La ceinture connectée de Philips SmartSleep vous empêchera-t-elle de ronfler ?

Philips devrait annoncer en septembre 2019 la sortie officielle d’un nouvel objet connectée pour sa gamme santé SmartSleep. La ceinture intelligente permettra à son porteur de dormir dans des positions ne favorisant pas les ronflements. Gadget ou équipement indispensable : il est temps de faire le point.

Santé connectée : les acteurs du marché veillent sur notre sommeil


La domotique pourrait-elle changer notre manière de dormir ? Les sorties se multiplient, venant petit à petit connecter nos nuits.

Les objets intelligents liés à la santé se multiplient, et le pan domotique consacré à la qualité du sommeil constitue désormais un marché crucial pour les acteurs. Des produits comme l’oreiller connecté Moona ou le capteur de sommeil Withings Sleep font régulièrement parler d’eux dans la presse spécialisée. Récemment, nous évoquions même sur Selectra le travail de chercheurs étasuniens sur un pyjama connecté pour prévenir ou aider à réduire les troubles du sommeil.

De telles innovations technologiques amènent bien évidemment leurs lots de questions et poussent les observateurs au commentaire pour essayer de prévoir les conséquences que pourrait avoir la démocratisation des objets connectés dans la santé, alors que le futur de la médecine prend la voie de l’ultraconnectivité et que l’intelligence artificielle (IA) porte avec elle ses propres enjeux éthiques.

Au vu de l’attractivité du marché de la santé connectée, il est impossible pour les acteurs de ne pas tenter de faire concurrence à des marques déjà bien établies. Ainsi, Philips que l’on connaît surtout dans la domotique pour sa gamme d’éclairages intelligents Philips Hue, a décidé de tenter sa chance avec l’annonce plus tôt cette année de la sortie de sa ceinture connectée Philips SmartSleep. Une nuit sans ronflements ? Voilà l’enjeu de cette nouveauté.

La qualité du sommeil : une question de santéFin mars 2019, les résultats d’une étude menée par Withings, spécialiste français de la santé connectée arrivaient à la conclusion que les trois quarts des hommes ronflent, contre un quart des femmes. Les ronflements peuvent dans certains cas indiquer des problèmes de santé, comme de l’apnée du sommeil. La qualité du sommeil est un enjeu très sérieux, puisque l’on sait désormais que la tension artérielle et le manque de sommeil peuvent être liés.

Snoring Relief Band : Philips nous apprend à ne plus ronfler

La ceinture connectée de Philips, baptisée « Snoring Relief Band » viendra donc enrichir sa gamme SmartSleep dédiée au sommeil. Celle-ci propose déjà un bandeau équipé de capteurs, dont l’action est vouée à améliorer la qualité du sommeil pour que ce dernier soit véritablement réparateur pour l’utilisateur.

SmartSleep Snoring Relief Band a un seul but : réduire les ronflements. La technologie du produit – reposant sur des capteurs et le machine learning – doit analyser les nuits du ronfleur pour l’aider à corriger ses mauvaises habitudes, celles favorisant les ronflements. Pour l’utilisateur, il suffit d’équiper la ceinture, qui se porte sous la poitrine, avant d’aller se coucher. La ceinture connectée dispose d’un petit écran affichant les informations basiques, comme le niveau de la batterie intégrée. Pour la recharge, Philips a fait simple, puisqu’il s’agit d’un câble USB-C.

Une fois que SmartSleep Snoring Relief Band a pu analyser plusieurs cycles de sommeil grâce à l’enregistrement des données, il sera en mesure de vibrer légèrement pour indiquer à l’utilisateur qu’il doit changer de position. Celles-ci sont supposément assez légères pour ne pas réveiller la personne. Leur intensité est ajustée afin que le dormeur ne s’habitue pas aux vibrations.

À ce jour, Philips n’a pas encore annoncé le prix de sa ceinture connectée SmartSpleep. Des informations plus précises devraient arriver à l’occasion de l’Internationale Funkausstellung (IFA) de Berlin, salon annuel incontournable pour les industriels de par le monde. Celui-ci aura lieu entre le 6 et le 11 septembre 2019.

SmartSleep Snoring Relief Band : apprendre aux utilisateurs à bien dormirAu fil du temps, à force de notifier les mauvaises positions dans la nuit favorisant les ronflements, la SmartSleep Snoring Relief Band finit par apprendre à son utilisateur à ne plus dormir sur le dos.

Mise à jour le