Comment fonctionne le rachat de crédit à la consommation ?

Rachat, regroupement de crédits à la consommation

Opter pour le rachat de crédit est une solution lorsque les mensualités deviennent trop lourdes pour faire face à vos contraintes budgétaires mensuelles. Il est utilisé pour abaisser le montant des mensualités de remboursement d'un ou plusieurs crédits, ou pour bénéficier de taux d’intérêt préférentiels. Voici un guide sur le rachat de crédit conso, son fonctionnement, les avantages pour les emprunteurs, ainsi que les conditions à remplir pour pouvoir se lancer.


Le rachat de crédit conso : c’est quoi ?

Le rachat de crédit, autrement appelé regroupement de crédits, consiste à regrouper plusieurs crédits en un seul pour ne payer qu'une seule mensualité.
En clair, le partenaire financier rachète vos dettes et les regroupe en un même crédit avec de meilleures conditions d'emprunt. Les nouvelles conditions d'emprunt (durée de remboursement, mensualités, taux d'intérêt) sont mieux adaptées à votre situation financière pour plus de souplesse et de sérénité.
Il est également possible de réduire la durée de remboursement : dans ce cas, les mensualités seront plus élevées et le coût du crédit plus faible.
Le rachat ou regroupement de crédits est effectué par un organisme prêteur différent de celui où ont été souscrits les crédits.

Quels crédits faire racheter ?

Il est possible de faire racheter toutes sortes de crédits, mais aussi de les regrouper même s’ils sont de nature différente :

Crédits à la consommation
  • Les prêts immobiliers : que leurs taux soit variables ou fixes, avec ou sans hypothèque.
  • Les découverts bancaires.
  • Les crédits non-affectés : les prêts renouvelables et prêts personnels.
  • Les crédits affectés : les crédits auto, prêt travaux, etc.

Certaines situations sont exclues de la possibilité de rachat ou de regroupement de crédits :

  • Les dettes professionnelles.
  • Les retards de paiement à l’URSSAF et de la TVA.
  • Les inscriptions aux fichiers FCC (Fichier Central des Chèques Impayés) et FICP (Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers).

Attention à la confusion entre rachat et renégociation de prêt immobilierLe rachat de prêt immobilier consiste à faire racheter son emprunt auprès d’un organisme financier concurrent de celui où il a été souscrit et négocier un taux plus avantageux.
La renégociation, quant à elle, se fait auprès de l’organisme où a été souscrit le crédit immobilier. Elle consiste à renégocier le taux d’emprunt appliqué au moment de la souscription pour bénéficier d’un taux plus intéressant. Les mensualités peuvent également être abaissées si la durée de remboursement est allongée.

Les avantages du rachat de crédit

  Une gestion facilitée: toutes les dettes sont regroupées en une seule et unique mensualité, un seul prélèvement auprès d'un seul établissement financier.

  Rachat de crédit et nouveau crédit: solliciter un nouveau prêt n'est pas incompatible avec le rachat de crédit. Vous envisagez un rachat de crédit puis vous contractez un nouveau prêt pour palier à un besoin de trésorerie pour un nouveau projet.

  Un taux d'intérêt unique et plus avantageux: le rachat de plusieurs crédits favorise l'optimisation du taux d'intérêt, et notamment si parmi ces crédits se trouve un crédit renouvelable au taux très élevé.

 Un risque de surendettement maîtrisé: le rachat de crédit permet une diminution des mensualités et ainsi une baisse du taux d'endettement du prêteur. Les organismes de rachat de crédit estiment généralement un gain sur les mensualités jusqu'à 60%. Cependant une mensualité réduite de 60% ne veut pas dire que des économies auront été réalisées sur le long terme.

  A l’inverse, le regroupement de crédit peut être motivé par la possible diminution de la durée de remboursement. Dans ce cas, les intérêts du prêt seront plus bas, mais la mensualité bien plus élevée.

Le rachat de crédit n’est pas toujours financièrement avantageux mais offre la possibilité à l’emprunteur d’y voir plus clair au niveau de ses finances et d’être soulagé d’un poids financier pendant un temps.

Comment se passe la procédure de rachat de crédit ?

Toute personne disposant d’un crédit peut prétendre au rachat de crédit. L’organisme prêteur va tout de même vérifier certains éléments avant de valider la demande de prêt.

Les conditions à remplir pour le rachat de crédit

Les banques et organismes prêteurs vont étudier le dossier du demandeur avant d’accorder un prêt ou un crédit. Il vont vérifier sa capacité de remboursement en calculant le taux d’endettement qui représente un pourcentage de ses revenus mensuels.
Les situations financière, personnelle et professionnelle de l’emprunteur vont être étudiées à la loupe et seront déterminantes dans la formulation de l’offre de rachat par l’organisme financier.

