Micro crédit personnel : comment ça marche ?

Micro crédit personnel

Le microcrédit permet aux personnes ne pouvant pas contracter un prêt auprès d’une banque ou établissement de crédit de bénéficier de financement pour mener à bien un projet favorisant l’insertion sociale ou professionnelle. Zoom sur le microcrédit personnel ou social et les mini prêts proposés par les organismes de microfinance.


Définition du microcrédit

Le microcrédit est un prêt d’un faible montant destiné aux personnes ne pouvant pas prétendre à un prêt dans le système bancaire classique. Il est également appelé “microcrédit personnel” ou “micro crédit social”.

Il est possible d’en bénéficier si le crédit permet de financer un projet défini, visant notamment à favoriser l’insertion sociale ou professionnelle.

À l'origine de ce type de prêt C’est en 1977 que le microcrédit tel que nous le connaissons aujourd’hui se développe à l'initiative de Muhammad Yunus avec la fondation de la Grameen Bank (qui signifie Banque des villages) au Bangladesh. À l’origine, elle avait pour but de prêter de faibles sommes aux habitants de zones rurales pour améliorer leur condition et favoriser la création de richesses. Aujourd’hui, le microcrédit est disponible dans près de 100 pays dont la France, la Belgique, la Suisse ou encore les États-Unis.
L’initiative fut un tel succès que le Prix Nobel de la Paix en 2006 a été decerné à Muhammad Yunus.

Comment obtenir un microcrédit ?

Où contracter un microcrédit ?

Banque prêteur et emprunteur

Le microcrédit personnel ou social n’est pas disponible en banque ou auprès des établissements de crédit.
En effet, pour bénéficier de ce crédit particulier il est nécessaire d’en faire la demande auprès d’un réseau d'accompagnement social qui sera en mesure de traiter la demande et servira d’intermédiaire.

Cet organisme a pour but d’étudier le dossier du demandeur de prêt, évaluer la faisabilité de son projet, le conseiller dans le type de microcrédit à contracter et enfin l’aider à préparer son dossier.

Les organismes faisant partie des réseaux d’accompagnement social sont les suivants :

  • l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Économique) ou autre association à caractère social,
  • les CCAS (Centre Communal d’Action Sociale),
  • Pôle Emploi,
  • une régie de quartier ou territoriale,
  • les Caisses de Crédit Municipal,
  • les Restos du Coeur,
  • la Croix-Rouge, etc.

Les mairies disposent des coordonnées des centres sociaux dans leurs régions. Il est utile de les consulter pour savoir à qui s’adresser.

Après une étude en profondeur du dossier de demande de microcrédit, l’organisme social va le présenter auprès d’une banque partenaire pour obtention du crédit. L’emprunteur sera néanmoins suivi tout au long du prêt par l’organisme d’action sociale ayant initié son dossier.

Qui peut bénéficier du microcrédit ?

Le microcrédit est en priorité destinée aux personnes qui sont exclues du système bancaire et financier traditionnel et qui n’ont donc pas la possibilité de contracter un crédit consommation auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit. Ce statut peut être dû à une situation financière instable, des revenus trop bas, une situation de malendettement, ou un taux d’endettement supérieur à 33 %, etc. :

  • personnes sans emploi,
  • bénéficiaires de minima sociaux,
  • personnes aux revenus très faibles,
  • intérimaires, CDD, travailleurs précaires,
  • étudiants ou personnes âgées,
pieces billets monnaies

Il est toutefois possible de prétendre au microcrédit même si l’on se trouve pas dans une de ces situations. En effet, il n’y a pas de conditions de revenu officiellement définies. Cependant, le microprêt ne peut être accordé que s’il est affecté à un projet en particulier, ayant pour objectif de favoriser l’insertion sociale ou professionnelle. L’organisme d’action social et le demandeur vont étudier ensemble le projet et définir si oui ou non le prêt est possible.

Le microcrédit sert uniquement pour des activités ou investissements générateurs de revenus. Il ne doit pas être utilisé pour financer des dépenses courantes ou compenser une situation financière ponctuellement instable.

Les entreprises de moins de 5 ans peuvent également prétendre à un microcrédit si elles n’ont pas pu effectuer de prêt auprès du système bancaire classique.
Le montant maximum est de 10 000 € et il faut en faire la demande à l’ADIE ou à tout autre organisme détenant les habilitations.

