Nest Hub Max : la fuite de Google en est-elle vraiment une ?

Alors qu’aucune annonce officielle n’a encore été réalisée, la presse spécialisée s’emballe autour d’une fuite « accidentelle » de Google concernant l’une de ses prochaines sorties domotiques. Ou plutôt de sa filiale connectée, Nest. Qu’est-ce que donc que le Nest Hub Max ?


Google et la domotique : une histoire qui dure

En matière d’enceintes connectées, Google n’est pas en reste face à la compétition. Google Home, Google Home Mini, Google Home Hub… Les choix ne manquent pas. D’ailleurs, sur le marché français, la firme de Mountain View a été la première à commercialiser son assistant vocal, dominant sans surprise le marché.

Une récente étude réalisée par Reichelt Elektronik et OnePoll venait d’ailleurs confirmer que le Google Home est à ce jour l’enceinte connectée préférée des Français.

Depuis plusieurs années, l’entreprise américaine se place sur le marché domotique, notamment par le rachat de start-up spécialisée. Ainsi, en 2014, Nest devenait la filiale connectée de Google. Proposant un large choix d’objets intelligents destinés à la maison, à l’instar des solutions Nest Secure, Nest Protect ou même ses différents thermostats connectés Nest, la société s’est imposée comme un des acteurs incontournables de l’Internet des objets.

Aujourd’hui, c’est une actualité impliquant à la fois Google et Nest qui fait le tour de la presse spécialisée : une fuite d’informations importantes concernant l’une des futures sorties conjointes des deux structures.

Nest Hub Max : un assistant connecté pour la sécurité de la maison ?

Cette nouveauté, qui ne devait apparemment pas être révélée au public avant quelque temps, est une suite logique au Google Home Hub, l’assistant connecté disposant d’un écran de la marque – commercialisé aux États-Unis en octobre 2018 et sans sortie français à ce jour. La question sur toutes les bouches est bien sûr : cette fuite était-elle vraiment accidentelle ?

C’est en mettant à jour son site, et plus précisément la rubrique « Maison connectée » de son store que la fuite a été repérée. En effet, le site Android Police a identifié un nouveau produit, jusqu’alors inconnu du public et des spécialistes : le Nest Hub Max. L’information a évidemment très rapidement été supprimée par Google.

© Android Police

Ce nouvel équipement est totalement dans la tendance actuelle de la domotique des assistants vocaux avec écran. On pense notamment au Lenovo Smart Tab, à Portal et Portal Plus de Facebook ou encore à l’Amazon Echo Show. Ce qui est désigné dans le jargon comme un smart display est exactement ce que devrait proposer Google avec le Nest Hub Max. Un concentrateur donc, permettant de connecter les différents équipements intelligents de la maison. Ce que l’on sait de manière certaine est qu’il sera doté d’un écran haute définition de 10 pouces – légèrement plus grand que celui du Google Home Hub, qui en fait 7. De plus, la présence d’une caméra Nest a été évoquée, ce qui serait logique puisque l’entreprise en a fait l’une de ses caractéristiques distinctives. Cela pourrait aussi confirmer l’utilisation de la technologie Google Duo pour passer des appels vidéo. Niveau sonore, les utilisateurs pourraient profiter de haut-parleurs stéréo.

À l’heure actuelle, alors que les informations restent limitées, les théories vont bon train. Le Nest Hub Max saura-t-il marketé en mettant l’accent sur la sécurité de la maison connectée ? Pourquoi sortir un produit aussi proche du Google Home Hub ? Comment les deux équipements se distingueront-ils ? Tant de questions et si peu de réponses. Il faudra faire preuve d’un peu de patience pour en savoir davantage.

Que l’on croie ou non à la théorie de l’accident concernant le leak du Nest Hub Max, les plus curieux n’auront pas à attendre très longtemps pour en savoir plus. En effet, entre les 7 et 9 mai 2019 aura lieu le Google I/O, trois jours de conférences qui se déroulent annuellement à San Francisco, en Californie.

Mis à jour le