Huawei dévoile HarmonyOS : une menace pour Android ?

HarmonyOS, le nouveau système d'exploitation de Huawei, vient d'être annoncé lors d'une présentation du constructeur en Chine le 9 août dernier. Cette annonce n'est pas une surprise puisque l'opérateur se devait de prévoir une alternative à la potentielle fin d'utilisation de leur licence Android. HarmonyOS vient-il alors mettre en péril l'hégémonie d'Android ?

HarmonyOS : l'alternative à Android de Huawei

HarmonyOS l'alternative de Huawei à Android

C'est vendredi dernier que le constructeur chinois Huawei a annoncé le lancement de son système d'exploitation HarmonyOS qui pourrait à terme remplacer le système d'exploitation de Google, Android. Cette conférence HDC 2019, dédiée aux développeurs et présentée par Richard Yu, le PDG de Huawei, s'est tenue à Dongguan en Chine et a levé le voile sur ce que pourrait être le futur de Huawei sans Android.

Cette annonce ne fut pas une surprise étant donné la nature des relations entre Huawei et le gouvernement américain depuis que Trump a signé le 15 mai un décret d'urgence nationale interdisant aux entreprises de technologie américaine de travailler avec des sociétés de télécommunication étrangères pouvant générer un risque pour la sécurité nationale. Ce décret concerne surtout Huawei et l'interdiction qui en découle pour le constructeur chinois d'utiliser la licence Android. Cette mesure fait partie de la guerre commerciale que se livre les États-Unis et la Chine et le développement de HarmonyOS est ainsi une option logique de survie pour que Huawei puisse continuer à prospérer sans Android.

Huawei n'est pour l'instant pas à plaindre puisque ses chiffres de vente de smartphones sont au beau fixe alors que le constructeur a écoulé 58,7 millions d'unités au deuxième trimestre 2019 soit une augmentation de 8% en comparaison aux chiffres de l'année précédente. Dans le classement des ventes de smartphones au deuxième trimestre 2019, Huawei est d'ailleurs second derrière Samsung et loin devant Apple désormais en 4ème position avec 35,3 millions d'iPhone vendus.

HarmonyOS reste cependant crucial pour le fabricant chinois alors que l'interdiction de Google sera effective ce mois-ci, la compagnie américaine ayant laissé un sursis de 3 mois au constructeur chinois.

 

 


 

Vous souhaitez effectuer des économies sur votre forfait mobile avec votre smartphone Huawei ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre budget

HarmonyOS : le système d'exploitation placé sous le signe de l'ouverture

HarmonyOS est donc officiellement le nom du nouveau système d'exploitation développé par Huawei. Ce système d'exploitation était déjà en développement depuis 2017 et fut initialement conçu pour faire fonctionner les objets connectés.

HongmengOS et HarmonyOSHongmengOS est le nom chinois originellement choisi pour ce système d'exploitation de Huawei. Hongmeng fait référence à la mythologie chinoise et désigne l'état chaotique de l'univers avant la création de la Terre. Pour simplifier la prononciation des étrangers, HarmonyOS fut privilégié alors que Richard Yu a annoncé vouloir apporter "une plus grande harmonie dans ce monde".

HarmonyOS est désormais un véritable système d'exploitation unifié qui, en plus d'être utilisable pour les smartphones, peut aussi être utilisé pour faire fonctionner les tablettes, ordinateurs, montres, enceintes ou bien encore les télévisions. C'est d'ailleurs la Honor Smart TV ou "Smart Screen" (Honor est une filiale de Huawei) qui devrait être le premier produit de la marque à fonctionner avec HarmonyOS avant que d'autres objets connectés du constructeur chinois lui emboîtent le pas.

Quelles sont alors les caractéristiques de ce nouveau système d'exploitation du constructeur chinois ?

  • HarmonyOS est un système d'exploitation qui fonctionne en open source tout comme Android ce qui signifie qu'il pourra être utilisé avec n'importe quelle marque de smartphone et qu'il est ouvert à tous les développeurs pour l'exploiter, le transformer et le redistribuer.
  • À l'inverse d'Android utilisant Linux, HarmonyOS est basé sur un noyau micro-kernel à l'instar du projet OS Fuchsia de Google. Cette distinction permettra à HarmonyOS d'être utilisable sur tout type d'appareil que ce soit des objets connectés en tout genre, des ordinateurs, des tablettes et bien sûr des smartphones.
  • HarmonyOS est compatible avec les applications Android ce qui permettra de retrouver ces applications dans le système d'exploitation de Huawei sans qu'elles nécessitent une quelconque modification (le Google Play Store ne sera alors plus accessible).

HarmonyOS semble donc bien parti pour se développer dans le futur avec un système ouvert et utilisable sur de multiples appareils, sera-t-il néanmoins suffisamment solide pour faire face à Android ?

HarmonyOS vs Android : une première analyse

Il est encore trop tôt pour savoir ce que le futur nous réserve et surtout l'impact qu'aura le développement du système d'exploitation de Huawei ainsi que la menace potentielle pour Android. Certaines pistes de réflexion peuvent déjà être avancées en fonction des informations disponibles.

  • HarmonyOS sera tout d'abord lancé en Chine ce qui permettra au constructeur de s'assurer un départ solide. En effet, la Chine reste le premier marché mobile au monde et le constructeur Huawei y détient une position privilégiée.
  • HarmonyOS est annoncé comme différent d'Android ou iOS dans sa capacité à pouvoir étendre les applications développées sur de multiples appareils, ce qui permettra aux développeurs de créer une fois l'application et ensuite de pouvoir l'exporter sur tous les écrans de ces appareils.
  • Selon Richard Yu, les commissions prélevées par HarmonyOS sur la vente des applications seraient de 10 à 15% maximum. Un argument de poids pour attirer les développeurs si cette annonce est effective alors qu'iOS et Android pratiquent des commissions de l'ordre de 30%.

Ces informations laissent présager de bonnes choses pour HarmonyOS bien que le lancement de ce nouveau système d'exploitation ne sera pas de tout repos avant tout tributaire de la disponibilité des applications les plus populaires parmi les utilisateurs et de leur bon fonctionnement.

Huawei continue cependant à vouloir garder Android sur ses appareils si la situation venait à se détendre avec le gouvernement américain même si Richard Yu a prévenu que HarmonyOS pouvait être activé en quelques jours si besoin est, à bon entendeur...

Mise à jour le