Ventes de smartphones : une marque chinoise détrône Apple de la troisième place

Ventes smartphones 2020

Le classement des meilleurs vendeurs de smartphones est quelque peu bousculé au troisième trimestre 2020. Samsung reprend la première place du classement alors que le challenger Huawei retourne à la seconde place alors qu'Apple n'est plus sur le podium. Quel constructeur chinois est parvenu à se hisser sur le podium ?


Abonnement Internet et mobile

Vous souhaitez souscrire un forfait mobile adapté à vos besoins ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre budget :

Xiaomi est le troisième vendeur de smartphones au monde

Ventes de smartphone Q3 2020

L'année 2020 est une année particulière pour de nombreux secteurs de l'économie et les constructeurs de smartphones ne font pas exception à la règle. Les performances des ventes au troisième trimestre 2020 voient Samsung reprendre la première place du podium suivi de Huawei, et de manière plus surprenante Xiaomi, qui vient compléter ce podium 100% asiatique des meilleurs vendeurs de smartphone.

Huawei avait pour la première fois réussi à passer devant Samsung durant le deuxième trimestre 2020, une position qu'il n'aura pas maintenue longtemps mais qui s'explique aussi par la situation plus que complexe à laquelle doit faire face le géant chinois, pris dans les feux de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Le classement des ventes sur ce troisième trimestre 2020 provient du cabinet d'analyse Canalys, voici le détail des résultats des quatre premiers :

  1. Samsung reprend la première place du classement avec un peu plus de 80 millions d'unités vendues ce qui correspond à 23% de part de marché et une croissance annuelle de 2%.
  2. Le constructeur chinois Huawei est relégué deuxième de ce classement avec 51,7 millions de smartphones vendus soit malgré tout presque 15% de part de marché. L'impact économique de l'embargo américain commence à se faire sentir alors que la croissance annuelle est en recul de 23% ce trimestre.
  3. C'est Xiaomi qui explose ce trimestre avec 47,1 millions de ventes de smartphones et une croissance annuelle de 45% largement supérieure à tous ses concurrents. Xiaomi talonne ainsi son homogène chinois avec 13.5% de part de marché.

Apple est relégué à la quatrième place de ce classement avec ses 43,2 millions d'appareils vendus et une croissance annuelle en baisse de 1%.

Xiaomi, troisième meilleur vendeur de smartphones mondial, une première pour le constructeur chinois

Xiaomi, occupant la troisième place des plus grands vendeurs de smartphones, n'est pas une si grande surprise que cela si l'on suit son évolution depuis le début de l'année 2020.

Au premier trimestre 2020, Xiaomi affichait déjà sa bonne santé insolente en se plaçant quatrième du classement mais surtout en étant le seul constructeur parmi les quatre premiers à connaître une augmentation de ses ventes de 8,9% alors que les trois premiers affichaient tous une croissance en berne.

La courbe de progression de Xiaomi est d'ailleurs inversement proportionnelle à la baisse que connaît Huawei comme le remarque Mo Jia, un analyste de Canalys :

Il y a eu une symétrie au troisième trimestre, puisque Xiaomi a gagné 14,5 millions d'unités et Huawei en a perdu 15,1 millions. En Europe, un champ de bataille clé, les livraisons de Huawei ont chuté de 25 % tandis que celles de Xiaomi ont augmenté de 88 %. Xiaomi a pris le risque de se fixer des objectifs de production élevés, mais cette initiative a porté ses fruits lorsqu'elle a pu remplir les canaux au troisième trimestre avec des appareils à fort volume, tels que la série Redmi 9.

Xiaomi pouvait néanmoins anticiper ce succès alors que les modèles Xiaomi Redmi 8 (Redmi Note 8, Note 8 Pro, 8A et 8) faisaient tous partie du classement des 10 smartphones les plus vendus au premier semestre 2020. Nul doute que les multiples déboires de Huawei ont aussi favorisé Xiaomi cette année, notamment sur le marché européen. Apple n'a pas non plus bénéficié des nouveaux modèles d'iPhone 12 retardés cette année en raison du coronavirus.

La prudence reste ainsi de mise pour Xiaomi qui doit aussi faire face aux autres marques chinoises comme Oppo et Vivo qui gagnent du terrain et viennent concurrencer Xiaomi dans sa gamme de prix, "elles s'installent maintenant en Europe également, où elles se positionnent comme des options plus intéressantes pour les consommateurs, et risquent de piéger Xiaomi dans le bas de gamme. Realme devient également un concurrent sérieux, dépassant le cadre du commerce électronique, et menace de saper Xiaomi alors qu'elle transforme sa stratégie de mise sur le marché" affirme M. Jia.

Mis à jour le