Amazon : qu’implique la fin des Dash Button pour le géant du Web ?

Après seulement quatre ans d’existence, le glas a sonné. Les Dash Button d’Amazon, qui permettaient de commander très rapidement des produits du quotidien, ne sont désormais plus disponibles à la vente sur le site du e-marchand. L’occasion idéale de faire un point sur la consommation contemporaine et les enjeux à venir pour les acteurs de la domotique.


Amazon : un besoin constant de réinventer le parcours client en ligne

En domotique, les modes changent et ne se ressemblent pas toujours.

Dans le domaine de la domotique, les choses évoluent si rapidement que ce qui nous sembler être une innovation peut rapidement devenir obsolète. Ainsi, certains équipements de l’Internet des objets ont une durée de vie relativement limitée. Leurs fonctionnalités se trouvent en effet rapidement dépassées par celles des nouvelles sorties, lesquelles abondent ces dernières années.

Depuis le 28 février 2019, les Dash Buttons d’Amazon ont été officiellement retirés du marché, et ce au niveau mondial. Alors que les assistants vocaux se multiplient – Google Home, Amazon Echo et autres HomePod, ces petits objets pourvus d’un bouton connecté en WiFi n’ont pas pu résister, et cela est directement lié à la demande toujours plus spécifique quant au marché connecté qui a rapidement évolué.

Un Dash Button, c’est un gadget. Grâce ce petit objet pourvu d’un autocollant connecté que l’on pouvait installer n’importe où, il était ainsi possible de commander très rapidement un produit sur Amazon, simplement en appuyant dessus. En 2015, année de la commercialisation, l’utilité du Dash Button pouvait être facilement identifiée. D’ailleurs, avec quelque 600 marques partenaires, Amazon proposait de nombreux produits du quotidien aux consommateurs. Mais face à l’évolution incroyable de la domotique, leur service est désormais tombé en désuétude. Le but était, comme souvent pour Amazon, de proposer aux clients un moyen de faciliter la réalisation de ses achats, laquelle doit, semble-t-il, être toujours plus rapide, voire immédiate.

Amazon : une stratégie marketing que rien ne peut arrêter La fin des Dash Button ne représente pas grand-chose au sein du modèle économique d’Amazon. C’est une simple évolution. Lors du Consumer Electronic Show de 2019, qui a été la parfaite occasion pour découvrir le meilleur des nouveautés domotiques, le géant du e-commerce avait dévoilé qu’Alexa, son intelligence artificielle (IA), était désormais intégrée à quelque 100 millions d’appareils dans le monde entier.

Les Dash Button sont morts, vive les Dash Button ?

Si la manifestation matérielle des services Dash d’Amazon est donc terminée, le service digital lui, est toujours disponible. Grâce à l’application Amazon, mais aussi aux assistants vocaux du géant du Web, il est toujours possible de se procurer des Dash Buttons virtuels. Ceux-ci ne sont bien évidemment qu’une partie des différents services d’Amazon destinés au shopping à ce jour disponible, à l’instar d’Alexa Shopping, Prime Now, Dash Replenishment Service – directement intégré dans les équipements – ou encore Subscribe & Save.

Le Dash Button n’a pas résisté aux lois de l’innovation.

Amazon a tout de même tenu à préciser dans son communiqué officiel que les clients équipés de Dash Button pourront continuer à les utiliser tant qu’ils le veulent. La stratégie constante d’Amazon est de répondre et d’anticiper les demandes de sa clientèle. Au sein de l’entreprise, le constat a été rapidement fait : les Dash Button ne faisaient pas le poids face à leurs autres services facilitateurs de shopping.

En quelques années, Amazon est parvenu à raccourcir le parcours client de façon inédite et importante. C’est un succès pour l’entreprise de Jeff Bezos, qui s’est imposée comme une plateforme de ventes et d’achats incontournable pour de nombreuses personnes. Et en ce sens, au vu de sa portée à l’international, Amazon a significativement changé notre rapport aux services et à la consommation.

Amazon : l’efficacité à tout prix a-t-elle un coût moral ?Cette rapidité, cette volonté toujours plus grande d’instantanéité pose de nombreuses questions morales et éthiques. Il n’y a qu’à voir le nombre de témoignages se multipliant, en France et aux États-Unis notamment, quant aux conditions terribles de travail des livreurs et des employés des entrepôts. Alors que la catastrophe écologique demande à chacun de se conscientiser dans son rapport à la consommation, il semble aussi essentiel de se responsabiliser dans sa façon d’acheter… sur Amazon et ailleurs.

Mis à jour le