Domotique x Matter : le protocole révolutionnaire est enfin là

Domotique x Matter : le protocole révolutionnaire est enfin là
© CSA

Après des années de développement et de nombreux reports, le standard domotique Matter est enfin là. Qu’est-ce que ce nouveau protocole implique pour le monde connecté ? Avec un lancement officiel prévu pour le 3 novembre 2022, les annonces devraient être abondantes en cette fin d’année. Selectra fait le point.


Protocole Matter : le début d’une nouvelle ère connectée

Maintes fois reportée, la version finale du protocole Matter est enfin arrivée au début du mois d’octobre 2022. Cette actualité marque le commencement d’une nouvelle ère pour la maison connectée… et ses utilisateurs.

Développé et porté par la Connectivity Standards Alliance (CSA), le projet était ambitieux et a connu de nombreux obstacles pour finalement parvenir à se concrétiser. Avec la publication de la spécification Matter 1.0 sur plate-forme GitHub et l’ouverture du programme de certification Matter, le projet que beaucoup pensaient impossible en 2019 est en voie de tout bouleverser. Alors, quels changements peut-on attendre ces prochains mois ?

Tablettes avec protocole Matter
© Amazon

Ils seront sans aucun doute considérables. Le standard Matter va permettre d’étendre la compatibilité des objets connectés fabriqués par les différentes marques dominant le marché.

De Amazon à Samsung en passant par Apple, Google, Philips Hue, Ikea, Legrand ou encore Somfy, les leaders ont tous pris part au projet. Au total, 280 entreprises ont participé.

Cela laisse suspecter des annonces prochaines quant à leurs nouvelles sorties et des mises à jour sur leurs produits actuels afin que ceux-ci puissent prendre en charge Matter.

Un événement pour le lancement officiel de Matter est prévu le 3 novembre 2022. Il devrait donner lieu à pléthore de révélations et de démonstrations.

Sortie de Matter : le calme avant la tempête ?La publication de la version 1 de Matter a été discrète. Elle s’est faite sans grandes annonces en dépit de la présence de leaders du marché impliqués dans le projet. Celles-ci sont certainement programmées pour le 4 novembre et la sortie officielle des produits compatibles.

Matter : vers une véritable démocratisation de la domotique ?

Si la domotique n’a eu de cesse de se populariser ces dernières années, Matter pourrait bien être le point de départ d’une réelle démocratisation. Le protocole facilitera l’installation des équipements connectés, leur configuration et leur utilisation. Matter est un standard domotique gratuit, libre et sécurisé.

L’interopérabilité permise par Matter entre les différentes technologies indispensables à tout écosystème domotique de nos jours pourrait révolutionner durablement le monde connecté. Les consommateurs n’auront plus à sélectionner telle ou telle marque pour s’équiper, du moment où les appareils qu’ils achètent sont compatibles avec le nouveau standard. Et ceux-ci devraient être nombreux. Amazon Alexa, Google Assistant ou Siri : il n’y aura plus besoin de choisir !

Google avec protocole Matter
© Google

Afin de bénéficier de cette interopérabilité, il faudra s’équiper d’un routeur intégrant Matter pour permettre aux appareils de communiquer entre eux. Le recours à une enceinte intelligente de type Amazon Echo ou Google Home, ou bien à un hub ou à un pont domotique sera donc indispensable.

Quelle que soit la marque ou le système de vos appareils, ils pourront fonctionner de manière conjointe dans le même écosystème domotique, grâce à une connexion Ethernet, Thread, Wi-Fi ou Bluetooth. Pour l’instant, pourront être compatibles avec Matter :

  • Les capteurs ;
  • Les éclairages ;
  • Les équipements multimédias (type téléviseurs) ;
  • Les hubs, ponts et assistants vocaux ;
  • Les interrupteurs ;
  • Les prises ;
  • Les serrures ;
  • Les stores ;
  • Les systèmes de climatisation ;
  • Les systèmes de ventilation ;
  • Les thermostats.

Si tous les appareils connectés ne sont donc pas encore pris en charge par Matter, la CSA a indiqué travailler au développement des spécifications afin d’étendre la compatibilité du protocole, notamment pour les caméras connectées.

Mis à jour le