Banques en ligne : attention les faux sites se multiplient

De faux sites de banques en ligne se multiplient
De faux sites de banques en ligne se multiplient

Mise en page identique, informations similaires… les faux sites de banque en ligne se multiplient sur la toile ces dernières semaines. Fin septembre, l’ACPR a mis en garde les usagers contre ces sites frauduleux destinés à arnaquer les particuliers. La banque en ligne est ainsi devenue la nouvelle cible des escrocs. Dans cet article, Selectra revient plus en détails sur cette actualité.

Faux sites de banques en ligne : l’ACPR met en garde les utilisateurs

liste noire fraude
Plus de 200 noms sur la liste noire

60, c’est le nombre de noms qui ont été rajoutés ce mois-ci sur la liste noire recensant les sites frauduleux de banque en ligne. La liste n’en compte aujourd’hui pas moins de 200, et la fraude ne cesse de prendre de l’ampleur ces dernières semaines.

Le 23 septembre dernier, l’ACPR (L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) a mis en garde les consommateurs contre la prolifération de faux sites de banques en ligne et leur clonage en masse.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Pour faire simple, certains sites de banque en ligne sont clonés par les escrocs. Ils ressemblent donc en tout point au site officiel de la banque, et vont même jusqu’à usurper les éléments d’identité des banques en ligne comme leur adresse ou leur code interbancaire.

De fausses informations sont également mises en avant sur ces sites frauduleux, comme d’éventuels partenariats avec des banques agrées par exemple. Tout est mis en oeuvre pour rendre les offres les plus alléchantes possible et tromper le consommateur.

Le communiqué de l’ACPR précise : “En outre, les services de l’ACPR ont constaté l’existence de sites Internet quasi intégralement identiques mais se présentant sous des noms différents ou avec quelques variations (URL différents, coloris ou variation dans l’usage de certaines photos...).”

Qu’est-ce que l’ACPR ? L’ACPR est l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, en charge de la surveillance de l'activité des banques et des assurances en France. C’est une institution intégrée à la banque de France, fondée en 2010. Elle représente également la France dans les instances internationales de la banque et des assurances.

Site de banque une ligne frauduleux : une technique de fraude bancaire parmi d’autres

fraudes bancaires
Ne jamais divulguer ses infos bancaires

Si aujourd’hui les faux sites de banque en ligne sont dans le viseur de l’ACPR, d’autres techniques de fraude bancaire existent et appellent à la vigilance.

Si les logiciels malveillants et les faux sites représentent 52% des montants escroqués aux particuliers en 2018 (chiffre du dernier rapport de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement), les fraudes à la carte bancaire (et autres moyens de paiement scripturaux hors cash) ont explosé l’année dernière.

Le montant total de ce type de fraude a d’ailleurs dépassé le milliard d’euros en 2018, toujours selon le rapport de l’Observatoire.

Si ces types de fraude sont plus ou moins connues des consommateurs, d’autres sont également utilisées par les escrocs pour arnaquer les particuliers. Usurpation d’identité des conseillers bancaires ou encore demande d’envoi de RIB par de faux organismes, les techniques sont nombreuses et il convient de redoubler de vigilance lorsqu’il s’agit de ses données bancaires.

Comment détecter un site de banque en ligne frauduleux ?

L’ACPR appelle donc les consommateurs à la plus grande prudence, surtout si ceux-ci sont amenés à réaliser des opérations bancaires en ligne.

Une liste noire à consulter en ligne

liste noire ACPR
Une liste noire est consultable sur internet

Pour protéger au maximum les particuliers, l’ACPR a publié une liste noire des sites en ligne frauduleux, à consulter ici : www.abe-infoservice.fr. Le régulateur appelle donc les utilisateurs à vérifier que le site en question n’est pas sur la liste noire avant d’effectuer une quelconque opération.

De plus, l’utilisateur peut également vérifier que le site en question est bien autorisé à proposer des solutions de crédits ou d’épargne, en consultant le registre des agents financiers agréés : regafi.fr ainsi que le site Internet de l’ORIAS (organisme chargé de tenir le registre des intermédiaires en assurance ou en banque) : orias.fr.

L’ACPR rappelle également “qu’aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé” et met en garde les consommateurs à “ne versez aucune somme d’argent pour l’obtention d’un prêt ou le déblocage des fonds”.

Si toutefois le particulier aurait déjà été victime d’une arnaque, il peut en faire le signalement directement sur le site internet de l’ACPR ou via son service « Info escroqueries » au 0 805 805 817 (appel gratuit).

Mise à jour le