L’agrégateur bancaire Linxo se transforme en néobanque en 2020

Linxo devient néobanque en 2020
Linxo devient néobanque en 2020

Changement de cap en 2020 pour l’agrégateur bancaire Linxo, qui prend un nouveau virage et étoffe son offre en proposant l’ouverture d’un compte bancaire associé à une carte de paiement. Qui est Linxo et quels sont les détails de cette nouvelle offre ? Selectra revient sur cette actualité.


L’agrégateur Linxo devient une néobanque

logo Linxo
Du changement chez Linxo en 2020

Un compte bancaire et une carte de paiement, c’est ce que proposera l’agrégateur bancaire Linxo en 2020. Ses clients pourront donc ouvrir un compte et utiliser une carte bancaire Visa, en plus de pouvoir gérer leurs différents comptes via l’application comme ils le font déjà aujourd’hui.

Une manière pour cet agrégateur de se distinguer de ses concurrents, notamment de Bankin’, mais aussi d’étoffer son offre qui se rapprochera désormais de celle d’une néobanque. Un compte bancaire associé à une carte, et une gestion via une application sur smartphone, Linxo aura désormais tout d’une banque mobile.

"Nous pensons que les gens n'utiliseront pas à terme trois ou quatre applications de finances mais une seule, comme pour la musique", estime Bruno Van Haetsdaele, directeur général de la fintech.

A l’instar de bon nombre de ses nouveaux concurrents, Linxo mise sur une offre payante. Un pari risqué mais assumé, puisque le compte Linxo ne sera « probablement pas le compte principal de nos utilisateurs mais plutôt un compte pivot » précise Bruno Van Haetsdaele, le DG et co-fondateur de Linxo.

En savoir plus sur les néobanques Pour en savoir plus sur les néobanques, découvrez notre article Néobanque, banque mobile : définition, comparatif et avis

Focus sur la nouvelle offre bancaire Linxo

Carte Linxo
Une nouvelle carte Linxo en 2020

L’offre de la fintech Linxo sera donc similaire à celle des néobanques déjà présentes sur le marché. Paiement instantané, solde en temps réel ou encore paiement via Apple Pay seront compris dans l’offre.

De nouvelles fonctionnalités inédites seront également disponibles comme l’initiation de paiement en temps réel. Cette option permettra aux utilisateurs d’effectuer un virement instantané d’un compte externe vers son compte Linxo.

La carte bancaire associé au compte permettra également aux clients de la néobanque de régler leurs achats partout dans le monde.

Zoom sur l’agrégateur Linxo

Agrégateur bancaire depuis 2010, Linxo propose donc à ses utilisateurs de suivre et de gérer leurs finances grâce à une application mobile. L’application fut lancée par Bruno Van Haetsdaele et Hugues Pisapia, deux ingénieurs Telecom Paris.

Aujourd’hui, l’application Linxo est un des agrégateurs les plus importants du marché, et revendique plus de 2,5 millions d’utilisateurs.

Parmi les fonctionnalités les plus importantes de Linxo, on retrouve :

  • l’accès à près de 320 banques et types de compte
  • le groupement des comptes par thème (personnels, professionnels etc)
  • l’historique de tous les comptes
  • les imports exports qui permettent d’intégrer des comptes manuellement
  • des notifications personnalisables (découvert, virement etc)

Dans la version Linxo Premium il est possible d’observer un budget prévisionnel de 30 jours glissants. Une fonctionnalité unique qui permet aux utilisateurs de prévoir au mieux leurs dépenses sur le long terme et d’éviter les découverts et les frais bancaires.

En savoir plus sur Linxo Pour en savoir plus sur l’agrégateur bancaire Linxo, découvrez l’avis de Selectra dans notre article Linxo : avis complet - Test de l’agrégateur de comptes

Les agrégateurs bancaires, qu’est-ce que c’est ?

Agrégateur bancaire
Gérer ses finances grâce aux agrégateurs bancaires

Rassembler ses différents comptes bancaires sur une seule et même interface pour pouvoir facilement suivre et gérer ses finances, c’est ce que proposent les agrégateurs bancaires.

Que ces comptes soient dans une seule banque ou dans des enseignes bancaires différentes, l’interface permet de tous les regrouper. Nul besoin de s’encombrer des identifiants des différentes banques pour pouvoir gérer ses comptes.

Ces services sont indépendants des banques, et facilitent le quotidien des consommateurs grâce à une interface intuitive et attractive, qui ne nécessite donc qu’un seul mot de passe.

En savoir plus sur les agrégateurs de comptes bancaires Pour en savoir plus sur les agrégateurs de comptes bancaires, découvrez notre article Agrégateur de comptes bancaires : fonctionnement et comparatif

Les différentes interfaces de gestion de compte bancaire

De nombreux agrégateurs de compte bancaire sont désormais disponibles sur le marché. Parmi les principaux on retrouve donc Linxo et Bankin’, les deux plus gros acteurs dans le domaine de l’agrégation, mais aussi Fiducéo, Budgéa ou encore Max.
Tableau comparatif des différents agrégateurs de compte bancaire
Agrégateurs Virement Prévisionnnel Actualisation automatique Version Premium Publicité
Linxo Oui Payant Oui 2,50€/mois Oui sauf Premium
Bankin' Oui Gratuit Oui 4,99€/mois Oui sauf Premium
Fiduceo Oui Gratuit Oui 2,50€/mois Oui
Gerermescomptes.com Non Gratuit Oui 2€/mois Non
Budgea Oui Gratuit Oui 2,50€/mois Oui sauf Premium
Max Oui Gratuit Oui / Oui

Actu : Tink, un nouvel agrégateur sur le marché français

Logo Tink
Tink, nouvel agrégateur sur le marché français

Si l’offre d’agrégateurs bancaires est déjà bien étoffée, de nouveaux acteurs arrivent tout de même pour conquérir le marché français, à l’image de Tink, un agrégateur bancaire suédois.

Fin Mai, la fintech suédoise a ouvert un bureau à Paris et vient donc concurrencer les interfaces déjà bien implantées comme Linxo ou Bankin’. Tink ne sera cependant en service qu’en septembre prochain pour les consommateurs français.

"La France est l'un des marchés les plus importants pour nous", explique le CEO de Tink, Daniel Kjellén.

La particularité de Tink ? Son positionnement BtoB, qui lui permet de proposer aux entreprises et autres fintech une plateforme d’open banking. Celle-ci leur permet de faire de l’agrégation de compte bancaire et de l’initiation de paiement.

Son offre se résume à 3 formules destinées aux professionnels, dont une gratuite pour moins de 100 utilisateurs, avec des fonctionnalités restreintes. Les tarifs sont fixés au cas par cas, Tink souhaite faire du sur-mesure pour répondre au mieux aux attentes de ses clients.

La fintech a d’ailleurs levé 56 millions d’euros en février dernier pour pouvoir accélérer son arrivée en Europe, et prévoit de s’étendre sur plus de 20 pays.

Mis à jour le