Déploiement 5G : la mutualisation des réseaux 5G Orange et Free en cours ?

5G Orange Free

Les opérateurs Orange et Free vont-ils mutualiser leurs réseaux mobile pour le déploiement de la 5G ? C'est en tout cas une possibilité puisque c'est Stéphane Richard, le PDG D'Orange, qui a déclaré que les négociations pouvaient avoir lieu alors que les enchères pour les fréquences 5G sont terminées.


Abonnement Internet et mobile

Vous souhaitez souscrire un forfait compatible avec le futur réseau 5G ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre budget :

Mutualisation des réseaux 5G Orange et Free : quels avantages pour les opérateurs ?

Tour cellulaire

C'est durant l'Université d'été du Très Haut Débit (THD) qui s'est déroulée les 20 et 21 octobre aux Sables-d'Olonne que le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a évoqué la possibilité d'un accord sur la mutualisation des réseaux 5G d'Orange et de Free. Cet accord permettrait ainsi d'optimiser le déploiement de la 5G et pour Stéphane Richard, "la voie est libre pour la mutualisation de la 5G entre Orange et Free".

Il fallait effectivement attendre la fin des enchères sur les fréquences 5G pour que ce genre d'accords entre les opérateurs puissent avoir lieu alors que les négociations entre opérateurs sont interdites durant cet événement. Ce rapprochement n'est pas une si grande surprise néanmoins, puisque l'opérateur historique et le trublion des Télécoms s'étaient déjà rapprochés en début d'année, avant que la pandémie de coronavirus n'intervienne.

La mutualisation des réseaux Telecom est une opération intéressante pour les opérateurs Télécom puisque cela leur permet de faire d'une pierre deux coups, limiter les coûts de l'installation de l'équipement 5G, mais aussi le déploiement de cette dernière génération de réseau mobile qui accuse toujours un certain retard en France. Pour Orange et Free, l'accord semble aussi logique alors que les deux opérateurs travaillent avec l'équipementier Nokia pour déployer la 5G.

Les accords de mutualisation des réseaux entre opérateurs ne sont pas non plus une nouveauté, Free et Orange viennent d'ailleurs aussi de prolonger leur accord d'itinérance pour le partage du réseau mobile 2G et 3G jusqu'au 31 décembre 2022. SFR et Bouygues Telecom avaient d'ailleurs eux-aussi conclu un accord de mutualisation de leurs réseaux 4G en 2014

La 5G en France, c'est pour quand ?

Le déploiement de la 5G en France a certainement pris du retard avec cette année marquée par l'apparition de la Covid-19, les enchères pour la 5G ont enfin eu lieu cependant et cette possibilité d'une mutualisation des réseaux 5G Orange et Free est de bon augure pour l'avancée du déploiement de la 5G.

Il est vrai que les forfaits 5G, originellement attendus pour le milieu d'année 2020 en France, ne sont toujours pas vraiment d'actualité. même si les opérateurs comme SFR, Bouygues Telecom et Orange commercialisent déjà des forfaits prochainement compatibles 5G. La possibilité de profiter de la 5G est déjà avancée pour décembre par Orange sur certains de ces forfaits, tout comme Bouygues Telecom qui annonce des forfaits compatibles 5G vers fin 2020.

Il est bien sûr évident que "forfaits compatibles 5G" ne veut pas dire 5G partout en France, loin de là, alors que pour le moment seulement 500 antennes 5G tests (dont plus de la moitié par Orange ) ont été déployées dans l'Hexagone et majoritairement dans des zones urbaines. Il est aussi bien important de rappeler qu'un forfait compatible 5G n'est pas suffisant et qu'il faudra aussi disposer d'un smartphone compatible 5G.

Il faudra en tout cas attendre la fin de l'année pour pouvoir tester le nouveau réseau 5G pour ceux qui disposent d'un téléphone compatible dans les zones urbaines.

Le futur réseau 5G est-il dangereux pour la santé ? Même si les études sur l'utilisation des nouvelles fréquences 5G manque encore d'éléments, le rapport préliminaire "Déploiement de la 5G en France et dans le monde : aspects techniques et sanitaires" indique que la 5G ne produit pas d’effets néfastes avérés à court terme.

Mis à jour le