Observatoire haut et très haut débit ARCEP : progression du déploiement de la fibre malgré le coronavirus

Déploiement fibre Q2 ARCEP

Malgré la crise sanitaire, le nombre d'abonnements et des déploiements fibre a progressé au deuxième trimestre 2020. Cette progression continue ainsi à un rythme plus élevé chaque trimestre, toujours dans l'optique de la complétion du plan France Très haut débit qui prévoit l'accès au très haut débit pour tous les Français en 2022.


La progression des abonnements au très haut débit portée par la fibre FTTH

Câble fibre optique

Le nombre d'abonnements au très haut débit est encore en progression au deuxième trimestre 2020 et porte le total en France à 12,6 millions, selon l'observatoire haut et très haut débit trimestriel de l'ARCEP (l'Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes). Ce deuxième trimestre 2020, marqué par le confinement dû au coronavirus, a connu malgré tout une augmentation de 645 000 abonnements supplémentaires au très haut débit.

Cette progression est principalement portée par la montée de la fibre FTTH ("Fiber to the home" ou fibre jusqu'au domicile en français) qui a augmenté de 635 000 au cours du trimestre. La fibre optique jusqu'au domicile représente ainsi près de deux tiers du total des accès au très haut débit avec 8,3 millions de ligne.

Le nombre cumulé des abonnements internet haut et très haut débit continue de progresser avec une progression de 145 000 en comparaison au trimestre précédent et 675 000 en un an (soit une augmentation de 2,3%). En France, le total de ces abonnements dépasse les 30 millions au 30 juin 2020.

De beaux résultats pour des opérateurs qui ont dû faire face aux mesures sanitaires strictes durant la période du confinement entre mars et mai en France.

Un rythme soutenu du déploiement de la fibre malgré la Covid-19

Comme le rapporte l'ARCEP, le rythme de déploiement des opérateurs est resté soutenu et cela en dépit de la crise sanitaire avec plus de 1,2 millions de locaux rendus raccordables ce dernier trimestre, soit une augmentation annuelle de 10%.

Comme le souligne l'ARCEP, les efforts des opérateurs sont à saluer, en raison de ces circonstances inédites :

La situation sanitaire liée au Covid-19 n’a pas permis aux opérateurs de poursuivre leur importante accélération observée en fin d’année dernière. Néanmoins, le rythme de déploiement des opérateurs est resté soutenu : le deuxième trimestre est légèrement supérieur au premier, mis à part dans les zones très denses où un ralentissement est observé.

Les principales données concernant la progression du déploiement de la fibre au 30 juin 2020 sont les suivantes :

  • 20,8 millions de locaux sont désormais éligibles aux offres fibre FTTH, soit une augmentation annuelle de 33%.
  • La croissance la plus importante est toujours enregistrée dans les AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement) avec plus de 700 000 locaux supplémentaires éligibles ce trimestre.
  • Dans la zone d'initiative publique, le déploiement reste significatif avec une augmentation de 400 000 locaux désormais éligibles à la fibre FTTH.

Au deuxième trimestre 2020 en France, ce sont dorénavant 26,1 millions de locaux éligibles aux services internet très haut débit (19,4 millions se situent en dehors des zones très denses).

L'ARCEP, en plus d'effectuer le suivi du marché haut et très haut débit internet, est aussi concrètement en charge de suivre les engagements pris par les opérateurs. L'organisme indique ainsi qu'en date du deuxième trimestre 2020, 75% des locaux des communes sur lesquels SFR s'est engagé ont été rendus raccordables contre 67% pour Orange. Le gendarme des télécoms annonce rester vigilant : "Le rythme des déploiements sera critique sur les prochains trimestres et l’Arcep continuera d’être attentive aux efforts des opérateurs pour atteindre leurs objectifs."

Mis à jour le