Le trafic internet en hausse depuis le début du second confinement

Hausse du tarfic internet

Le télétravail aidant, le second confinement connaît une hausse du trafic internet similaire à celle connue lors du premier. Ces pics de connexion sont néanmoins anticipés par les opérateurs qui mettent en place de nombreuses mesures pour garantir une bonne connexion pour tous. Selectra fait le point dans cette actualité.


Abonnement Internet et mobile

Vous souhaitez souscrire une offre internet ou mobile compétitive ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre budget :

Second confinement : une hausse du trafic internet malgré les écoles ouvertes

iPad ordinateur

Comme lors du premier confinement, les mesures liées à cette seconde vague de coronavirus provoquent des pics de connexion importants. Malgré le fait que les écoles, collèges et lycées soient restés ouverts cette fois-ci, il semblerait que les usages d'internet liés au télétravail, comme les vidéos conférences, provoquent une hausse du trafic.

Cette hausse du trafic est commune chez tous les opérateurs et concernent tous les usages d'internet mais aussi le réseau mobile, "Chez Orange, la consommation d'Internet fixe a augmenté de 20% à 30% de plus que la normale lors de la première semaine du reconfinement. Les données mobiles sont en hausse de 30%. La télévision linéaire (+40%) et le streaming (+20%) progressent aussi," rapporte ainsi le quotidien Les Échos.

Les opérateurs sont malgré tout confiants, Fabienne Dulac, CEO d'Orange France, s'explique au micro d'Europe 1 :

Les réseaux fonctionnent bien, ils ont bien tenu cette année 2020 malgré des conditions assez exceptionnelles [...] chez Orange on a des réseaux qui ont l'habitude de subir des pics d'audience parce que nous avons l'habitude des grands événements sportifs. Ensuite chaque année, les usages augmentent de 40% depuis maintenant plusieurs années.

Orange n'est pas un cas à part et aussi bien SFR, Bouygues que Free ont pris des dispositions pour gérer cette augmentation du trafic durant le confinement. Selon Fabienne Dulac, "on retrouve exactement les pics de la première période de confinement" depuis le début du second.

Comment limiter l'impact de sa consommation internet durant ce second confinement ?

Alors que durant le premier confinement, le gouvernement français est allé jusqu'à négocier avec Disney pour retarder le lancement de sa plateforme de SVOD Disney+ afin d'éviter l'engorgement du réseau internet et mobile français, chacun peut aussi légèrement adapter sa consommation pour fluidifier l'internet de tous.

La Fédération Française des Télécoms (FFTelecoms ou FTT) publie ainsi une liste de conseils, comme lors du premier confinement, pour aider les réseaux à mieux fonctionner durant cette période singulière :

  1. La FTT conseille ainsi d'abord de privilégier les réseaux fixes et le Wi-Fi à la place du réseau mobile.
  2. Pour le visionnage de SVOD comme Netflix ou Prime Video, choisissez la qualité SD pour la lecture des contenus vidéos.
  3. Pour les téléchargements plus longs comme des films ou des mises à jour, privilégiez les heures creuses de la nuit.

Ces usages du numérique solidaires devraient ainsi permettre d'aider les opérateurs à maintenir la qualité du réseau, même si l'expérience du premier confinement semble indiquer que ceux-ci soient plutôt bien préparés. Le raccordement fibre ayant encore progressé cette année selon l'ARCEP avec 8,3 millions de personnes désormais abonnées (contre 7,6 millions au premier confinement) permet une augmentation de la capacité du réseau et devrait faciliter la tâche des opérateurs.

Vous cherchez le meilleur abonnement internet pour télétravailler ? Pour rester connecté et travailler de chez soi dans de bonnes conditions durant le confinement, pensez à consulter notre article sur les meilleures offres internet du moment.

Mis à jour le