Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Chaudière condensation à gaz ou fioul : prix et fonctionnement

Contrat d'entretien de chaudière avec Engie
Nos conseillers vous aident à souscrire un contrat d'entretien et une offre de gaz naturel adaptée.

La chaudière à condensation est un modèle hautement performant avec une promesse de 30% d’économies sur sa facture de chauffage par rapport à une chaudière classique. Pour arriver à ce niveau d’économie d’énergie, la chaudière à condensation s’appuie sur une technologie innovante ainsi que sur des combustibles à hauts pouvoirs calorifiques tels que le gaz naturel, le fioul ou même le bois. Mais comment faire le bon choix entre les combustibles disponibles et les différents modèles de chaudières à condensation ? Voici quelques pistes pour éclairer son choix.

Choisir une chaudière condensation gaz ou fioul ? Comparer les prix

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir le bon modèle de chaudière à condensation ?

Le rendement énergétique, la clé des économies de chauffage

chaudière

La chaudière à condensation est une des plus performantes chaudières actuellement sur le marché. Avec un rendement énergétique pouvant atteindre 110%, la chaudière à condensation montre une performance redoutable face à d’autres chaudières classiques (rendement énergétique moyen 70-80%) ou à basses températures (rendement moyen 80-90%). Elle permet ainsi d’utiliser moins d’énergie et donc d’émettre moins de gaz à effet de serre (GES), le principal facteur du réchauffement climatique dans le monde.

Choisir la chaudière à condensation est donc un geste environnemental, mais pas seulement, c’est aussi une raison économique. Le prix des combustibles et énergies ne cessent d’augmenter, à l’instar du prix du kWh électrique dont la dernière augmentation en juin 2019 a fait beaucoup de remous ; ou du litre du fioul, dépendant des aléas du cours du pétrole. Le fait de changer sa chaudière au gaz ou au fioul classique pour un modèle à condensation permet de réduire de manière significative le poste chauffage dans son budget ménage. Non négligeable donc !

Comment cette économie est-elle possible ? La chaudière à gaz condensation ou la chaudière au fioul condensation exploite tout le potentiel de la combustion d’une énergie – gaz naturel, fioul ou bois - ainsi que le produit de sa combustion – les vapeurs de fumées. Aucun gaspillage pour une meilleure performance énergétique.

Le choix d’une chaudière à condensation va se faire, dans un premier temps en prenant le temps de dresser son profil de consommation (volume à chauffer, état de l’isolation thermique, température souhaitée, espace disponible pour la chaudière et les éventuels stocks de combustibles, nombre de personnes composant le foyer, production d’eau chaude sanitaire etc) ; puis dans un second temps, en comparant les prix de chaudière à condensation et leurs fonctionnalités.

Choisir en fonction du combustible

comparateur mutuelle santé

La nature du combustible est souvent l’élément déterminant dans le choix d’un modèle de chaudière à condensation. Chacun apporte ses avantages mais aussi ses contraintes. Ainsi, la chaudière à condensation se décline :

