Tout savoir sur l’interrupteur domotique : définition, utilisation, avantages et prix 

Tout savoir sur l’interrupteur domotique : définition, utilisation, avantages et prix 

Ces dernières années, l’interrupteur domotique n’a eu de cesse de se démocratiser. À la fois facile à installer et simple d’utilisation, il s’est imposé comme l’accessoire indispensable de la maison connectée. Pour autant, l’exploitation de ses capacités n’en est encore qu’à ses débuts. Pour tout savoir sur l’interrupteur connecté, suivez le guide Selectra.


Qu’est-ce qu’un interrupteur domotique ? Et à quoi sert-il ?

La domotique a de multiples avantages. Elle permet d’optimiser nos quotidiens, de faciliter les tâches de la vie de tous les jours. Construire un écosystème connecté demande de se renseigner pour connaître ses besoins, et élaborer un environnement vraiment intelligent. Parmi les solutions proposées au grand public, nombreuses sont celles visant à une sorte de mise à jour d’objets du quotidien tout à fait ordinaires. Ainsi, les interrupteurs connectés constituent une option à la fois simple et accessible pour se lancer en domotique, ou tout simplement compléter un écosystème déjà existant. Dans tous les cas, le plus important avant de procéder à un achat est de vérifier la compatibilité du produit avec le protocole des équipements connectés déjà présents dans l’habitation. Trois types d’interrupteurs domotiques existent : sans fil, filaire et portable. Ceux-ci ont la même fonction : centraliser le pilotage de tous ses objets connectés.

Les différents types d’interrupteurs domotiques

Les interrupteurs domotiques représentent une alternative ou un complément à la commande d’un écosystème connecté via smartphone. Bien souvent, pour contrôler ses différents objets intelligents, l’utilisateur devra passer par une application mobile. Si cela est pratique, cette gestion peut vite se révéler compliquée au sein d’un environnement connecté lourdement équipé. De fait, l’interrupteur domotique est une solution simple pour centraliser le contrôle de sa maison connectée, en particulier concernant : les éclairages intelligents, les volets roulants, ainsi que les prises électriques domotiques.

La domotique permet de transformer la maison.

L’interrupteur domotique le plus populaire est l’interrupteur sans fil. Il ne nécessite aucune installation exigeante. Il s’agit d’un simple boîtier à fixer généralement au mur – vis ou colle –, comme un interrupteur classique. Il fonctionne généralement grâce à une pile. Pour l’utiliser, il faut dans certains cas posséder un récepteur : une box domotique, ou un hub, soit un centre de contrôle destiné à la maison connectée. Cela permettra à l’interrupteur domotique – l’émetteur – de communiquer avec les autres appareils connectés de la maison. L’interrupteur domotique a des fonctionnalités élémentaires : marche, arrêt, variation des éclairages ou même contrôle de volets roulants.

Un peu plus exigeant concernant l’installation, l’interrupteur domotique filaire va généralement être privilégié dans le cadre de la construction d’un écosystème domotique complet. Il va être nécessaire de tirer des câbles afin de le relier aux différents équipements concernés, ce qui implique à la fois une bonne connaissance domotique, mais aussi une préparation en amont.

Enfin, un interrupteur domotique peut également être dématérialisé – sous la forme d’une application comme Smart Switch Mobile de Samsung – ou nomade. Il s’agit généralement de sortes de boutons portables, soit des télécommandes avec un ou plusieurs boutons, destinées au contrôle des équipements intelligents. Certains ont tout de même une base, mais le bouton lui-même peut être désolidarisé de celle-ci.

Les interrupteurs connectés peuvent s’acheter individuellement, et sont aussi parfois vendus directement avec des équipements domotiques par les marques elles-mêmes.

Quelle utilisation pour l’interrupteur domotique ?

Aujourd’hui, l’utilisation la plus courante de l’interrupteur domotique est liée à la gestion des éclairages connectés. Grâce à celui-ci, il devient très simple d’éteindre la lumière, d’allumer, mais aussi de varier l’intensité de l’éclairage, et même de déclencher certaines fonctionnalités spécifiques à ses ampoules connectées. De plus, l’autre grande utilisation de l’interrupteur connecté va se faire avec les volets roulants. Il est en effet très simple de changer un interrupteur classique pour transformer ses volets en volets connectés.

Néanmoins, tout porte à croire que l’utilisation des interrupteurs domotiques devrait se diversifier ces prochaines années avec l’évolution rapide de l’Internet des objets – ou IoT. En effet, avec la possibilité de créer des scénarios domotiques, par exemple en programmant l’arrêt des éclairages de la maison à une heure précise ou la fermeture des volets à la nuit tombée, les fonctionnalités de ces équipements sont indéniablement évolutives.

