PEL ou Assurance Vie : que choisir ?

 PEL ou Assurance Vie

Le Plan d’Epargne Logement et le contrat d’Assurance Vie sont deux produits d’épargne moyen à long terme très appréciés en France. Quelles sont les différences entre ces deux livret, et lequel privilégier ?


  PEL Assurance vie
Plafond de versement 61 200 € Pas de plafond
Durée du placement De 4 à 10 ans Pas de durée imposée
Taux de rémunération 1 % 1,80 % en moyenne sur le fonds en euro
Avantages
  • Obtention d’un prêt immobilier à taux avantageux à l’issue de la période d’épargne
  • Possibilité d’obtention d’une prime d’Etat
  • Fiscalité avantageuse pour la succession
  • Accès à une large gamme de supports d’investissement

Qu'est ce qu'un PEL

PEL-assurance-vie

Le Plan Epargne Logement ou PEL est un produit d’épargne réglementé qui permet d’épargner sur une durée de 4 à 15 ans (10 ans + 5 ans de gel) et d’obtenir au terme de cette période un prêt à taux préférentiel de la part de la banque proposant le PEL afin de financer un projet immobilier ainsi qu’éventuellement une prime d’Etat.

Le PEL permet ainsi de financer plusieurs types de projets immobiliers :

  • L’achat d’un bien immobilier en tant que résidence principale;
  • La réalisation de travaux de construction;
  • La réalisation d’aménagements sur un bien immobilier existant.

 

Le PEL fonctionne selon le principe suivant :

  • A l’ouverture : la banque demande un versement initial de 225 €. Le taux de rémunération ainsi que la durée du PEL sont fixés dès le départ et ne peuvent fluctuer, quel que soient les conditions du marché;
  • Le plan doit ensuite être alimenté pendant 4 à 10 à hauteur d’au moins 540 € annuels dans la limite maximale de 61 200 € hors intérêts (dans le cas où le souscripteur ne peut verser la somme minimale requise sur le compte, la banque peut résilier le compte) ;
  • Au bout de 10 ans, le PEL est “gelé”, c’est-à-dire qu’il n’est plus possible de verser d’argent dessus, mais que l’épargne précédemment constituée continue de générer des intérêts.
  • Au bout de 15 ans (ou à la date de fin du PEL définie au moment de la signature du contrat), le PEL est transformé en livret ordinaire et le souscripteur peut alors bénéficier d’un prêt immobilier à taux avantageux de la part de la banque.

Qu’est-ce-qu’une assurance vie ?

Très appréciée en France, avec aujourd’hui plus de 13 millions de contrats souscrits, le contrat d’assurance vie est le produit d’épargne privilégié pour épargner sur le moyen ou long terme et préparer la transmission de son patrimoine en bénéficiant d’un régime fiscal avantageux.

L’assurance vie est un contrat, signé entre un assureur (CNP Assurances, Axa Assurances, Crédit Agricole Assurances…) et un assuré (qui est en général un particulier). Par celui-ci, l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente aux “bénéficiaires” de l’assurance vie à la fin du contrat (soit à la mort de l’assuré, soit à partir d’une date fixée), en échange de versements d’argent (qui peuvent être réguliers ou unique) de la part de l’assuré.

Le régime fiscal très avantageux de l’assurance présente ainsi en particulier le gros avantage de permettre la transmission d’un patrimoine sans paiement des droits de succession au moment du décès de l’assuré, ce qui en fait un moyen privilégié de préparer sa succession. Le contrat d’assurance vie est également un moyen de se constituer un capital sur le moyen ou long terme pour financer un projet personnel.

Le taux de rémunération de l’assurance vie n’est pas fixé car l’assuré peut choisir d’investir son capital comme il le souhaite. En fonction du type de contrat, il aura ainsi accès à un grand nombre de supports d’investissement, avec les fonds en euros et les supports en unités de compte. Notons que ces deux types d’investissement présentent des caractéristiques très différentes :

  • Le fonds en euros : garanti en capital, il permet une disponibilité de l’épargne à tout moment et une sécurisation annuelle des intérêts générés
  • Les unités de compte ne sécurisent pas le capital mais ont un potentiel de performance supérieur au fonds en euros

Les unités de compte sont donc un bon moyen de maximiser le rendement de son épargne, mais exposent à une perte de capital qui peut être dramatique lorsque les sommes engagées sont importantes. Il est ainsi en général intéressant pour l’assuré de diversifier son portefeuille d’investissement, en utilisant les fonds en euros comme “matelas” pour son épargne.

Qu’est-ce-que la “clause bénéficiaire” d’une assurance vie ?Dans le contrat d’assurance vie, la “clause bénéficiaire” permet à l’assuré de désigner une ou plusieurs personnes(personnes physiques en général, mais certaines associations d’intérêt général peuvent également être désignées) comme les “bénéficiaires” de son contrat.
Au moment du décès de l’assuré, le capital accumulé au fil des années sur le contrat d’assurance vie, au travers des versements de l’assuré et des intérêts perçus, est distribué aux bénéficiaires selon le mode (versement unique ou rente viagère), les proportions et l’ordre spécifiés par l’assuré au sein de la clause bénéficiaire. Cette clause est donc capitale, puisqu’elle permet d’assurer à l’épargne de l’assurance vie son régime fiscal très avantageux pour la succession.
Cette clause bénéficiaire peut être modifiée et mise à jour tout au long du contrat, jusqu’au décès de l’assuré.

Assurance vie ou PEL : quelles sont leurs spécificités ?