  • la chaudière à gaz à condensation qui fonctionne avec une énergie fossile – le gaz propane ou GPL, ou le gaz naturel anciennement appelé gaz de ville – connue pour son pouvoir calorifique élevé. Le gaz propane offre l’inconvénient d’avoir besoin d’un espace de stockage conséquent, comme une cuve enterrée généralement dans le jardin. Le gaz naturel n’a pas ce genre de problématique puisqu’un simple raccordement de tuyaux suffit pour se brancher sur le réseau de gaz de sa commune. Le gaz en tant qu’énergie fossile émet des gaz à effet de serre et est donc nocif pour l’environnement. Toutefois le modèle de chaudière gaz à condensation émet beaucoup moins de CO2 qu’une chaudière gaz classique. Les prix d’une chaudière gaz à condensation démarrent à 3000€ pour une entrée de gamme et peuvent atteindre jusqu’à 6000€ pour un modèle haut de gamme ;
  • la chaudière au fioul à condensation utilise également une énergie fossile à haut pouvoir calorifique. Le prix du fioul, bien que souvent inférieur à celui du gaz, est cependant soumis à plus de fluctuations de prix à cause du marché du pétrole. Autre point non négligeable, le fioul est très polluant avec d’importantes émissions de CO2. Elle n’est d’ailleurs plus éligible aux différentes aides au titre de la transition écologique en France. Et autre inconvénient, il sera nécessaire de prévoir une cuve de stockage. Les prix d’une chaudière au fioul à condensation se situent entre 1000€ et 8000€ HT et hors pose ;
  • la chaudière aux granulés de bois à condensation fonctionne avec un combustible issu de sources renouvelables, son impact sur l’environnement est donc quasi-nul. De plus, les granulés de bois sont disponibles à des prix les plus bas sur le marché des énergies. Le granulé de bois version transformée du bois brut nécessite toutefois un silo de stockage assez conséquent. La chaudière à granulés de bois à condensation bien que cumulant haute performance énergétique et écologie, a pour principal inconvénient d’avoir un prix d’achat élevé. La fourchette de prix se situant entre 9000€ et 20 000€ HT et hors pose ;
  • Quel est le choix de combustible le plus pertinent ?
  • A cette question, il est nécessaire de croiser plusieurs données telles que :
  • le prix d’une chaudière à condensation ;
  • l’impact environnemental - le taux d'émission de GES - du combustible choisi ;
  • l’espace de stockage du combustible est-il disponible dans le logement ?
  • le coût du combustible ;

Parmi les chaudières à condensation, il s’avère que c’est la chaudière à gaz à condensation qui remporte la palme de popularité en France. Pratique, économique et efficace dans son fonctionnement, la chaudière gaz à condensation représente près de 33% des installations de chauffe au gaz en France contre 10% pour le fioul par exemple.

Des aides financières écologiques

La chaudière à condensation fait partie de la fine équipe des chaudières ayant montré pattes blanches en ce qui concerne leur rendement énergétique. Tout comme la chaudière hybride ou la chaudière au bois, la chaudière à condensation bénéficie d’une multitude d’aides financières souvent cumulables entre elles. Pour cela, le particulier peut prétendre sous conditions à :

  • la prime énergie conversion chaudières 2019 ;
  • le Crédit d’Impôt à la Transition Energétique (CITE) ;
  • les subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) ;
  • les aides financières régionales ou départementales ;

Ces différentes aides sont un véritable coup de pouce pour toute personne en situation de précarité énergétique ou n’ayant pas les moyens financiers de remplacer sa vieille chaudière de 30 ans.

Installation et entretien d’une chaudière gaz condensation

La chaudière à gaz condensation est comme on l’a vu plus le haut, le modèle le plus vendu en France parmi les chaudières à condensation tous combustibles confondus.

technicien entretien chaudiere

On portera une attention particulière à son installation et à son entretien. En premier lieu, du fait de la dangerosité du combustible, il est nécessaire de faire appel à un professionnel chauffagiste ; et qui plus est Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) si l’on souhaite bénéficier des aides écologiques.

Cette condition prend tout son sens si l’on prend en compte :

  • le choix entre une chaudière murale à condensation et une chaudière à condensation au sol qui ne présentent pas la même difficulté d’installation ;
  • les travaux de raccordement au conduit d’évacuation des fumées – généralement en ventouse PVC ;
  • l’installation d’une cuve de stockage si l’on prend l’option gaz propane ;
  • l’installation d’un ballon d’eau chaude ;

De plus, l’entretien annuel par un chauffagiste professionnel est obligatoire pour les chaudières gaz à condensation. Cet entretien recouvre autant la chaudière à condensation en elle-même - tels que le contrôle du brûleur et des dispositifs de sécurité, la mesure du rendement énergétique - que l’état du circuit de chauffage central.

Le prix d’un contrat de maintenance de chaudière à condensation est en moyenne de 150 à 200€ par an.

Pourquoi choisir la chaudière condensation ?

