Huawei vend sa filiale de smartphones Honor

Vente de Honor

Huawei se sépare de sa filiale de smartphones à moindre coût Honor qui a été vendue à un consortium d'entreprises chinoises. Cette décision fait suite aux nombreuses sanctions du gouvernement américain qui ont considérablement affaibli la marque chinoise. La vente d'Honor pourrait ainsi permettre de sauver cette marque.


Huawei laisse sa chance à Honor d'échapper aux attaques américaines

téléphone Chine

Huawei a annoncé la vente d'Honor le mardi 17 novembre dernier dans une volonté de sauver cette marque des foudres du gouvernement américain. Dans le communiqué annonçant cette vente, Huawei explique être "soumis à une pression énorme ces derniers temps. Cela étant dû à une indisponibilité persistante des éléments techniques nécessaires à notre activité de téléphonie mobile."

C'est Shenzhen Zhixin New Information Technology Co., Ltd qui devient le nouveau propriétaire de la marque Honor. Cette société est un consortium de plus de 30 entreprises chinoises dont "Shenzhen Smart City Technology Development Group", une entreprise soutenue par l'État selon les médias chinois. Le prix de vente n'a pas été communiqué, selon l'agence de presse Reuters, celui-ci serait estimé à 100 milliards de yuans soit 15,2 milliards de dollars environ.

Huawei déclare dans son communiqué que cette vente officialise définitivement la séparation de Huawei et Honor :

Une fois la vente réalisée, Huawei ne détiendra aucune action ou ne participera à aucune activité de gestion ou de décision dans la nouvelle société Honor.

Pour rappel, Honor est apparu comme filiale de Huawei en 2013 et constitue en quelque sorte la marque low-cost de Huawei. Elle propose des smartphones à moindre coût qui disposent tout de même des puissants processeurs Kirin comme son ainé, ces mêmes processeurs Kirin dont la production est désormais rendue impossible pour Huawei.

Huawei survivra-t-il à 2020 ?

L'année 2020 pour Huawei ressemble à la chronique de la chute d'un empire en version accélérée. Huawei était le premier vendeur de smartphones mondial au deuxième trimestre 2020, l'année n'est pas encore finie et Huawei, désormais relégué au deuxième rang mondial, se sépare d'Honor.

Honor qui vend tout de même 70 millions de smartphones à l'année et constitue une large part du revenu de Huawei. Selon les estimations du cabinet d'analyse Canalys, 26 % des 51,7 millions de combinés que Huawei a expédié en juillet-septembre sont de terminaux Honor. Honor, qui d'ailleurs, ne se contente pas de vendre des smartphones mais qui produit aussi des ordinateurs portables, tablettes et des Smart TV.

Huawei semble ainsi connaître une rapide chute de son trône et l'avenir semble bien compromis pour cette marque qui ne sera bientôt certainement même plus sur le podium des plus grands vendeurs de smartphones. Sans Honor, Huawei aurait vendu un peu plus de 38 millions de smartphones au troisième trimestre 2020, ce qui le relèguerait déjà en 4ème position, désormais loin derrière Samsung et ses 80 millions d'appareils vendus.

Comme si cela ne suffisait pas, Huawei, qui est aussi un des principaux équipementier 5G, est désormais banni de nombreux pays européens comme l'Angleterre, et plus récemment la Suède, pour des raisons de sécurité nationale. En France, les équipements Huawei 5G disparaîtront aussi progressivement puisque seuls SFR et Bouygues Telecom les utilisaient et que le gouvernement prévoit des autorisations d'exploitation limitées à 8 ans et non renouvelables. Bouygues a d'ailleurs déjà amorcé le retrait de 3000 antennes Huawei sur le territoire.

Mis à jour le