Les microcrédits de la CAF, Croix-Rouge, Caisse des Dépôts et de l’ADIE

Le microcrédit de la CAF

Le prêt pour l’équipement ménager ou mobilier est un prêt sans intérêt qui a pour but d’aider les ménages modestes à s’équiper pour pouvoir vivre dans de meilleures conditions avec du mobilier de première nécessité. Plafonné à 700 €, le montant maximum varie en fonction de l’équipement. Il doit par exemple pouvoir permettre de financer l’achat :

  • d’un réfrigérateur,
  • d’un lave-linge,
  • d’équipements de cuisine,
  • d’un appareil de chauffage,
  • d’un lit,
  • de mobilier et d’équipements pour bébé.

Pour en bénéficier, il faut avoir au moins 1 enfant à charge au sens des prestations familiales, un quotient familial inférieur ou égal à un seuil défini par la CAF de son département. Les personnes ayant un dossier de surendettement ne peuvent pas bénéficier de ce crédit.

La CAF propose d’autres prêts, notamment pour l’amélioration de l'habitat sous forme d’aides, accessibles sous certaines conditions et propres à chaque département.

Croix rouge

Le microcrédit de la Croix-Rouge

La Croix-Rouge fait partie des organismes sociaux auprès desquels il est possible de réaliser une demande de microcrédit social pour financer un projet personnel.
Il est lui aussi destiné aux personnes exclues du système bancaire classique et ne peut pas servir à solder une dette ou répondre à un besoin de trésorerie.
Après étude du dossier avec un accompagnateur, la demande est transmise à un établissement bancaire partenaire.

  • Les caractéristiques du microcrédit à la Croix-Rouge :
  • de 300 € à 3 000 €,
  • remboursement entre 6 et 36 mois,
  • pas de frais de dossier,
  • taux d’intérêt dépendant de la banque partenaire. Il s'élève en moyenne à 4 %.

Le microcrédit de la Caisse des Dépôts

Permis de conduire voiture

La Caisse des Dépôts met en relation les entrepreneurs nécessitant des fonds pour concrétiser leur projet professionnel ou leur création d’entreprise, avec les réseaux d’initiative tels que l’ADIE.

Les microcrédits de l’ADIE

L’ADIE (Association pour le Droit à l'Initiative Économique) permet de bénéficier de microcrédits pour aider au développement de projets professionnels , de création d’entreprise ou tout simplement de pouvoir se rendre au travail ou trouver un emploi en finançant la mobilité.

  • Caractéristiques du microcrédit professionnel de l'ADIE pour la création d’entreprise :
  • Pour financer la création d’entreprise
  • Le prêt est d’un montant maximum de 10 000 €
  • La durée de remboursement s’étale de 6 mois à 36 mois
  • Le taux d’intérêt est fixé à 7,45 (taux fixe) %
  • Une contribution de solidarité de 5% permettant à l’ADIE de fonctionner
  • Les intérêts peuvent être remplacés par des frais de dossier
  • Une personne de l’entourage du demandeur doit se porter garant à 50 % du montant du crédit

  • Caractéristiques du prêt Mobilité :
  • Pour supporter le coût du permis de conduire, l’achat ou les réparations d’un véhicule
  • Le prêt est d’un montant maximum de 5 000 €
  • La durée de remboursement s’étale de 6 mois à 36 mois
  • Le taux d’intérêt est fixé à 7,5 %
  • Une contribution de solidarité de 5% permettant à l’ADIE de fonctionner
  • Les intérêts peuvent être remplacés par des frais de dossier

Caractéristiques des microcrédits

Le microcrédit permet d’accéder à des sommes entre 300 € et 3 000 €. Dans certains cas exceptionnels, le crédit accordé peut monter jusqu’à 5 000 €.

La durée de remboursement peut aller de 6 mois à 36 mois. Dans certains cas particuliers, elle peut être étendue jusqu’à 48 mois ou 60 mois (4-5 ans). Il est également possible de procéder au remboursement anticipé du crédit sans pénalité.

Le taux du crédit est fixe pendant toute la durée du contrat. Il est fixé selon la somme empruntée et la durée de remboursement établie, et oscille généralement entre 1,5 et 4 %.

Le microcrédit personnel ou social n’est pas soumis à des frais de dossier.

Les projets éligibles au microcrédit

Étant donné que le microcrédit a vocation à améliorer la situation sociale et professionnelle de l’emprunteur, son projet doit avoir été bien défini et exposé aux prêteurs pour que le financement soit accepté. Voici donc quelques exemples de projets éligibles au microcrédit personnel ou social.

