Dépister le Covid-19 chez soi et grâce à son smartphone : bientôt une possibilité ?

depistage covid smartphone telephone
Sanofi et Luminostics s'associent pour créer un dépistage du covid-19 grâce à votre smartphone.

Dans le secteur privé, la course aux solutions de dépistage du Covid-19 ne semble en être qu'à ses débuts. Récemment, Sanofi France et la start-up américaine Luminostics ont annoncé leur collaboration afin de développer un autotest sur smartphone de dépistage du Covid-19 et ce, pour un déploiement à l’échelle internationale. Une manière de limiter les déplacements et les contacts, et de faciliter le dépistage massif des populations.


  • En bref : dépistage du Covid-19 sur smartphone, le projet ambitieux de Sanofi
  • Le laboratoire pharmaceutique Sanofi France et la start-up américaine Luminostics ont décidé de s’associer pour développer un test innovant destiné au dépistage du Covid-19.
  • Cet autotest de dépistage du Covid-19 serait réalisable de chez soi, avec une obtention des résultats en trente minutes seulement.
  • L’autotest exploiterait la technologie de Luminostics de détection de signal chimioluminescent.
  • Si leur collaboration s’avère concluante, Sanofi utilisera son réseau international pour distribuer l’autotest.
  • Sanofi France et Luminostics envisagent une commercialisation d’ici fin 2020.
  • Le dépistage massif des populations est l’un des enjeux les plus importants pour une sortie de quarantaine sans vaccin contre le Covid-19.

Covid-19 et technologie : le dépistage massif au cœur de la recherche

Alors que les différents pays du monde continuent de lutter contre la pandémie de Covid-19, les entreprises de la tech se mobilisent également de leur côté. Applications, bracelets connectés et collecte de données : toutes les pistes sont explorées. En France, nous évoquions par exemple le développement d’un test rapide ambulatoire et connecté pour aider au dépistage massif par la start-up Loop Dee Science et le CHU de Caen Normandie.

Ainsi, à notre époque, la technologie a indéniablement un rôle à jouer dans la gestion de crise, y compris lorsqu’il s’agit d’une crise sanitaire comme celle que nous connaissons aujourd’hui. Cependant, il est important de s’interroger sur les implications de celle-ci – de la protection des données à la potentielle menace des libertés individuelles – dès lors que l’on serait tenté de voir en l’innovation technologique une panacée.

Dépister le Covid-19 chez soi et grâce à son smartphone

Malgré tout, il ne faut donc pas minimiser les bénéfices qu’elle peut nous apporter, et en cette période singulière et propice au changement, il est crucial de s’intéresser aux diverses démarches développées par le secteur privé. Vis-à-vis de la sortie de quarantaine, un consensus existe concernant les différentes choses nécessaires afin d’éviter de nouvelles vagues épidémiques : il faut tester les populations et ce, dépistage doit être massif. Diverses entreprises de la tech, souvent en collaboration avec des acteurs de la santé, tentent donc de faciliter ce dépistage.

Récemment, c’est ainsi le laboratoire pharmaceutique français Sanofi qui a décidé de s’associer à une start-up de tech californienne : Luminostics. Leur but ? Développer un autotest de dépistage pour le Covid-19, ultrarapide – trente minutes pour avoir le résultat – et à réaliser via son smartphone.

Covid-19 : Sanofi et la controverse du vaccinRécemment, Sanofi s’est trouvé au cœur de la tourmente, suite à des propos très controversés de son directeur général, Paul Hudson. Celui-ci a en effet expliqué très naturellement lors d’un entretien avec l’agence Bloomberg, que Sanofi prioriserait les États-Unis pour le vaccin contre le Covid-19. Pourquoi ? Car les autorités américaines sont le plus grand investisseur de la recherche du laboratoire pharmaceutique en ce sens.

Autotest Covid-19 : comment ça marche ?

La promesse d’un tel projet est donc alléchante. Dans son communiqué de presse officiel, Sanofi explique pourquoi le choix d’une entreprise comme Luminostics était essentiel pour cette démarche. Celle-ci se concentre sur le développement d’une « technologie exclusive », soit la détection de signal chimioluminescent. De son côté, Sanofi « apporterait son savoir-faire en matière de recherche clinique », ainsi que son réseau mondial de distribution.

Dépister le Covid-19 chez soi et grâce à son smartphone
© Luminostics

L’enjeu d’un tel test est donc de faciliter l’accès des particuliers à un diagnostic, tout en évitant l’intervention d’un professionnel de la santé ou d’un laboratoire d’analyse, précise Sanofi. Grâce au prélèvement d’échantillons réalisés avec la technologie de Luminostics reposant sur l’optique du smartphone, il serait donc ainsi potentiellement possible d’obtenir les résultats en trente minutes. Concrètement, cet autodiagnostic ne nécessiterait que quelques éléments. L’application iOS ou Android sur smartphone, tout d’abord, via laquelle on retrouverait toutes les indications pour effectuer le test et dans laquelle il faudrait renseigner les données nécessaires. Celle-ci permettrait aussi de mettre les utilisateurs en lien avec un service de télémédecine.

Autre élément nécessaire : un adaptateur réutilisable, lequel se déclinerait en différents modèles compatibles avec les smartphones. Et enfin, des consommables – c’est-à-dire des écouvillons – afin de réaliser le prélèvement de l’échantillon pour effectuer l’analyse.

Concrètement, pour procéder à cet autotest, il faut donc faire un prélèvement de salive ou respiratoire, que l’on analyse grâce au chargement de la cartouche via l’adaptateur de smartphone réutilisable – qui se clipse – et l’utilisation de la caméra de l’appareil. Le flash LED du téléphone permet d’exciter les nanoparticules émettrices de lumière, et ainsi de détecter les bactéries. « On met [le prélèvement] dans un petit appareil connecté à un smartphone et, par électroluminescence, on voit si on est positif ou non au Covid-19 », expliquait simplement le président de Sanofi France.

Dépister le Covid-19 chez soi et grâce à son smartphone
© Luminostics

Pour Sanofi et Luminostics, l’enjeu est clair : mettre l’autotest sur le marché d’ici fin 2020, en accès libre (aucune précision du prix, à ce jour). Pour autant, la route paraît encore longue. Si la technologie évoquée pour cet autotest semble trouver une certaine légitimité auprès de la communauté scientifique, le diagnostic du Covid-19 pourrait ne pas se faire si rapidement. Enfin, pour un déploiement international, l’homologation spécifique à chaque pays sera nécessaire pour en garantir la distribution.

Luminostics, qui a élaboré l’adaptateur, a déjà mis sa technologie au service du dépistage de diverses maladies, dont le principe est toujours le même : permettre aux particuliers de se diagnostiquer chez eux grâce à un test maison via leur smartphone.

Mis à jour le