Anniversaire d’Orange bank : 1 an après, où en est la banque mobile ?

1 an après sa création, Orange Bank connaît un succès mitigé et accumule des déficits importants. Une offre anniversaire est proposée aux nouveaux clients jusqu'au 14 novembre.

Le 2 novembre, Orange Bank fêtait son premier anniversaire. 1 an après son lancement en novembre dernier, la néobanque de l’opérateur téléphonique n’a pas rencontré le franc succès escompté et les déficits ne cessent de s’accumuler. Retour sur la première année mitigée d’Orange Bank.

Un bilan mitigé

Un an après son lancement, Orange Bank ne peut ni se targuer d’un succès ni déplorer un échec.

Avec 200 000 clients à l’issue de cette première année, la néobanque de l’opérateur téléphonique a rempli ses objectifs en matière de conquête de clients. Mais la bataille a été difficile : après un rapide décollage (100 000 clients dans les 4 premiers mois), le rythme s’est tassé, faisant craindre un échec commercial. Orange Bank a finalement bénéficié d’une reprise salvatrice à la rentrée, avec notamment 20 000 nouveaux clients au mois d’octobre.

C’est surtout du côté des résultats financiers que les débuts d’Orange Bank interrogent. Sur la seule année 2017, Orange Bank a généré une perte de 94 millions d’euros, à laquelle c’est ajoutée une perte de 92 millions d’euros sur les 9 premiers mois de 2018. Un an après son lancement, Orange Bank cumule donc une perte de plus de 186 millions d’euros, pour l’instant épongée par le groupe Orange.

L’origine de ces pertes ? Avant tout la conquête des clients, qui coûte cher. Comme les autres banques en ligne et néobanques, Orange Bank déploie des opérations marketing coûteuses pour élargir sa clientèle. La prime de bienvenue de 80€ à 160€ accordée à chaque client représente un gouffre financier, mais est un élément marketing indispensable face aux autres banques en ligne. Orange Bank supporte aussi d’importants coûts de développement technique. Paul de Leusse, directeur général d’Orange Bank, affirme que le retour à l’équilibre ne se fera qu’à partir de… 2023.

Les banques en ligne et néobanques, durablement déficitairesLa situation déficitaire d’Orange Bank ne fait pas exception : selon un récent rapport de l’Autorité de contrôle prudentiel et de régulation, ces nouveaux acteurs du marché bancaire ne parviennent pas à dégager de bénéfices, sauf quelques rares exceptions. L’autorité met en doute la viabilité à long terme du modèle économique actuel des banques en ligne.

Une année pleine de rebondissements

La première année d’Orange Bank s’est ouverte sur des péripéties hautes en couleurs. Après un étonnant succès dans les premiers jours de son lancement (30 000 clients en 10 jours), Orange Bank a fait face à une salve de critiques : bugs à l’ouverture des comptes, application incomplète, problèmes de paiement, etc. Ces problèmes techniques, désormais résolus, ont terni l’image de l’établissement dès ses débuts.

Autre surprise : la popularité des ouvertures de comptes en boutique Orange. La néobanque visait initialement un modèle fondé sur l’ouverture de comptes via l’application mobile. Pourtant, 60% des ouvertures de compte ont lieu en boutique Orange : la néobanque a donc dû revoir sa stratégie et former les conseillers en boutique à l’offre d’Orange Bank.

Autres rebondissements au cours de cette première année : les changements dans le top-management. Les managers en charge du lancement d’Orange Bank, notamment Marc Rennard et André Coisnes, ont été remplacés par Paul de Leusse, aujourd’hui directeur général délégué du groupe Orange en charge d’Orange Bank.

Parmi les péripéties de cette première année, citons aussi l’ouverture d’Orange Bank dans l’outre-mer, repoussée de plusieurs mois et finalement effectuée en octobre 2018.

L’offre anniversaire Orange Bank

Pour conclure cette première année, Orange Bank propose son “Offre anniversaire” jusqu'au 14 novembre : pour toute première ouverture de compte, 80€ sont offerts en prime de bienvenue, auxquels s’ajoutent 80€ supplémentaires si la personne est déjà cliente Orange ou Sosh. Une bonne affaire qui profitera surtout au clients de l’opérateur, donc. La prime de 80€ proposée aux autres clients correspond à la prime accordée par Orange Bank en temps normal.

De nouvelles perspectives pour 2019

Paul de Leusse, directeur général d’Orange Bank, reste optimiste. La hausse du nombre de nouveaux clients depuis octobre, le faible taux de fermeture de compte (5 à 10%) et l’utilisation fréquente d’Orange Bank par 30 à 40% des clients constituent selon lui un signal positif.

La stratégie d’Orange Bank pour 2019 restera axée sur la conquête de nouveaux clients. Plusieurs leviers seront sollicités.

carte-bancaire-orange
Orange Bank proposera une carte bancaire Premium à partir de début 2019.

Orange Bank entend s’appuyer sur le réseau des boutiques Orange pour faciliter les ouvertures de compte et surtout développer les offres conjointes entre l’opérateur et la néobanque. Orange Bank propose ainsi régulièrement des primes de bienvenue boostées pour les clients Orange ou Sosh : les opérations de ce type devraient donc perdurer. En 2019, Orange Bank lancera aussi des prêts pour achat de mobile.

Orange Bank développera aussi sa gamme de services bancaires pour se montrer plus attractive. Début 2019, une carte bancaire Premium, avec cryptogramme dynamique fera son entrée chez Orange Bank. Celle-ci sera cependant payante, contrairement à la carte bancaire actuelle d’Orange Bank. A plus long terme, l’établissement proposera aussi des solutions de crédit immobilier ainsi que des placements d’épargne (assurance-vie notamment), mais ces nouveautés sont prévues pour 2020 seulement.

L’année qui s’ouvre sera donc clé pour Orange Bank. Après une première année conclue sur un succès somme toute étriqué, la banque mobile devra prouver qu’elle peut s’imposer durablement sur le marché fortement concurrentiel de la banque en ligne.

Mise à jour le