Protocole Matter, une révolution qui prend son temps

Protocole Matter, une révolution qui prend son temps
© CSA

Trois ans de développement, l’implication des plus grands noms du marché connecté, une sortie de multiple fois retardée… Matter est arrivé à l’automne 2022, et les attentes étaient nombreuses. Le nouveau protocole pourra-t-il enfin unifier la domotique ? Quelques semaines après son lancement officiel, il est temps de faire le point. Enjeux, obstacles, annonces et prévisions : Matter changera-t-il durablement les choses ?


Matter : une entrée en scène timide pour le nouveau protocole

L’arrivée du protocole open source et ouvert Matter était très attendue dans le monde de la domotique. Son potentiel disruptif est évident, puisque Matter pourrait durablement changer le marché de la maison connectée en standardisant le mode de communication entre les objets intelligents, lesquels opèrent souvent grâce à divers écosystèmes domotiques non compatibles. Simplifier l’adoption des équipements connectés ainsi que leur configuration est aujourd’hui essentiel à la démocratisation de la domotique. « Avec la collaboration, l’inclusivité et un profond sens des responsabilités envers le marché et les consommateurs, Matter a le pouvoir de créer une maison intelligente plus connectée, sûre et utile », a déclaré Tobin Richardson, président et chef de la direction de la Connectivity Standards Alliance (CSA).

Matter, c’est ainsi la perspective d’une domotique différente, où la communication et le contrôle sont rendus possibles entre une vaste quantité d’appareils et de technologies (WiFi, Bluetooth, Thread, Ethernet, etc.). Pour les consommateurs, ce nouveau protocole incarne un bouleversement : il leur donne la chance de s’équiper plus librement et de choisir parmi de nombreux produits sans se soucier de leur compatibilité. Ici, l’interopérabilité est le mot clé. Sur le papier, cela est donc optimal, mais qu’en est-il concrètement ?

Illustration Matter
© CSA

Début novembre 2022, un événement pour le lancement officiel de Matter s’est déroulé à Amsterdam. L’occasion pour les développeurs et les acteurs du monde domotique de se réunir et d’échanger au sujet du protocole, ainsi que sur ses enjeux les plus importants. C’était aussi le moment idéal pour faire des annonces, notamment du côté des fabricants. Deux se démarquent en particulier.

Tout d’abord, Signify (la société mère de Philips Hue) a dévoilé la mise à jour de son pont de communication, lequel permet de connecter et de contrôler jusqu’à 50 équipements Philips Hue afin de créer des ambiances lumineuses chez vous. Celui-ci est essentiel à la configuration des scènes d’éclairages, routines et minuteries. Grâce à cette mise à jour, la grande majorité des produits Philips Hue sera donc compatible avec Matter, mais l’utilisation du pont de connexion sera indispensable. Même chose pour la marque Aqara.

L’entreprise Eve a confirmé l’adoption du protocole pour l’ensemble de son catalogue, et ce à partir du 12 décembre 2022.

Produits Amazon
© Amazon

Autre annonce par une société incontournable : Amazon. Pour l’instant, le géant de l’e-commerce ne devrait que partiellement intégrer la compatibilité Matter à ses produits intelligents, et limiter le champ des possibles avec des décisions assez décevantes. D’une part, la compatibilité des produits Amazon et Matter se bornera à Android. D’autre part, seules trois catégories d’objets connectés seront incluses : les ampoules, les interrupteurs et les prises.

Enfin, seulement une vingtaine de produits Echo seront mis à jour en décembre 2022 afin de pouvoir supporter le nouveau protocole… mais uniquement en connexion WiFi.

D’autres marques, à l’instar de Wiz avec ses ampoules, ont indiqué que certains de leurs produits seront mis à jour pour supporter Matter, mais pas tous. De plus, rien du côté d’acteurs clés comme Legrand ou Netatmo, qui en raison de l’ultracompatibilité déjà présente de leurs équipements actuels semblent vouloir plutôt miser sur leurs nouvelles sorties afin d’intégrer Matter.

Une entrée en matière timide donc, après trois ans de développements, la présence de géants de l’industrie dans le projet, mais également des mois de discours et de débats faisant monter les attentes des consommateurs sur le potentiel révolutionnaire du protocole.

Si les annonces faites durant l’événement de novembre 2022 sont assez limitées, d’autres devraient suivre d’ici la fin de l’année, voire en 2023.

Protocole Matter : la révolution, c’est plutôt pour demain ?

À la suite de l’événement qui s’est déroulé en novembre 2022, un constat simple se distingue : la manière d’implémenter Matter semble tellement varier d’un fabricant à l’autre qu’il est compliqué de pouvoir anticiper la concrétisation de son adoption réelle sur la durée.

Personnes dans un salon
© Philips Hue

Parmi les enjeux clés concernant le futur du protocole, la question de l’intégration de Matter et sa compatibilité avec les différents objets connectés. Pour l’instant, seules certaines catégories sont en effet prises en charge : les capteurs, les éclairages, les équipements multimédias (type téléviseurs), les hubs, ponts et assistants vocaux, les interrupteurs, les prises, les serrures, les stores, les systèmes de climatisation et de ventilation, les thermostats. À terme, le protocole devrait s’ouvrir à d’autres équipements essentiels, à l’instar des caméras de surveillance, lesquelles constituent un marché central pour le secteur domotique. Manquent aussi à l’appel les routeurs Internet ou encore les aspirateurs robots.

Au-delà de ces problématiques, la gestion d’appareils compatibles Matter peut parfois se compliquer quand celle-ci doit partiellement se faire depuis différentes applications.

De plus, pour certains équipements, brancher les objets connectés ne suffira pas : l’intégration native de Matter ne sera pas possible. Le recours à un pont de connexion sera ainsi nécessaire afin d’assurer la compatibilité des différents appareils de l’écosystème domotique afin qu’ils puissent communiquer grâce à Matter (comme cela est le cas pour Philips Hue). Cela signifie que la configuration de votre maison intelligente pourrait encore se révéler difficile selon les produits choisis.

Les limitations du protocole Matter sont concrètes, mais elles ne sont pas insurmontables si la coopération entre les divers acteurs du monde connecté se poursuit. Le bouleversement devrait davantage venir des nouvelles sorties qui auront été pensées avec Matter en tête, et non par la mise à jour des équipements actuels. Cela pourrait donc prendre du temps. De manière réaliste, la révolution Matter, ce sera plutôt demain qu’aujourd’hui.

À ce jour, le nombre de produits connectés ayant reçu une certification ou en attente de certification Matter est de 190.

Mis à jour le