Le choix d’une assurance vie ou d’un PEL dépend avant tout du projet de l’épargnant. Le PEL, relativement spécialisé, présente ainsi des avantages exclusifs, mais qui ne seront utiles qu’aux personnes ayant un projet immobilier bien défini en tête.
De son côté, l’assurance vie présente l’avantage d’être un moyen d’épargne assez généraliste pouvant convenir à un grand nombre de personnes.

Quels sont les avantages et inconvénients de l’assurance vie ?

Pour un particulier qui n’a pas de projet immobilier concret en tête et qui souhaite se constituer une épargne pour financer des projets à moyen ou long terme (préparer sa retraite, financer les études de ses enfants…) ou pour préparer la transmission de son patrimoine, l’assurance vie est la meilleure option.

Ce produit d’épargne présente en effet de nombreux avantages par rapport au PEL lorsqu’on l’utilise comme un produit d’épargne classique :

  • Une épargne plus souple : le contrat d’assurance vie n’impose pas de plafonds de versement, et il est possible d’alimenter son compte par un versement unique ou des versements réguliers.
  • Un large choix de supports d’investissement : l’assurance vie permet à son souscripteur de faire fructifier son épargne en choisissant parmi une large gamme de supports d’investissements, du plus sécurisé au plus risqué, avec des rendements variables. Parmi les supports accessibles, on peut ainsi noter le fonds en euro (qui sécurise complètement le capital), mais aussi des fonds immobiliers (SCPI, OPCI…), des trackers (qui sont des fonds d’investissements répliquant un indice du marché) et autres supports en unités de compte plus risqués (fonds d’investissements, OPCVM, produits structurés, etc.).
  • Une rentabilité bien supérieure au PEL, notamment grâce à la possibilité qu’offre l’assurance vie d’investir dans des supports plus risqués mais au rendement plus élevé.
  • Un régime fiscal plus avantageux en particulier au moment de la transmission suite au décès de l’assuré du patrimoine intégré au contrat d’assurance vie. En effet, le patrimoine est alors transmis aux bénéficiaires sans que ces derniers n’aient à payer les droits de succession, parfois très élevés, d’un héritage usuel.

Attention aux fraisSi l’assurance vie permet d’accéder à un grand nombre de supports d’investissement, cette liberté de choix s’accompagne de nombreux frais qui, additionnés, peuvent s’avérer élevés : frais de versements, frais de gestion ou encore frais spécifiques à certains supports en unités de compte...

Quels sont les avantages et inconvénients du PEL ?

Si l’on sait que l’on souhaite épargner pour effectuer un investissement immobilier dans le futur et que ce projet est bien établi, le Plan Epargne Logement (PEL) est une solution très intéressante. En effet, si ce livret présente un rendement assez faible puisque son taux de rémunération est de seulement 1%, il présente un certain nombre de spécificités qui le rendent incontournable pour un particulier souhaitant épargner pour réaliser un investissement immobilier.

Avantages spécifiques au PEL :

  • La sécurité : l’épargne investie dans un PEL est parfaitement sécurisée et ne s’expose à aucun risque de perte de capital, contrairement à l’assurance vie;
  • Les frais réduits : contrairement à l’assurance vie qui peut impliquer des frais de gestion, de versement, etc, le PEL n’impose que peu de frais avec notamment pas de frais d’ouverture. Les intérêts générés chaque année sur le PEL sont par ailleurs exonérés d’impôt sur le revenu jusqu’à la 12ème année du PEL;
  • Le “droit à prêt” : la souscription à un PEL permet de bénéficier chaque année de droits qui garantissent de pouvoir emprunter à un taux maximal de 2,2% (hors assurance) pour son projet immobilier. Cette garantie est valable n’importe quand, et le taux d’emprunt ne dépend donc pas du taux du marché ce qui peut s’avérer très intéressant dans le cas d’une remontée des taux;
  • La prime d’Etat : spécifique à ce produit d’épargne, la prime d’Etat, d’un montant maximum de 1 250 €, peut être obtenue à la fin de son PEL;
  • Le domaine d’utilisation relativement large du PEL : si l’épargne accumulée sur le PEL doit obligatoirement servir à un achat ou un aménagement immobilier, le champ d’application possible du PEL reste assez souple. Par exemple, il est possible d’utiliser son PEL pour simplement réaliser des travaux dans son logement.

Cependant, le PEL reste un produit assez contraignant qui demande de respecter un certain nombre d’obligations par rapport à un contrat d’assurance vie. Il est ainsi obligatoire d’effectuer des versements annuels d’au moins 540 € (tandis que l’assurance vie permet un versement unique), de respecter le plafond de versement de 61 200 € (il n’y en a pas pour l’assurance vie), et il n’est pas possible de posséder plus d’un PEL par personne physique.

Bilan : notre avis

taux-assurance-vie

L’assurance vie et le PEL sont en réalité deux produits d’épargne complémentaires qui ne sont pas à opposer mais gagnent à être combinés.
Le PEL permet ainsi d’épargner des sommes dédiées à un projet immobilier bien précis en bénéficiant de taux d’emprunt avantageux ainsi que de sécurité sur son épargne. L’assurance vie, sans plafond de versement et aux supports d’investissement très libres permet de son côté de gérer son épargne à l’échelle d’une vie, et notamment de préparer sa succession grâce à la fiscalité très avantageuse de l’assurance vie au moment de la transmission du patrimoine en cas de décès de l’assuré.

Mis à jour le