Points positifs et points négatifs de la chaudière à condensation 2019
Avantages Inconvénients
  • Rendement énergétique élevé de près de 110% permettant d’avoir en moyenne 30% de réduction sur sa facture de chauffage par rapport à une chaudière classique ;
  • La chaudière à condensation est dite à Haute Performance Energétique pour son impact limité sur l’environnement ;
  • La chaudière à condensation répond à tous les besoins énergétiques d’un logement (chauffage et eau chaude sanitaire) ;
  • Crédit d’impôt de 15% et aides financières au titre de la transition énergétique ;
  • Les combustibles sont des énergies fossiles pour la plupart ;
  • l’entretien annuel de la chaudière est obligatoire ;
  • Prix d’achat élevé ;
  • Raccordement obligatoire au réseau des eaux usées ;
  • Prévoir un espace de stockage pour le fioul ou le propane (cuve) ou les granulés de bois (silo) ;

Comment marche la chaudière condensation ?

Peut-on opter pour une chaudiere à condensation pour son logement ? Quelles fonctionnalités comporte-t-elle pour être aussi performante ?

La technologie au service des économies d’énergie

Chaudiere condensation

La chaudière à condensation fonctionne sur le principe d’une chaudière classique en brûlant un combustible – comme le gaz, le fioul ou le bois. Cette combustion génère de l’énergie ainsi que des fumées ou vapeurs d’eau. Le point de différence de la chaudière à condensation réside dans la récupération de l'énergie dans la vapeur des fumées. En effet, cette dernière ait refroidi par le système de la chaudière et transformé en liquide – les condensats - pour en récupérer la chaleur latente. Cette condensation n’est possible qu’en respectant un niveau de températures inférieures à 58°C, c’est ce que l’on appelle le point de rosée.

Il est important d’avoir une bonne isolation thermique pour apprécier les pleines potentialités de la chaudière à condensation. Avec une mauvaise isolation, la chaudière fonctionnera comme une chaudière traditionnelle. Heureusement la plupart des aides à la transition énergétique incluent les travaux d'isolation dans la liste des travaux à la rénovation de la performance énergétique.

Il faut savoir que les fumées de combustion ont des températures qui atteignent près de 200°C, une énergie qu’il est plus qu’intéressant de récupérer pour faire des économies sur la prochaine facture de chauffage !

L’évacuation des condensats se fait via un conduit relié au réseau des eaux usées de sa commune. Ce conduit devra être en PVC afin de pouvoir supporter l’acidité des condensats, sous peine d’avoir des problèmes dans les canalisations.

Chaudière condensation avec ou sans ballon thermodynamique

Un des critères de choix d’une chaudière à condensation est de savoir comment est gérée la production d’eau chaude sanitaire… Avec ou sans ballon ?

Pour cela, trois modes de production d’ECS existent :

  • la production instantanée où l’eau chaude est produite à la demande. La chaudière est moins encombrante et prend donc moins de place, un bon point si l’on dispose d’un espace réduit. Le principal avantage est qu’elle permet d’avoir toujours de l’eau chaude en permanence (pas de risques de douches froides) et de ne chauffer l’eau que lorsque l’on en a besoin (un autre bon point pour la planète). L’inconvénient est qu’il va falloir laisser couler l’eau un moment avant que l’eau chaude n’arrive en bout du robinet… Attention à la consommation d’eau ! Une chaudière à condensation à production instantanée convient pour des ménages à 2-3 personnes maximum ;
  • la production en semi-accumulation dispose d’un ballon (3L environ) qui permet d’avoir une réserve d’eau chauffée en permanence. Cette solution permet de tirer l’eau en simultanée sans toutefois dépasser une consommation d’eau importante (douche, un bain et une vaisselle en même temps par exemple) ;
  • la production avec ballon intégré permet d’avoir de l’eau chaude en permanence et ce sans limites de consommation. Le ballon thermodynamique intégré d’un volume minimum de 40L permet d’alimenter plusieurs points d’eau en même temps. Ce mode de fonctionnement permet d’avoir un grand confort d’utilisation si l’on a bien pris le temps d’évaluer la taille du ballon. Il faut que celui-ci soit adapté aux besoins de l’ensemble des membres du foyer.
Mise à jour le