Coronavirus : Comment fonctionnent les assurances voyages de votre carte bancaire?

Que couvrent les assurances voyage de nos cartes bancaires ?
Que couvrent les assurances voyage de nos cartes bancaires ?

Voyages annulés, reportés, rapatriements d’urgence, la crise sanitaire engendrée par le coronavirus entraîne bon nombre de bouleversements pour les voyageurs et les personnes ayant réservé leurs vacances à l’étranger dans les prochaines semaines. Face à ces changements de dernière minute, quel recours ont les citoyens français pour se faire rembourser ? Comment fonctionne les assurances dans une telle situation ?


Annulation, rapatriement, remboursements… les assurances voyages et le coronavirus

coronavirus assurance voyage
Les vols annulés par la compagnie sont remboursés

Aéroports à l’arrêt, vols annulés, frontières fermées, les conséquences de la propagation rapide du coronavirus partout dans le monde forcent les autorités à prendre des mesures radicales. Contraints à rester chez eux, les citoyens français ont été obligés d’annuler leurs séjours prévus à l’étranger dans les prochaines semaines.

Alors, se pose alors la question du remboursement de ces annulations de dernière minute, mais aussi du rapatriement de citoyens français alors à l’étranger au moment de l’application des mesures de confinement. Le rapatriement est-il pris en charge par les assurances ? Les vols annulés sont-ils remboursés ? Qu’en est-il des hébergements annulés à la dernière minute ? Autant de questions parfois sans réponse de la part des assureurs.

En ce qui concerne les vols, la plupart des compagnies aériennes remboursent les vols annulés à cause du coronavirus, cependant, chez les compagnies low-cost, l’annulation ou le changement de vol reste généralement soumis à des frais à la charge du voyageur.

"Aujourd’hui, le sujet le plus délicat, c’est nos compatriotes qui sont à l’étranger et comment on peut les rapatrier : sous quels délais et dans quelles conditions”, explique le directeur général de Groupama, Thierry Martel, dont la filiale Mutuaide Assistance propose une assistance aux voyageurs.

Pour faire simple, les situations se gèrent au cas par cas, comme l’affirme le Syndicat national des sociétés d'assistance (SNSA), qui représente la quasi-totalité des assureurs. Pour les rapatriements, cela dépend en effet du pays dans lequel se trouve la personne à rapatrier, les conditions sanitaires du pays et les mesures prises par le gouvernement local.

"Toutes les grandes sociétés d'assistance sont réunies régulièrement au Quai d'Orsay pour voir au cas par cas et pays par pays comment on rapatrie nos compatriotes", précise le directeur de Groupama.

Les assurances voyage des cartes bancaires

Outre la question du rapatriement des français à l’étranger, les futurs voyageurs se demandent comment va être pris en charge l’annulation de leur voyage prévu dans les semaines à venir. Pour tenter d’avoir une réponse, il faut alors se tourner vers les assurances de la carte bancaire qui a permis de réserver son séjour, et ici, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. En effet, carte standard, haut de gamme ou encore carte premium, les assurances voyage sont loin d’être les mêmes.

Les cartes Premier et Gold

carte gold ING
La carte Gold d'ING

Le coronavirus est-il donc pris en charge par les assurances voyage de nos cartes bancaires ? Rien n’est moins sûr. Le risque épidémique est en effet parfois inclus dans les cartes très haut-de-gamme, mais c’est tout. L’assurance annulation quant à elle, est souvent comprise dans les cartes haut-de-gamme, mais reste à savoir ce qu’elle prend en charge.

Les cartes Visa Premier et Gold Mastercard offrent à leurs détenteurs une assurance annulation, qui reste cependant assez limitée. En effet, cette dernière est plafonnée à 5000€ par an, et ne prend en charge les annulations qu’en cas de maladie, de décès d’un membre de la famille, de licenciement économique ou encore de préjudice grave au domicile. Dans les faits, l’épidémie de coronavirus n’est donc pas prise en compte.

En résumé, si le voyageur est contraint d’annuler son voyage à cause de l’épidémie et des restrictions de confinement, mais que la compagnie aérienne, le transporteur ou encore le tour-opérateur a maintenu celui-ci, il faudra alors être très bien couvert par son assurance pour pouvoir espérer avoir un dédommagement. De plus, en cas de fermeture de frontière, les cartes bancaires ne prennent pas en charge les frais engendrés.

Le Crédit Agricole élargit sa garantie “risque épidémique” Le Crédit Agricole a annoncé étendre la garantie “risque épidémique” aux détenteurs de carte haut-de-gamme, alors que cette dernière n’est normalement réservé qu’aux clients ayant souscrits à des cartes super premium. Cette garantie fonctionnera donc pour les voyages achetés avant le 1er mars.

  • Assurances voyage et coronavirus en bref :
  • risque épidémique parfois inclus dans les cartes très haut-de-gamme
  • pas de garantie prévue pour le coronavirus avec les cartes Gold et Premier
  • peu de chance de remboursement si c’est le voyageur qui annule lui-même un voyage encore maintenu par le transporteur ou la compagnie
  • pas de remboursement en cas de fermeture de frontière
Mis à jour le