Formule du taux d’endettement :

Taux d’endettement = (somme des charges mensuelles) / (somme des revenus mensuels) x 100

Taux d'endettement

Les charges mensuelles comprennent toutes les dépenses fixes auxquelles l’emprunteur doit faire face :

  • le crédit immobilier en cours ou loyer,
  • le crédit à la consommation en cours (prêt personnel par exemple),
  • les charges incompressibles (énergie, internet et téléphonie, pensions, etc.),
  • tous les autres types de dépenses courantes.

Dans les revenus mensuels, il faut prendre en compte :

  • le salaire mensuel net,
  • les primes récurrentes,
  • les rentes, aides, pensions perçues,
  • toute autre source de revenu courant.

Le taux d’endettement ne doit pas excéder 33%, soit ⅓ des revenus du demandeur.
Si le taux se rapproche fortement de ce seuil, il y a peu de chances pour que le dossier soit accepté.
Au-delà de ce seuil, il est certain que la demande de rachat sera refusée.

La mise en place du rachat de crédit

Contrat
  1. Après acceptation du dossier par l’établissement financier pour le regroupement de crédits, les termes du contrat sont définis et il est ensuite signé.
    Le demandeur peut également choisir de souscrire une assurance emprunteur. En cas d'imprévus qui impacterait sa capacité de remboursement (perte d'emploi, accident, incapacité, etc.), le prêteur prend en charge le remboursement des mensualités.
  2. Le remboursement de la nouvelle dette suite au rachat pourra être établi sur une durée plus ou moins longue, selon la capacité de remboursement de l’emprunteur.
  3. L’établissement va alors s'acquitter du montant de la dette globale formée par l’ensemble des crédits en cours et débuter les prélèvements auprès de son nouveau client. En effet, la somme n’est pas versée directement au client mais est transférée d’un organisme à l'autre.
  4. Pour les prêts immobiliers sans hypothèque et les crédits à la consommation, le déblocage des fonds se fait de façon immédiate au moment où l’offre de prêt est signée par l’emprunteur.
    Pour les prêts immobiliers sous hypothèque, le déblocage des fonds est généralement effectif sous 2 ou 3 jours.

Quels sont les organismes capables de racheter un crédit ?

Différents types d’organismes à capacité de financement sont en mesure de proposer un rachat de prêt. Les voici :

  • Les banques traditionnelles. Certaines banques en ligne peuvent proposer le rachat de crédit, mais uniquement immobilier ;
  • Les organismes spécialisés dans le rachat de crédit (Creatis, CFCAL, SYGMA Banque, My Money Bank, Creditlift Courtage, etc.) ;
  • Les établissements spécialisés dans les crédits à la consommation.

Certains établissements spécialisés dans les crédits et le rachat de crédit sont des filiales de grandes banques traditionnelles tels que Cetelem pour la BNP Paribas ou encore CFCAL, filiale du Crédit Mutuel.

Pour savoir auprès de quel organisme se tourner pour faire racheter ses crédit, le mieux est de comparer les différents taux proposés et les conditions de rachat qu’ils proposent (montant de dette minimum ? quelle durée maximale ? etc.). Il est également de judicieux de demander des devis et réaliser des simulations de rachat de crédit.

Nombreux sont les établissements proposant des rachats de crédit. Il est également nécessaire de s’assurer que l’organisme dispose des bonnes accréditations, de la part notamment d’entités dépendantes de la Banque de France, notamment par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR).

Combien coûte le rachat de crédit conso ?

Le rachat de crédit engendre généralement des frais à la charge de l’emprunteur. D’autre part, des frais de dossier peuvent être appliqués à la création du nouveau prêt.

Indemnités en cas de remboursement anticipé

 Pour un crédit immobilier

Le paiement de pénalités en cas de remboursement anticipé peut être prévu dans le contrat de crédit. Elles sont soumises à certaines conditions :

  • L'indemnité ne peut pas excéder 3% du capital restant dû au prêteur avant le remboursement anticipé.
  • Elle ne peut pas dépasser le montant de 6 mois d’intérêts (ce n'est pas équivalent à 6 mensualités) des sommes remboursées au taux moyen du prêt.

 Pour un crédit à la consommation

Des pénalités de remboursement anticipé sont appliquées si le montant restant dû est supérieur à 10 000 € :

  • l’échéance du remboursement a lieu dans plus de 12 mois : pénalité de 1% du capital remboursé par anticipation ;
  • l’échéance du remboursement a lieu dans moins de 12 mois : pénalité de 0,5% du capital remboursé par anticipation.

Les frais de mainlevée d’hypothèque

Si le rachat de crédit inclut le rachat d’un prêt immobilier, un bien immobilier peut avoir été mis en hypothèque pour garantir son emprunt. Si c’est le cas, le remboursement anticipé de sa dette va engendrer une levée d’hypothèque. Les frais de mainlevée d’hypothèque représentent entre 0,7 et 0,8% du montant du prêt et sont ainsi constitués :

  • frais de notaire + TVA 20 % ;
  • frais au service de la publicité foncière ;
  • frais sur les droits d’enregistrement ;
  • autres frais administratifs.
Mis à jour le