Internet : à part Netflix, comment le monde se partage le trafic ?

Netflix est sur toutes les lèvres en ce moment, tant sa croissance est importante. Cela dit, d'autres acteurs : jeux vidéos, réseaux sociaux, messageries en ligne ou encore logiciels de partage de fichiers entrent en ligne de compte dans le partage du trafic internet sur notre planète bleue.

Les jeux vidéo domptent le trafic internet

La société américaine Sandvine a publié la semaine dernière un rapport où elle a étudié de près les données internet du deuxième trimestre. Les analystes se sont servis de l'occasion pour mettre en avant d'autres thèmes, outre le streaming, qui exercent un pouvoir important sur internet. Les données évoquées concernent le débit descendant en général plus rapide, et le débit montant. Les jeux vidéos réunissent à eux seuls 7,78% du trafic internet global en downstream et 2,68% en uptream.

A titre indicatif, un jeux vidéo comme Call of Duty pèse 101 GB en téléchargement au total, sachant qu'un jeu est souvent déployé en plusieurs saisons. Tandis qu'une heure de vidéo en streaming UHD ou 4K pèse seulement 7 GB. Cela veut dire que vous pouvez regarder 14h de votre série préférée en très haute qualité pour l'équivalent d'un jeu vidéo téléchargé.

Le rapport de Sandvine a aussi établi une liste des dix jeux vidéo qui se partagent la majorité du trafic dans le domaine des jeux :

  1. League of Legends monopolise 26,42% du trafic lié aux jeux ;
  2. Fortnite utilise 14,84% du trafic ;
  3. Overwatch utilise 12,05% du trafic ;
  4. Minecraft utilise 7,01% du trafic ;
  5. Player Unknown Battlegrounds utilise 6,02% du trafic ;
  6. Destiny utilise 4,56% du trafic ;
  7. World of Warcraft utilise 3,27% du trafic ;
  8. Warframe utilise 2,91% du trafic ;
  9. Black Desert utilise 2,57% du trafic ;
  10. Clash of Clans utilise 2,40% du trafic.

82,05% du trafic lié aux jeux est utilisé par ces dix principales créations. Le reste est détenu par d'autres jeux vidéos comme Call of Duty.

En ce qui concerne les jeux qui absorbent le plus de trafic selon les régions du monde, les disparités sont intéressantes. En Amérique du Nord et du Sud (ou "Americas"), c'est Fornite qui domine 33,47% de débit descendant utilisé, et League of Legends avec 16,06%. En Europe (EMEA) c'est League of Legends qui domine cette fois, avec 36,24% du débit descendant, suivi de très loin par Overwatch qui monopolise 8,62% du débit descendant. Fortnite en revanche, n'apparaît même pas dans le top 5. Enfin, dans la région Asie-Pacifique (APAC) les écarts sont bien moins notables. Player Unknown Battlegrounds arrive toutefois premier avec 27,03%, talonné de près par Fortnite et ses 23,45% puis Overwatch (22,55%).

La différence entre le downstream et l'upstreamLe downstream correspond à toutes les données qui sont téléchargées et qui vont vers l'ordinateur : c'est le cas entre autres des visites sur les sites internet, des réseaux sociaux, des vidéo en streaming et des jeux vidéo. La connexion doit être suffisamment rapide car des milliards d'informations circulent à la seconde. L'upstream, au contraire, concerne les données qui sortent de l'ordinateur : envois d'emails, partages de fichiers et partages de jeux vidéo en ligne par exemple.

Difficile de parler des jeux vidéo sans évoquer BitTorrent, outil informatique indispensable qui représente 21,14% du trafic internet global. BitTorrent est un logiciel américain légal, téléchargeable gratuitement, qui permet d'envoyer des données (en pair à pair ou P2P) d'un ordinateur à un autre et notamment des jeux vidéo. En Asie-Pacifique (APAC), ce concept est très répandu et englobe 30% du trafic global (BitTorrent représente 19,11%).

Le trafic internet des réseaux sociaux et des messageries inégal selon les régions

Les réseaux sociaux et les messageries en ligne rassemblent près de 7% du trafic internet global.

On apprend ainsi que dix réseaux sociaux mènent la danse dans le trafic internet dont le Top 5 est le suivant : Instagram et son milliard d'utilisateurs actifs mensuels, dont les célébrités les plus connues, est classé premier (42,19%), Facebook, Snapchat, Tumblr (une plateforme de microblogage, comme Pinterest) et VK (équivalent du Facebook russe). Twitter arrive 6ème et ne demande que très peu de trafic internet malgré son grand nombre d'utilisateurs (335 millions d'utilisateurs chaque mois).

Image de l'application Instagram

En Amérique du Nord et du Sud, Facebook monopolise la part la plus large du trafic internet (45,36%), suivi par Instagram de près et de loin par Snapchat. En revanche, en Europe et en Asie-Pacifique, c'est Instagram qui domine, suivi de Facebook. Cela s'explique par le fait, que malgré le nombre d'utilisateurs de Facebook en Inde (281 millions, c'est le nombre le plus important d'inscrits sur Facebook pour un pays), WeChat en Chine n'est pas comptabilisé alors qu'il s'agit du réseau social qui absorbe normalement tout le trafic.

Côté messagerie, un classement selon le partage du trafic internet a également été effectué entre les dix plus grands acteurs. Le Top 5 est le suivant : Skype (28,14%), What's App (23,15%), Snapchat, Webrtc (peu connu du grand public, il sert aussi aux communications live sur internet), FaceTime arrive cinquième et Facebook Messenger est seulement sixième.

Selon les régions, les messageries utilisées divergent : aux Amériques, Skype, Snapchat et What's App sont en tête. Tandis qu'en Europe c'est What's app qui prend la première place, suivi de Skype et de Snapchat. En Asie-Pacifique, Kakao Talk (une messagerie créée par une société coréenne) est première et remplace What's App qui n'a pas percé dans cette région, suivie de Snapchat et Skype.

Mise à jour le