Les téléphones Blackberry cessent de fonctionner aujourd'hui

Fin des Blackberry

Le 4 janvier 2022 signe définitivement l’arrêt du support logiciel de la plupart des téléphones BlackBerry ! Découvrez quels sont les modèles concernés, ainsi que les raisons qui ont conduit BlackBerry à arrêter ses services. Nous profitons également de cette occasion pour revenir sur l’âge d’or de ces téléphones à clavier emblématiques, qui révolutionnèrent les échanges mobiles au début des années 2000.


Quels sont les modèles BlackBerry concernés ?

BlackBerry

Comme l'a récemment annoncé BlackBerry sur son site internet, le 4 janvier 2022 marque officiellement la fin de vie de ses téléphones iconiques ! Les téléphones équipés des systèmes d’exploitation BlackBerry Playbook OS 2.1, 10 Software, 7.1 OS et antérieurs vont en effet progressivement devenir obsolètes à compter d’aujourd’hui, étant donné que la marque canadienne ne fournira plus de support technique ni de mises à jour et ne pourra en ce sens plus garantir le bon fonctionnement de ses appareils. Ainsi, les modèles commercialisés entre 2001 et 2013 perdront avec le temps leur capacité à appeler, à envoyer des SMS ou à se connecter à Internet. Les modèles plus récents qui fonctionnent sous Android ne sont toutefois pas concernés.

Voici une liste non exhaustive des modèles BlackBerry que vous pourrez continuer à utiliser après le 4 janvier 2022 :

  • BlackBerry Key 2 LE ;
  • BlackBerry Key 2 ;
  • BlackBerry Evolve ;
  • BlackBerry Evolve X ;
  • BlackBerry Motion ;
  • BlackBerry Key One.

Pourquoi BlackBerry abandonne-t-il le navire ?

BlackBerry a fait table rase de son passé depuis son cuisant échec sur le marché de la téléphonie mobile et exerce désormais dans le domaine de la cybersécurité. Il est donc naturellement compréhensible que l’entreprise cherche à mettre définitivement un terme à une ancienne activité improductive qui lui coûte toujours, et dans le même temps à abandonner les responsabilités qui en découlent afin de pouvoir se concentrer pleinement sur la mission qui lui incombe aujourd’hui ; comme la marque l’explique elle-même en ces termes :

« Aujourd'hui, BlackBerry se concentre sur la fourniture de logiciels et de services de sécurité intelligents aux entreprises et aux gouvernements du monde entier. Depuis que nous avons pivoté vers une société de logiciels d'entreprise et de cybersécurité, nous avons reçu des questions sur nos plans pour fournir un support continu pour BlackBerry 7.1 OS et antérieurs et les appareils BlackBerry 10. En 2017, nous nous sommes engagés à fournir au moins deux années supplémentaires de support pour BlackBerry 10 et au moins deux années d'accès au réseau BlackBerry pour les appareils BBOS. Le 4 janvier 2022, les appareils fonctionnant sur ces offres de service par l'intermédiaire d'un opérateur ou de connexions Wi-Fi ne fonctionneront plus de manière fiable, notamment pour les données, les appels téléphoniques, les SMS et la fonctionnalité d'appel d'urgence. Nous avons choisi de prolonger notre service jusqu'à cette date afin de remercier nos fidèles partenaires et clients ».

L'histoire des téléphones BlackBerry : de la gloire à l'extinction

Une croissance en grande pompe

Tout commence en 1984 avec la création de RIM (Research in Motion Limited), une société canadienne spécialisée dans la conception, la fabrication et la vente de solutions de communications mobiles sans-fil. La marque commercialisa son tout premier téléphone BlackBerry en 1999, qui utilisait alors le réseau Mobitex ; un réseau de transmissions de données par radio. Deux années plus tard en 2001, alors que la téléphonie mobile entamait une véritable révolution avec le réseau 3G, le premier téléphone portable de la marque vit le jour : le BlackBerry 5810.

BlackBerry Bold
BlackBerry Bold

Ce téléphone connut un grand succès et ouvrit la voie aux générations suivantes. Les entreprises furent en premier lieu conquises par le clavier physique intégré et la conception optimisée avant tout pour faciliter les échanges texte ; et par la même occasion la vie de leurs salariés en mobilité. Il n'a pas fallu attendre bien longtemps pour que les téléphones de la marque séduisent à leur tour le grand public. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : en 2004, environ 2 millions d’utilisateurs détenaient un téléphone BlackBerry. L’année suivante, la cote de popularité de la marque a littéralement explosé puisque le nombre d’utilisateurs a doublé, passant à plus de 4 millions ! Toujours en 2005, RIM lance sa propre application de messagerie instantanée : BBM ; qui fera un véritable carton, notamment auprès des jeunes. Avant la fin des années 2000, la marque était à son apogée et détenait 20 % des parts de marché.

Parmi les modèles les plus emblématiques de la marque, on compte notamment le BlackBerry Pearl (2006) et sa bille de navigation qui fut réutilisée sur les générations suivantes, le BlackBerry Curve (2007), ou encore le BlackBerry Bold (2008).

Une descente tout aussi fulgurante

En 2007, un nouvel acteur fit son entrée sur le marché de la téléphonie mobile ; il s’agit d’Apple qui présentait son tout premier iPhone ! Ce nouvel arrivant bouleversera les codes de la téléphonie mobile à tout jamais en proposant un écran tactile et un système applicatif révolutionnaire. Le smartphone était né et marquera le début de la fin pour RIM ; qui vit la cote de popularité de ses téléphones baisser tandis que celle des smartphones commençait son ascension. L'entreprise riposta en 2008 en commercialisant son premier téléphone tout-tactile : le BlackBerry Storm ; le succès ne fut cependant pas au rendez-vous. En 2010, le constructeur canadien revint une nouvelle fois à la charge avec son BlackBerry Torch 9800 ; un modèle hybride muni d’un écran tactile et d’un clavier physique coulissant, qui ne suffit malheureusement pas à inverser la tendance. En 2013, la marque opéra un changement de stratégie en axant désormais son activité sur les logiciels et la sécurité. RIM changea par ailleurs de nom et devint officiellement BlackBerry la même année.

BlackBerry Key 2 LE
BlackBerry Key 2 LE

La marque tentera plusieurs fois de reconquérir son public en commercialisant notamment le BlackBerry Passport, ou encore le BlackBerry Classic en 2014. Elle ira même jusqu’à abandonner son propre OS et passer au système Android avec son BlackBerry Priv en 2015, ou encore confier en 2016 la production de ses téléphones au constructeur chinois TCL, qui donnera notamment vie à la gamme Key, avant d’arrêter la production des smartphones en 2020. Toutes les tentatives de la marque pour retrouver sa gloire passée se révèleront infructueuses, puisque la part de marché de l’entreprise est aux alentours de 0 depuis 2015. Une page de l’histoire de la marque se tourne en ce jour avec la fin du support logiciel des anciens téléphones iconiques.

Mis à jour le
 

Bons plans Mobile

70Go 6,90€    Voir

30Go 4,99€ Voir

50Go 9,99€ Voir
Achat groupé Box internet & Forfait mobile :
Profitez d’une offre négociée grâce à la force du nombre et réalisez des économies sur vos forfaits. Préinscription gratuite et sans engagement.

Je me préinscris