Le système de fonctionnement d’un interrupteur domotique est très simple, bien qu’il nécessite d’être configuré avant d’être utilisé. Cela se passe généralement sur une application mobile prévue à cet effet, pour procéder à l’appairage de l’interrupteur domotique avec les objets connectés de la maison. Cette étape est bien souvent très aisée, puisque la détection et l’identification des équipements se font automatiquement. Ensuite, différents types de pressions sur l’interrupteur permettent de réaliser diverses actions.

Afin de bien choisir un interrupteur connecté, il est crucial de prendre en considération des critères clés, à l’instar de la facilité d’utilisation du produit, mais aussi de son design pour que celui-ci s’intègre parfaitement à l’habitation.

Interrupteur domotique : que choisir et à quel prix ?

Ces dernières années, l’offre dédiée aux interrupteurs domotiques n’a eu de cesse de grandir. Ainsi, la gamme de produits et de prix est incroyablement large. De plus, l’on en trouve désormais partout, y compris dans les grandes surfaces.

Interrupteur domotique : le prix moyen pour s’équiper

En moyenne, il faudra compter dans les 20 euros pièce, et dans les 150 euros pour un pack – souvent vendu avec des prises connectées et autres accessoires. Tout porte à croire que l’offre devrait s’enrichir ces prochaines années, puisque les tendances de la domotique privilégient grandement la maison connectée, y compris en 2020.

Selon de nombreuses enquêtes, le marché de la maison connectée est voué à exploser ces prochaines années. Une étude réalisée par Juniper Research prévoit 38,5 milliards d’objets connectés à l’échelle mondiale en 2020, contre 13,4 milliards en 2015. Cela représente une hausse de 285 %.

Interrupteurs connectés, quelques exemples

Marque

Prix

Caractéristiques

Télécommande TRÅDFRI d’Ikea

12,99 €

La télécommande permet d’allumer, éteindre ou diminuer l’intensité lumineuse – jusqu’à 10 ampoules LED, panneaux à LED ou portes à LED.

Interrupteur de lumière Livolo

19,99 €

Panneau tactile avec l’indicateur LED, destiné au contrôle de la lumière en intérieur.

Philips Hue Dim Switch

19,99 €

Télécommande nomade variateur de lumière pour changer l’intensité lumineuse des éclairages Philips Hue – jusqu’à 50. Commutateur sans fil et télécommande.

Philips Hue Smart Button

19,99 €

Bouton connecté et sans fil pour régler l’intensité lumineuse, allumer et éteindre les lumières du système Hue. Base murale aimantée sans fil.

Interrupteur pour volet roulant Connecté Etersky

21,99 €

Interrupteur mural wifi pour remplacer le commutateur manuel d’origine. Contrôle à distance et vocal.

Interrupteur connecté pour volet roulant Konyks Vollo

39,99 €

Interrupteur connecté pour remplacer son interrupteur actuel, avec boutons tactiles et contrôle vocal.

Kit de démarrage Legrand pour maison connectée, Céliane with Netatmo

149,00 €

Le pack comprend l’interrupteur connecté, la prise connectée, la commande générale sans fil et la commande sans fil pour éclairage et la prise.

* Les prix indiqués ici sont ceux pratiqués par les marques en date du 27 janvier 2020.

Interrupteur domotique : les marques qui se distinguent

Philips Hue domine le marché des éclairages connectés.

Aujourd’hui, les deux marques les plus solides du marché des interrupteurs domotiques sont indéniablement Philips Hue pour les éclairages, et Legrand avec Celiane with Netatmo pour la maison intelligente. En 2019, les interrupteurs et prises des gammes d’équipements domotiques Céliane et Living Now devenaient d’ailleurs compatibles avec l’intelligence artificielle (IA) d’Amazon, Alexa et donc avec l’assistant vocal Amazon Echo.

Enfin, dernièrement, la startup française Konyks, spécialiste des objets connectés pour la maison a pas mal fait parler d’elle, et semble s’imposer comme une référence solide. Son interrupteur encastrable sorti en juin 2019 s’est rapidement fait connaître. Il est désormais désigné comme un équipement à la fois abordable et efficace.

La transformation du marché domotique devrait être intéressante à observer ces prochaines années, avec une place singulière faite aux interrupteurs domotiques et à leurs fonctionnalités.

Selon la compatibilité des interrupteurs avec les différents protocoles domotiques, il est possible d’utiliser le contrôle vocal. Il est nécessaire que cette compatibilité soit indiquée par les marques, par exemple avec Siri d’Apple, Google Assistant ou Alexa d’Amazon.

Mis à jour le