyde de carbone.

Factures qui baissent

Faire des économies d'énergie

Le changement d'une chaudière permet de faire des économies sur les factures de gaz. En effet, les nouveaux modèles de chaudière à condensation et chaudières basse température on un rendement plus élevé et consomme donc moins de gaz pour un confort inchangé.

Impact sur l'environnement

Diminuer sa consommation de gaz, en plus de vous faire faire des économies, est un geste important pour la planète. Vous limiterez ainsi votre consommation d'énergie fossile et profiterez d'un chauffage plus écologique.

Remplacez votre chaudière au meilleur prix
Votre devis chaudière gaz immédiat, gratuit et sans engagement :

Obtenir un devis
Mise à jour le