LEP à 10 000 € : la date du relèvement enfin annoncée !

LEP à 10 000 € : la date du relèvement enfin annoncée !

Mis à jour le
min de lecture

Bonne nouvelle pour les détenteurs d’un LEP : un décret publié le 29 septembre officialise le relèvement du plafond du LEP à 10 000 €… au lieu de 7 700€. Et ce dès le 1er octobre 2023.

📅 Le LEP relevé à 10 000 € à partir du 1er octobre 2023

La nouvelle est tombée au Journal officiel le 29 septembre : à compter du 1er octobre 2023, les ménages aux revenus modestes pourront déposer jusqu’à 10 000 € sur leur Livret d’Epargne Populaire (LEP). Le taux d’intérêt, quant à lui, s'élève à 6%. L’annonce est presque historique, le dernier relèvement du plafond LEP datant du passage à l’euro… en 2002.

Vous vous demandez combien pourrait vous rapporter votre LEP ? Testez notre simulateur de rémunération de livret :

Simulateur rémunération de livret

années
Chargement

🤔 LEP à 10 000 € : le retour de bâton ?

La mesure avait déjà fait l’objet d’une première annonce du gouvernement en juillet 2023, sans que la date de mise en application ne soit divulguée pour autant. Maintenant que la date fatidique est tombée, de nouvelles précisions autour du LEP apparaissent dans le décret. Une question notamment restait en suspens : les intérêts cumulés sont-ils pris en compte dans le respect du nouveau plafond ?

📣 Spoiler alert : oui, les intérêts capitalisés sont également comptabilisés pour atteindre le montant-palier de 10 000 €. Le décret stipule d’ailleurs que « les versements effectués sur un compte sur livret d'épargne populaire ne peuvent porter le montant inscrit sur le livret au-delà de 10 000 euros ». Montant qui prend donc en compte les versements… mais aussi les intérêts.

Coup dur pour les détenteurs de LEP ! Jusqu’à présent, seuls les versements directement effectués sur le livret étaient pris en compte dans la limite du plafond. Maintenant, il faudra veiller à ne pas dépasser le seuil fixé en tenant compte des sommes accumulées par les intérêts. Ce n’est pas le cas par exemple avec le Livret A, ou encore le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), pour lesquels cette règle ne s’applique pas.

🏅 LEP : des avantages qui restent indéniables

Malgré tout, le Livret d’épargne populaire (LEP) présente des avantages non négligeables. Au-delà du taux de rendement de 6% (contre 3% pour les livrets A et LDDS), le LEP est défiscalisé : autrement dit, il n’est soumis à aucune imposition sur les intérêts. À l’ouverture du livret, il est seulement demandé de verser une somme minimale de 30€, et il n’existe aucune exigence particulière au niveau des versements et des retraits. En résumé, le titulaire a la main libre sur la gestion de son livret !

Sans oublier qu’à compter du 1er octobre 2023, le LEP propose un plafond plus élevé, passant ainsi de 7 700 € à 10 000 €. L’objectif de cette nouvelle mesure ? Booster le développement de ce produit d’épargne, comme avait pu le souligner François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France.

Pour rappel, il est possible d’ouvrir un LEP dans la plupart des banques traditionnelles, sous réserve de ne pas dépasser un certain revenu annuel (environ 1 770€ pour une personne seule). Et pourtant, plus de 8 millions de Français éligibles au LEP n’en ont jamais fait la demande auprès de leur banque.

Partager cet article !