Vesta d’Amazon: le projet top secret de robot autonome a-t-il tout d’un échec annoncé ?

Vesta : le futur robot domestique d’Amazon a-t-il tout d’un échec annoncé ?

Publié le
min de lecture

Cela ferait environ quatre ans qu'Amazon se consacre à un projet secret de robot domestique autonome : Vesta. Depuis 2018, des informations fuitent dans la presse, et certaines, bien que non confirmées officiellement, sont loin d’être rassurantes. Avec plus de 800 personnes travaillant sur Vesta et de nombreux doutes au cœur des équipes internes impliquées dans son développement, le robot semble aller tout droit vers un futur échec commercial.

  • En bref : Vesta, Amazon risque-t-il un échec commercial avec son robot domestique ?
  • Depuis 2018, des informations ont commencé à fuiter au sujet d’un des projets les plus ambitieux d’Amazon niveau tech : le robot domestique autonome Vesta ;
  • En mars 2021, le journal Business Insider faisait un point sur la situation, ayant obtenu de nouvelles informations auprès de personnes impliquées dans le projet ;
  • L’état des lieux est plutôt négatif, et l'article dresse le tableau d’un long processus de développement, agrémenté de reports de lancement, de changements stratégiques et de craintes profondes d’un échec commercial à venir ;
  • Selon les nouvelles informations partagées par le journal, Vesta en serait à stade bien avancé dans son développement ;
  • Malgré tout, il est aujourd’hui compliqué de savoir exactement quelles seront ses fonctionnalités. Il est décrit comme une « tablette Fire montée sur roues ». Il devrait intégrer plusieurs caméras, un micro, un écran et, bien sûr, l'intelligence artificielle Amazon Alexa ;
  • Au total, plus de 800 personnes seraient impliquées dans sa conception.

Vesta : l’un des projets les plus ambitieux développés par Amazon depuis l’enceinte Echo ?

En 2018, alors qu’Amazon commençait sérieusement à s’imposer sur le marché de la domotique avec son assistant vocal Amazon Echo, un projet de robot domestique autonome de la part des équipes de recherche et développement du géant de l'e-commerce était discrètement évoqué dans la presse spécialisée. Déjà, à l’époque, il s’agissait de bruits de couloir, d’informations officieuses, bien que le journal Bloomerg affirmait disposer de sources connaissant bien le projet.

alt
La date de sortie officielle de Vesta est encore inconnue.

Son nom ? « Vesta », en référence directe à la déesse romaine du foyer et de la famille. En 2018, c’est au cœur du centre de recherche et de développement Amazon Lab126, basé à San Francisco aux États-Unis, que le robot poursuivait son développement par les équipes spécialisées dans la conception d’objets connectés high tech, destinés au grand public. Amazon Lab126 est ainsi à l'origine de produits tels que la liseuse Kindle, l'Amazon Echo ou encore l'Echo Dot. Si bien peu d’informations avaient alors fuité, l’on savait tout de même que l’idée de ce robot domestique autonome remontait a priori à plusieurs années en arrière. La mise sur le marché était prévue pour 2019, mais cela n’a évidemment pas été le cas.

Ce délai supplémentaire semble signifier que les équipes de développement ont choisi de ne pas se précipiter pour déterminer quelle route emprunter, et dédier un temps conséquent à la conception de cet objet. Pour autant, il est délicat de comprendre exactement ce qu'il s'est passé en coulisses, et d'expliquer avec précision pourquoi le développement d'Amazon Vesta a été rallongé.

C'est en ce mois de mars 2021 que de nouvelles informations ont été dévoilées en ligne concernant le projet, et certaines ont de quoi laisser quelque peu perplexe.

En 2018, Jeff Bezos, le président-directeur général d'Amazon, avait publié une photo d’un Amazon Echo scotché à un robot intelligent de nettoyage Roomba. Difficile de savoir si cette image résumait finalement l’intention originelle derrière Vesta : une sorte d'iRobot à tout faire propulsé par l’intelligence artificielle – ou IA – d’Amazon.

Vesta d’Amazon : un robot domestique autonome, mais pour faire quoi ?

Les nouvelles informations relatives à Amazon Vesta ont d’abord été relayées par Business Insider. Dans l’article, l’on en apprend davantage sur les caractéristiques techniques de l’appareil. Celui-ci serait équipé de plusieurs caméras, d’un micro et d’un écran, et ne serait pas plus grand que « deux petits chats » – soit de 25 à 33 centimètres. Selon deux des informateurs du journal, il s’agirait d’une sorte de « tablette Fire montée sur roues », laquelle intègre évidemment Alexa. Elle aurait la capacité de se déplacer et de répondre aux commandes vocales. Une description qui n’est pas très enthousiaste, donc.

Au total, plus de 800 personnes travailleraient sur ce projet très secret, mais beaucoup semblent redouter un vrai flop commercial. « Les retards de production et les inquiétudes relatives à l’attrait commercial [du robot domestique autonome Vesta] font craindre à certains employés que l’appareil, qui n’a pas encore été dévoilé, soit un nouvel échec commercial colossal à l’instar du Fire Phone, lequel a coûté près de 200 millions de dollars à Amazon [soit 168 millions d'euros, ndlr] », rapporte Business Insider.

alt

L’article rappelle que pour Lab126, et donc pour Amazon, ce nouvel objet connecté vient avec son lot d’attentes. L’enjeu est significatif. Il s’agit de l’un des plus gros projets domotiques d’Amazon depuis la liseuse Kindle, l’enceinte intelligente Echo et l’assistant vocal Alexa. Si l’on sait que les assistants Echo dominent le marché étasunien dans le secteur de la maison connectée, il est compliqué de savoir à quel point, individuellement, chaque sortie d’Amazon fonctionne, rappelle le journal. En effet, l’entreprise ne communique pas sur les ventes de ses équipements domotiques.

Selon les personnes qui ont accepté de parler au journal sous couvert d’anonymat, en dépit des moyens déployés par l’entreprise, les retards de l’avancée du projet, les changements de stratégies et les reports de lancement auraient généré de grandes inquiétudes concernant sa « viabilité commerciale ».

Concernant ses fonctionnalités, il est ardu de comprendre à quoi elles serviront vraiment. Vesta pourrait être utilisé pour réaliser des visioconférences tout en se déplaçant chez soi par exemple, mais aussi indiquer à son utilisateur la qualité de l’air, la température ou encore le taux d’humidité dans la maison. À terme, il s’agirait d’un véritable assistant-domestique intelligent, capable de déplacer les objets et de participer à la sécurité de l’habitation grâce aux technologies connectées dont il serait équipé. Vesta pourrait ainsi être une sorte déesse connectée du foyer, ayant la capacité de gérer un écosystème domotique tout entier. Pour résumer : le robot domestique d’Amazon pourrait être tout et rien à la fois, et il est impossible d’affirmer à ce jour quel sera son positionnement sur le marché domotique.

Aujourd’hui, donc, la situation de Vesta est proche du flou artistique. Business Insider avance que son design est susceptible de changer et qu’à terme, selon les évolutions, Amazon envisagerait même d'en limiter la sortie, voire de ne pas lancer le robot domestique autonome du tout. Néanmoins, au vu des dernières nouvelles, Vesta semble être en phase finale pour son prototype. L’équipe grandissante dédiée au support technique, qui compterait quelques centaines de personnes, serait en soi « le signal d'un lancement imminent ».

Aucun porte-parole d’Amazon officiel n’a souhaité répondre aux informations dévoilées par Business Insider mais, à n’en pas douter, les choses devraient encore évoluer ces prochains mois.

Partager cet article !