Meilleures ventes de smartphones 2019 : Huawei pourra-t-il conserver sa place de second ?

Pour ce premier trimestre 2019, Samsung demeure avec une longueur d'avance dans les ventes de smartphones mondiales mais subit malgré tout une petit baisse, prévue par la firme en début d'année. Huawei conserve la deuxième place du classement, légèrement devant Apple. Mais c'est sans compter le décret américain signé par Donald Trump le 15 mai dernier risquant de freiner voire d'arrêter les ambitions du géant chinois...

Les meilleures ventes de smartphones pour le premier trimestre 2019

Le cabinet de recherches américain Gartner a publié ses résultats pour les ventes de smartphones dans le monde ainsi que les parts de marché détenues par les fabricants concernés au premier trimestre 2019. Voici le classement des cinq premiers vendeurs de smartphones.

Podium classement

  1. Samsung est toujours le premier sur le podium. Le fabricant sud-coréen détient désormais 19,2% des parts de marché, avec 71 millions d'unités vendues dans le monde, soit 7 millions de moins par rapport au T4 2018. En avril dernier, Samsung avait publié un communiqué annonçant une baisse éventuelle de 14% sur ses revenus, moins 60% sur ses bénéfices pour 2019. Toutefois, avec les ventes en hausse des nouveaux modèles Samsung Galaxy S10 et S10 + (selon le site américain Digitimes) ainsi que la sortie d'une nouvelle gamme, les Galaxy M, en Inde, cette diminution pourrait vite être empêchée. Une chose est certaine, le leader de la téléphonie mobile compte bien le rester grâce à une stratégie offensive.
  2. Huawei, premier constructeur mondial de matériels de télécommunication et fabricant de smartphones a connu une ascension grandissante depuis qu'il a réussi à détrôner Apple au deuxième trimestre 2018. Pour l'instant la marque chinoise reprend la deuxième place de la liste avec 58 millions de smartphones vendus et 15,7% de parts marché, soit 8 millions de plus qu'au 4ème trimestre 2018.
  3. Apple redevient troisième en vendant 44 millions d'iPhones, 10 millions de moins qu'au T4 2018. La part de marché d'Apple passe ainsi de 14,1 % à 11,9%. Il faut toutefois rester prudent puisque selon les spécialistes l'affaire Huawei pourrait favoriser la société américaine.
  4. Oppo reste quatrième avec 29 millions d'unités vendues, la discrète firme chinoise affirme, selon les informations du quotidien Le Monde, que 35% de ses revenus sont réalisés en dehors de la Chine. Pour rappel, Oppo a pris ses quartiers en France au printemps 2018.
  5. Le fabricant chinois Vivo arrive cinquième en parvenant à doubler de justesse Xiaomi. En effet Vivo a vendu 27,4 millions d'unités (7,9% des parts de marché) au T1 2019 contre 27,2 millions pour Xiaomi 7,3% des parts de marché. Mais Xiaomi, très apprécié en Europe et notamment en France (40% de son CA vient de l'étranger) ne devrait pas se laisser faire pour le reste de l'année.

Le Top 5 des marques de smartphones les plus vendues au monde détient ainsi 62% du total des parts de marché, contre 37,9% pour les fabricants restants. Ces chiffres marquent une concurrence rude pour les acteurs comme Nokia, Motorola, Blackberry... D'autant que Gartner a également relevé que le total de smartphones écoulés a baissé de 2,7% par rapport à 2018, cela est dû, entre autres, à une saturation du marché.

Huawei deuxième vendeur mondial de smartphones : une situation instable aux Etats-Unis et en Europe

Alors que le directeur de la branche public de Huawei, Richard Yu, affirmait en janvier 2019 au quotidien allemand Bild que « la maison-mère et sa filiale Honor dépasseraient Samsung d'ici 2020», le géant chinois pourrait bel et bien voir le vent tourner en sa défaveur. En effet, si les récentes décisions du gouvernement américain sont destinées avant tout à stopper les ambitions commerciales de la Chine à travers le monde, elles risquent de freiner considérablement Huawei.

Fille sceptique
Huawei pourrait revoir ses objectifs à la baisse

Huawei est, pour l'instant, la firme chinoise la plus durement touchée par le décret de Donal Trump, compte tenu de son rayonnement international et du fait que les smartphones Huawei et Honor tournent sous Android, le système d'exploitation développé par Google. Huawei a encore trois mois de sursis pour que les utilisateurs puissent continuer à se servir d'Android (mises à jour des nouvelles versions Android Pie et Android Q, utilisation de Google Play et Google Play protect) avant d'être sans doute définitivement banni par Google.

En France, les conséquences sur les inquiétudes des utilisateurs Huawei seraient déjà notables. Selon l'agence Bloomberg, les ventes de smartphones Premium Huawei et Honor auraient chuté de 20% dans l'Hexagone pendant la semaine ayant suivi le décret américain. Pour sa pérennité dans le classement des ventes, le PDG d'Honor, Zhao Ming, a exprimé ses doutes : « puisqu’une nouvelle situation a émergé, il est trop tôt pour dire si nous parviendrons à atteindre notre objectif». Affaire à suivre donc...

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire notre article sur l'affaire Huawei.

 

 

Vous souhaitez être renseigné sur les modèles de smartphones (Huawei ou non) accompagnés d'un forfait mobile ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité

Mise à jour le