Meersens : la nouvelle appli gratuite et éco-responsable

Chaque début d’année est le moment des prises de bonnes résolutions. Et si celles-ci étaient écolos ? Plus que jamais, en 2019, la domotique doit pouvoir se présenter comme l’une des solutions permettant d’aider la cause environnementale. Et la vitalité de l’innovation française traduit ce besoin, à l’instar de la start-up lyonnaise Meersens qui est sur le point de sortir sa box domotique écoresponsable.

Écodomotique : tout reste-t-il à faire ?

En 2019, l’écodomotique est un pan important de l’innovation technologique. Plus que jamais, la question de la transition énergétique et l’enjeu écologique sont au cœur des considérations des citoyens, mais aussi des acteurs de l’Internet des objets.

Comment la technologie peut-elle aider à sensibiliser les personnes à l’écologie, et peut-elle apporter des solutions concrètes aux problèmes actuels ? La réponse à ces deux questions est évidemment : oui. Avec la démocratisation de la maison connectée, les particuliers ont vu arriver chez eux des solutions domotiques leur permettant à la fois de faire des économies et un geste écologique. Par exemple, il est possible d’agir efficacement grâce à l’installation de thermostats intelligents, de vannes thermostatiques connectées ou même par l’acquisition d’un pommeau de douche autonome afin de réguler sa consommation d’eau.

Dans une étude menée en 2018 par Reworld Media-Harris Interactive, 72 % des sondés ont déclaré apporter une attention particulière à l’écoresponsabilité, et ce par le biais de l’aménagement de leur habitation, ainsi que par l’adoption d’usages plus responsables. Mais cette étude montrait aussi que le problème important d’une lacune dans la communication au sujet de la domotique et l’ignorance encore persistante du grand public sur les nouvelles technologies restent encore un problème majeur.

L’enjeu, pour tous les acteurs du secteur, est donc multiple. Il faut à la fois être à même de proposer des technologies révolutionnaires afin d’améliorer les comportements des gens, mais aussi être capable de communiquer clairement sur les nouvelles solutions connectées offertes à toutes et à tous. Ainsi, l’an passé, Selectra se questionnait : l’éco domotique serait-elle la solution pour l’enjeu environnemental ? Dans cet article, nous évoquions notamment l’entreprise lyonnaise Meersens, laquelle a créé des solutions intelligentes pour le bien-être et l’environnement du plus grand nombre.

Pollution : au XXIe siècle, la situation est plus qu’alarmanteS’il est encore besoin de le rappeler : la pollution tue. Chaque année, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) datant de mai 2018, sept millions de personnes meurent dans le monde à cause de la pollution. L’organisme précise aussi que neuf habitants sur dix respirent chaque jour un air nocif, trop chargé en particules fines. À l’échelle mondiale, les décès comptabilisés annuellement liés à la pollution sont plus élevés que ceux dus aux accidents de la route ou au diabète.

Meersens : une box écoresponsable disponible dès février 2019

Chaque année, le Consumer Electronic Show de Las Vegas est l’occasion pour les petites et grandes entreprises de dévoiler ou de mettre en avant leurs prochaines sorties. Si pour cette édition 2019 du CES la tendance était davantage au divertissement qu’à l’utilité, les propositions domotiques écoresponsables, fonctionnelles et profitables ne manquaient pourtant pas.


Sans en avoir l’air, la « mBox » domotique de Meersens offre la possibilité de connaître en détail la qualité de son environnement direct, mais aussi et surtout de prendre des mesures en cas de problème.

Meersens a travaillé ardemment pour proposer des solutions répondant à tous ces critères. Notamment grâce à sa « mBox », un boîtier au cœur duquel l’on peut insérer des capteurs différents – les « mSens » –, mesurant diverses données de l’environnement.

Il est possible d’en mettre trois à la fois, et de les changer à l’envi. L’utilisateur peut ainsi connaître :

  • La présence d’allergènes
  • La présence de pesticides
  • La qualité de l’air
  • La qualité de l’eau
  • Le mercure
  • Les ondes
  • Les UV

Des mesures qui devraient être encore plus importantes à l’avenir, puisque la start-up œuvre déjà à la création de nouveaux capteurs destinés à la mesure du bruit ou l’analyse des métaux lourds.

Le boîtier de Meersens fonctionne comme la plupart des solutions domotiques, puisque les données collectées sont accessibles depuis leur application, « mCheck ». En fonction des résultats de l’analyse des données – à savoir si les mesures prises avertissent ou non d’un danger pour la santé –, chacun peut agir pour y remédier, grâce à des conseils d’experts. L’utilisateur peut même personnaliser l’usage qu’il fait de l’application en fonction de ses besoins.

Cette application est déjà accessible, mais propose à ce jour seulement la partie communautaire de la démarche de Meersens. Il est en effet possible de l’utiliser afin de contribuer et de communiquer sur des situations sanitaires problématiques, faisant ainsi de tous les citoyens des lanceurs d’alerte potentiels.

Niveau tarif, le boîtier devrait coûter une centaine d’euros, alors que les biocapteurs pourront être acheté à différents tarifs, allant de 1 € à 30 €.

La commercialisation de la box de Meersens, de ses biocapteurs et de son application se fera dès février 2019. La sart-up a de belles et grandes ambitions, souhaitant aussi proposer sa solution aux entreprises et aux industriels, comme des grands groupes immobiliers ou des assureurs.

CES 2019 : Meersens, la jeune start-up française récompensée au salon américainLe CES, c’est souvent le meilleur de la création domotique. Et la solution écolo de l’entreprise française n’est pas passée inaperçue au CES cette année, puisqu’elle a remporté l’Innovation Award, dans la catégorie « Tech For a Better World » (en français : « Tech pour un Monde meilleur »). La start-up créée en octobre 2017 par Morane Rey-Huet et Louis Stockreisser emploie à ce jour cinq personnes, et espère un chiffre d’affaires de 200 000 € en commercialisant sa box domotique et écoresponsable.

Mise à jour le