  • Pour l’insertion sociale :
  • Équipement du logement : mobilier de première nécessité, tables et chaises, lit, réfrigérateur, micro-ondes, etc. ;
  • Dépenses de santé importantes : dentaires, lunettes, prothèses auditives, etc. ;
  • Évènements de vie : financement des frais d’avocat dûs à un divorce, des obsèques suite à un décès, etc.
  • Pour l’insertion professionnelle :
  • Mobilité : financer l'achat d’un véhicule, financement du permis de conduire, etc. ;
  • Formation : financement de formations professionnelles pour augmenter ses chances d’accéder à un emploi stable;
  • Logement : prêt pour la caution, financer le déménagement, etc.

Les documents justificatifs à fournir pour la demande de microcrédit

La liste des documents justificatifs à présenter à l’organisme social pour la demande de microcrédit est similaire à celle d’une demande de prêt affecté classique.

Liste documents
  • les copies des documents d’identité de l’emprunteur ou de chaque co-emprunteur (carte d’identité ou de résident, passeport)
  • le livret de famille
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois (facture d’énergie, de télécom, d’eau, d’assurance, attestation sur l’honneur de la part de l’hébergeur en cas d’hébergement à titre gratuit)
  • la dernière quittance de loyer ou attestation de propriété
  • un justificatif de revenus des 3 derniers mois : salaires, pensions, aides, relevé des prestations de la CAF ou MSA, de la caisse de retraite, tout autre type d’allocations
  • le contrat de travail
  • la notification d’ouverture de droits RSA ou Pôle Emploi
  • le dernier avis d’imposition ou de non-imposition
  • les 3 derniers relevés de tous les comptes et livrets bancaires
  • un devis du projet à financer

Selon la nature du projet à financer et le profil de l’emprunteur, peuvent aussi être nécessaires :

  • le jugement du divorce
  • le résumé du dossier de surendettement/échéancier de la Banque de France

Le microcrédit professionnel

Agumentation du plafond du microcrédit professionnel dans les DROM-COMÀ partir du 1er septembre 2020, le plafond du microcrédit professionnel sera relevé à 15 000 € en France d'Outre-Mer. Et ce pour une période expérimentale de 4 ans.

Définition

Le microcrédit professionnel permet aux entrepreneurs disposant de faibles revenus, de bénéficier de prêts de faibles montants (max. 10 000 €) auxquels ils ne pourraient pas prétendre dans le système bancaire traditionnel.

Contrairement au microcrédit personnel permettant d’accéder à des biens de consommation (équipement pour le logement, voiture, etc.), et autres services pour favoriser l’insertion sociale ou professionnelle, les fonds débloqués dans le cadre du microcrédit professionnel sont réservés au développement d’une activité économique.

Les caractéristiques du microcrédit professionnel

Le microcrédit professionnel est un prêt permettant de financer le développement d’une activité professionnelle. En voici les principales caractéristiques :

  • le montant maximum du microcrédit professionnel est de 10 000 €,
  • un taux d’intérêt y est appliqué, généralement égal voire supérieur à 5 %,
  • des durées de remboursement entre 36 et 48 mois. Dans certains cas, la mise en place d’un différé de remboursement est possible, offrant donc un allongement de la durée de remboursement.

Qui peut avoir droit au microcrédit professionnel ? Conditions d’accès

symbole euro €

Vous l’aurez compris, pour prétendre au microcrédit professionnel, la première condition est de vouloir développer ou être en cours de développement d’une activité professionnelle. Voici les conditions pour bénéficier du microcrédit professionnel :

  • être en cours de création d’une entreprise ou avoir une entreprise de moins de 5 ans ;
  • avoir un garant à permettant de garantir le prêt à hauteur de 50 % du montant ;
  • il est possible de demander le microcrédit professionnel seulement si vous avez été confronté à un refus de financement auprès des banques.

Où contracter le microcrédit professionnel ?

Plusieurs organismes proposent le microcrédit professionnel. Tout comme le microcrédit social, il n’est pas disponible auprès des banques traditionnelles ou établissements de crédit. Voici où demander un microcrédit professionnel :

  • auprès de l’Adie (Association pour le Droit à l'Initiative Économique), principal acteur dans la délivrance de microcrédits professionnels ;
  • auprès d’un réseau d’accompagnement spécialisé tel que Initiative France ;
  • auprès de la chambre de commerce et d’industrie, de la chambre des métiers de son département.

 

Calculez en quelques secondes le montant de la mensualité et le coût total de votre crédit avec le simulateur de Selectra :

Calculette de crédit à la consommation

Type de projet*

Veuillez sélectionner le type de projet à financer

Montant de l'emprunt*

Veuillez renseigner un montant inférieur à 75 000€

Durée de l'emprunt*

Veuillez sélectionner une durée d'emprunt

TAEG (hors assurance)*

Taux : %
Veuillez indiquer un taux d'intérêt
 
Mis à jour le