Comment le smartphone est-il devenu un moyen de paiement ?

Selon le baromètre du numérique 2018 de l'Arcep, plus de 75% des Français possèdent un smartphone et 61% l'utilisent pour se connecter à internet. De nombreuses sociétés, les services de paiement en ligne et banques en l'occurence, surfent sur cette vague afin de dématérialiser leurs services. On vous explique comment ça fonctionne...

Soldes d'été 2019Profitez de nombreuses promotions sur de nombreux abonnements de box internet, forfaits mobiles et smartphones chez les opérateurs télécom. Rendez-vous sur notre article dédié aux soldes d'été 2019 !

Lydia, Pumpkin, Bizum : des applications mobiles pour gérer ses services bancaires

Il est de plus en plus courant qu'une personne demande naturellement si vous avez Lydia (ou équivalent) sur votre portable lorsque vous lui devez un peu d'argent : 5€ pour un verre, les 10€ avancés pour un cinéma etc. Mais qu'est-ce que Lydia au juste ?

Cette application mobile phare lancée en 2013 par deux Français, Cyril Chiche et Antoine Porte, repose sur le principe des néo-banques. Lydia compte désormais plus de deux millions d'utilisateurs

Les néo-banques correspondent à la nouvelle génération des banques. Elles permettent de réaliser la plupart des opérations bancaires autrefois effectuées par un banquier, directement en ligne, depuis son ordinateur ou sur smartphone via une application mobile. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire ce guide sur les néo-banques.

Lydia permet de se servir de son smartphone comme moyen de paiement universel. Autrement dit, une fois le téléchargement gratuit de Lydia terminé (ou de Lydia Premium à 2,99€/mois sans engagement), vous n'avez plus qu'à entrer votre numéro de téléphone portable et vos coordonées bancaires. Tout est sécurisé grâce à des systèmes biométriques et cryptés. Voici les principales fonctions de Lydia  :

L'application mobile Lydia
L'application mobile Lydia

  • Effectuer des virements bancaires et donc rembourser rapidement vos amis/collègues si besoin: il faut que la personne à qui vous envoyez de l'argent ait Lydia pour réceptionner la somme. 
  • Surveiller en direct les mouvements sur son compte en banque, jusqu'a dix comptes bancaires enregistrés.
  • Payer par QR Code depuis son smartphone dans les magasins partenaires (Franchises Franprix, CDiscount etc).
  • Créer des cagnottes participatives.
  • Effectuer des virements bancaires élevés (plus de 250€ par virement) allant jusqu'à 15 000€. 
  • Effectuer des virements vers des comptes bancaires étrangers : La personne doit être titulaire d'un compte Lydia vérifié. Aucun frais ne sera appliqué si le virement est effectué en zone SEPA et si le montant est en euros.

D'autres applications du même type existent et séduisent de nombreuses personnes : Pumpkin (gratuite), Morning ou encore Bizum (surtout utilisée en Espagne) donnent accès à des services similaires à ceux proposés par Lydia. Ces outils ont un avantage certain par rapport aux applications des banques, ils sont indépendants : autrement dit, les créateurs travaillent en partenariat avec les établissements financiers et non pour eux ce qui offre une plus grande liberté à l'utilisateur. Pour en savoir plus, découvrez notre interview du 10 juillet 2019 de l'un des fondateurs de Lydia, Cyril Chiche

 

 

Vous souhaitez bénéficier d'un forfait mobile avantageux avec suffisamment de données internet pour utiliser vos applications mobiles librement ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité

Et les applications mobiles des banques ?


Avec les applications mobiles de paiement, plus la peine de transporter vos cartes bleues partout.

Face au développement croissant de l'utilisation des smartphones et des applications mobiles, la plupart des sociétés se sont réinventées. Elles souhaitent en effet garder l'attention de leurs clients et s'adapter à la modernisation des outils. Les banques en font partie et ont pour cela mis en place leur propre application mobile.

Celles-ci permettent de consulter son compte bancaire en direct, d'effectuer un virement (au sein de l'Union Européenne et de la zone SEPA) simplement en entrant l'IBAN du destinataire. D'autres acteurs comme Orange et son Orange Bank tentent de se lancer dans la banque 100% en ligne avec une application mobile dédiée. Après avoir connu quelques déboires financiers, l'opérateur a promis une croissance amplifiée de son nouveau domaine d'activités (deux millions de clients d'ici 2025) et pourrait faire de l'ombre aux banques traditionnelles.

Des smartphones pour adopter le système de la blockchain ?

Et si l'apparition de ces néo-banques, applications mobiles de paiement en ligne et autres banques 100% en ligne n'était pas finalement le moyen de se rapprocher du principe de la blockchain ? Selon le site blockchainfrance.net, la technologie blockchain s'apparente une technologie de stockage et de transmission d'informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.


L'HTC Exodus est le premier smartphone dédié à la blockchain. Il coûte 699 dollars.

Les applications comme Lydia, Pumpkin, ou Orange Bank décrites précédemment se rapprochent de la blockchain mais entretiennent toujours une dépendance vis-à-vis des banques. La cryptomonnaie apparentée directement à la blockchain fonctionne sur un système différent, plus libre. La monnaie virtuelle n'est pas une monnaie locale, elle a été créée librement. Cette technologie ne touche pour le moment que des domaines de niche mais des smartphones destinés à la cryptomonnaie commencent à voir le jour comme l'HTC Exodus et Facebook a annoncé le 18 juin dernier la création de sa propre cryptomonnaie Libra à l'horizon 2020. A suivre... 

Mise à jour le