La banque en ligne Monabanq fête ses douze ans

La banque en ligne Monabanq fête ses 12 ans
Monabanq fête ses 12 ans : où en est cette banque en ligne ?

Joyeux anniversaire Monabanq ! Début octobre, la banque en ligne implantée à Villeneuve d’Asc (Nord) a fêté ses douze ans. Retour sur cet outsider du marché des banques en ligne et perspectives pour l'avenir.


Qui est Monabanq ? 

Si Monabanq fête ses 12 ans en ce mois d’octobre 2018, la banque en ligne a en réalité un aïeul plus ancien : la société Covefi, fondée en 1987. Détenue à l’origine par le groupe 3 Suisses International et par Cétélem, cette société spécialisée dans le crédit évolue vers la banque en ligne dès 1992 en devenant la “Banque Covefi”. En octobre 2006, la Banque Covefi devient Monabanq et amorce petit à petit son virage vers la banque en ligne.

Monabanq est aujourd’hui détenue par le groupe Crédit Mutuel et compte plus de 200 salariés. La banque en ligne a su s’affirmer comme l’une des 6 banques en ligne françaises de référence. Avec 320 000 clients fin 2017, elle est notamment la 5ème banque en ligne par le nombre de clients, selon notre classement des banques en ligne 2018.

En savoir plus sur MonabanqQuelle est l'histoire de Monabanq ? Quelles sont les offres de cette banque en ligne, ses avantages et ses inconvénients ? Toutes les informations dans notre fiche avis Monabanq.

Monabanq : une stratégie différenciée

Dans l’ombre de Boursorama Banque et d’ING Direct, les deux premières banques en ligne à avoir franchi le million de clients, ou encore de la banque en ligne Fortuneo qui en compte déjà plus de 670 000 en Europe, Monabanq a développé une stratégie fort différente des autres banques en ligne.

Monabanq est la seule banque en ligne sans conditions de revenus, mais aussi la seule qui ne propose pas de carte bancaire ou de compte courant gratuits. Paradoxalement, Monabanq est donc plus chère que les autres banques en ligne mais aussi plus accessible :

  • plus chère : carte bancaire à partir de 2€ par mois ; assurance des moyens de paiement 24€/an ; frais de tenue de 2€/mois si le titulaire n’a pas de carte bancaire ;
  • plus accessible : pas de revenu minimum pour ouvrir un compte, pas de versement mensuel minimum et un dépôt minimum à l’ouverture de compte de 150€ contre 300€ dans les autres banques.
agence-CIC
Les clients Monabanq ont accès aux automates CIC pour effectuer des dépôts.

Selon Alain Colin, directeur général, Monabanq s’inscrit dans une stratégie de long terme, en misant sur la transparence des tarifs et en cherchant des clients fidèles plutôt que des clients attirés par la gratuité de court terme. Les tarifs bancaires de Monabanq restent toutefois nettement moins élevés que ceux pratiqués par les banques traditionnelles.

Monabanq vise avant tout la qualité de service. L’élection de son service client comme service client de l’année 2019 dans la catégorie banques en ligne le confirme. Par ailleurs, Monabanq a choisi de rester proche d’un réseau d’agences physiques. Monabanq est partenaire du CIC, également filiale du Crédit Mutuel, et propose ainsi à ses clients de déposer leurs chèques ou leurs espèces dans les automates CIC.

12 ans, et après ? Quel avenir pour Monabanq ?

Monabanq propose déjà une offre de produits bancaires bien diversifiée mais son objectif est de compléter encore celle-ci. Au premier trimestre 2019, Monabanq proposera le crédit immobilier. Monabanq est aussi engagée dans l’optimisation de l’expérience client, avec une opération de refonte des canaux numériques et de l’application mobile. L’objectif de toutes ces nouveautés : convaincre de nouveaux clients et fidéliser les clients par la qualité de l’offre.

A demi-mot, le directeur général de Monabanq confesse que l’établissement n’est pas encore rentable, comme le signalait l’ACPR dans son récent rapport sur les banques en ligne. "Je ne pense pas qu’il y ait intrinsèquement des banques en ligne rentables à l’heure actuelle" confie-t-il à CBanque. Mais Monabanq restera fidèle à sa stratégie : fidéliser sa clientèle, miser sur la qualité, sans céder aux sirènes de la gratuité.

Mis à jour le