Coronavirus : les ventes de smartphones dégringolent

Les ventes de smartphones en baisse

La crise sanitaire et le confinement dus au coronavirus provoquent aussi une crise économique dans de nombreux secteurs. Les télécoms sont aussi concernés notamment par les ventes de smartphones qui, depuis le début de cette épidémie, ont enregistré une baisse de 38% en février par rapport à l'année dernière.


Covid-19 : les constructeurs de smartphones en première ligne face à l'épidémie

Smartphones en magasin

La pandémie de coronavirus bat encore son plein en Europe et dans le monde avec désormais 41 000 morts selon l'AFP (Agence France-Presse) en date d'hier soir. L'Italie (12 400 morts) et l'Espagne (8189 morts) dépassent encore la France (3523 morts) strong>qui a néanmoins connu sa journée la plus noire avec 499 décès dans les dernières 24 heures.

En plus du drame sanitaire et social, c'est aussi un drame économique qui se noue dans tous les secteurs de l'économie mondiale. Le confinement provoque ainsi une double peine pour les commerces en compliquant le travail des employés, mais aussi en provoquant la fermeture de leurs locaux et en empêchant la vente de produits ou d'appareils.

Alors que certains secteurs semblent malgré tout profiter de la crise, comme c'est le cas des services de streaming qui connaissant une augmentation significative du nombre de leurs abonnés, la plupart des autres secteurs connaissent de nombreuses difficultés économiques.

C'est le cas notamment du secteur des télécoms, et plus particulièrement de la vente de smartphones qui connaît une raide dégringolade. Comme le rapport Linda Sui, la directrice du cabinet Strategy Analytics, la livraison de smartphones dans le monde a baissé de 38% en février 2020. De 99,2 millions d'appareils vendus en février 2019, ce chiffre est passé à 61,8 millions pour février 2020.

Neil Mawston, directeur exécutif de Strategy Analytics, a d'ailleurs ajouté dans ce communiqué de l'agence : "Février 2020 a vu la plus grande chute jamais enregistrée dans l'histoire du marché mondial des smartphones. L'offre et la demande de smartphones ont plongé en Chine, se sont effondrées en Asie et ont ralenti dans le reste du monde. C'est une période que l'industrie des smartphones voudra oublier".

Des usines et magasins fermés : une production mondiale de smartphones en berne

Comme mentionné précédemment, certains secteurs dont les télécoms subissent une double sentence économique due au confinement. En plus de fermeture des usines, ce sont aussi les magasins qui sont fermés et contribuent à la chute du nombre de ventes de smartphones.

Comme le résume Linda Sui dans le communiqué de Strategy Analytics :

La demande de smartphones s'est effondrée en Asie le mois dernier, en raison de l'épidémie de Covid-19, ce qui a entraîné une baisse des expéditions dans le monde entier. Certaines usines asiatiques n'ont pas été en mesure de fabriquer des smartphones, tandis que de nombreux consommateurs n'ont pas pu ou n'ont pas voulu se rendre dans des magasins de détail pour acheter de nouveaux appareils.

Le mois de février est normalement un mois important dans l'industrie de la vente de smartphones mais cette année le coronavirus a très vite joué un rôle de trouble-fête avec entre autres l'annulation du MWC de Barcelone.

Les constructeurs de smartphones ont bien pressenti la crise et se doutaient déjà en janvier de l'impact du coronavirus sur les chaînes de production asiatiques de fabrication de smartphones. Apple a d'ailleurs annoncé dès mi-février qu'il n'atteindra pas les objectifs de vente du premier trimestre 2020. La combinaison d'une baisse de la demande et de l'interruption des chaînes de production est un coup dur pour la firme de Cupertino.

Foxconn, son principal fournisseur, indiquait en février que ses usines ne fonctionnaient qu'à 50% de leur potentiel. Même si depuis lundi, 94% des employés des 27 principales usines du groupe se sont remis au travail selon le Figaro, le quotidien cite aussi les analystes de Bloomberg qui affirment "Les pressions sur les ventes de Foxconn générées par la pandémie mondiale, ainsi que la guerre commerciale américano-chinoise et un ralentissement du marché des smartphones ne vont pas se dissiper de si tôt".

Même si la production semble reprendre en Chine depuis mars et que le foyer principal du coronavirus oscille désormais entre l'Europe et les États-Unis, cette crise du marché des smartphones risque de durer et les constructeurs de smartphones ne sont pas sortis de cette sombre période.

Comme le conclut Yiwen Wu dans le communiqué de Strategy Analytics "L'industrie des smartphones devra travailler plus dur que jamais pour augmenter les ventes dans les semaines à venir, comme avec des ventes flash en ligne ou des rabais généreux sur les offres groupées avec des produits à la mode comme les montres intelligentes," indique-t-il à titre d'exemple.

Mis à jour le