Lancement de la 5G le 18 novembre en France ?

Lancement 5G en France

La 5G arrivera-t-elle avant la fin du mois de novembre ? C'est en tout cas ce qu'il semblerait si l'on se fie aux déclarations de Stéphane Richard, PDG d'Orange qui prévoit l'activation des antennes 5G dès le 18 novembre. L'opérateur historique ne perd pas de temps, l'autorisation d'utilisation des fréquences 5G sera répartie par l'ARCEP ce même jour.


Abonnement Internet et mobile

Vous souhaitez bénéficier d'un forfait mobile bientôt compatible 5G ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre budget :

Orange lance la 5G en France le 18 novembre

foule smartphone

Ce sera finalement Orange qui devrait lancer le coup d'envoi comercial officiel du réseau 5G en France. Après les récentes enchères pour l'attribution des fréquences 3,5Ghz et leurs positionnements sur le réseau 5G, l'ARCEP répartira les autorisations d'utilisation de ces fréquences pour tous les opérateurs le 18 novembre prochain.

Orange est dans les starting-blocks puisqu'il y a déjà quelques semaines, l'opérateur a annoncé certains de ces forfaits avec une option 5G qui seront donc directement compatibles avec le réseau mobile dès l'activation des antennes. Attention cependant puisque pour le moment, les antennes 5G sont en quantité très réduites sur le territoire et se cantonnent aux plus grands centres urbains. Un autre point important à retenir reste que pour profiter du réseau 5G, il est indispensable de disposer d'un smartphone compatible.

Il existe aujourd'hui environ 500 antennes 5G tous opérateurs confondus en France. Ces antennes ont été déployées ces dernières années par les opérateurs pour pouvoir réaliser des tests en condition réelle de la 5G, sous supervision de l'ARCEP. Comme le rappelle d'ailleurs Stéphane Richard dans un entretien accordé à BFM Business, "dans un premier temps, mais qui va être long, on ne construira pas d'antennes nouvelles, on gardera les antennes actuelles et on les passera de la 4G à la 5G".

Faut-il alors se dépêcher de passer à la 5G ? Comme le reconnaît le PDG d'Orange, l'intérêt de la part des consommateurs risque d'être faible car "le réseau sera très peu développé. Acheter un produit dont vous n'avez pas dans l'immédiat une grande disponibilité, ce n'est pas très attractif." Il faudra certainement patienter jusqu'au premier semestre 2021, voire le deuxième, pour assister à la démocratisation des usages de la 5G.

Au niveau des tarifs, les forfaits 5G seront vendus au "bon prix" pour Stéphane Richard qui indique qu'une augmentation des prix est probable "à partir du moment ou on propose plus de contenu". La forte concurrence des opérateurs télécom en France laisse à penser de toute manière que la 5G ne devrait pas provoquer une flambée des prix.

Enchères de positionnement 5G : la mutualisation possible des réseaux 5G Free et Orange

La mutualisation des réseaux 5G entre Free et Orange est désormais théoriquement et techniquement possible suite aux résultats des enchères de positionnement. Ces enchères de positionnement, qui ont eu lieu après l'attribution des bandes de fréquences, définissent la localisation de chaque opérateur dans le spectre allant de 3,49 GHz et 3,8 GHz.

Orange se place à l'extrémité haute de la bande des 3,5Ghz alors que Free et Bouygues occupent le centre et SFR l'extrémité basse. Dans ce contexte, Free et Bouygues disposent du meilleur positionnement en étant au centre, ce qui limite les interférences. Autre point intéressant, les opérateurs positionnés côte à côte peuvent plus facilement mutualiser leurs réseaux, Orange et Free sont ainsi voisins comme Bouygues et SFR. La mutualisation des réseaux d'Orange et Free reste donc envisageable, une option de partage des réseaux mobile que Stéphane Richard considère, pourvu qu'Orange conserve "un avantage sur la compétition en matière de qualité de réseau pour ses clients".

Ce rapprochement paraît d'ailleurs de plus en plus probable alors que SFR et Bouygues ont déjà des accords de mutualisation de leurs réseaux. Un double avantage pour les opérateurs pour diviser les coûts d'investissement mais aussi pour les consommateurs afin d'avoir une meilleure couverture dans les zones moins denses grâce aux partage des antennes des deux opérateurs.

Selon Stéphane Richard, ces investissements pour la 5G d'Orange seront finalement du même ordre que les investissements actuels pour la 4G, qui s'élèvent tout de même à 500 à 600 millions d'euros par an.

Mis à jour le