Menu

Acquisition de Netatmo : quel avenir pour la domotique française ?

Mi-novembre 2018, le géant industriel Legrand a annoncé l’acquisition du leader de la maison connectée Netatmo. Une association attendue qui devrait permettre au groupe industriel de s’imposer solidement sur le marché domotique français.

Netatmo et Legrand : une acquisition comme une évidence

Le 15 novembre 2018, le groupe Legrand a annoncé la signature d’un accord pour acquérir la société Netatmo. La start-up connectée française créée en 2011 s’est imposée au fil des dernières années comme leader de son secteur. Elle propose de nombreux produits pour la maison connectée. Entre autres : la station météo autonome Netatmo, le thermostat connecté Netatmo by Starck, les vannes connectées Netatmo, le détecteur de fumée Netatmo ou encore les caméras intelligentes Welcome et Presence. Son attrait pour une entreprise comme Legrand n’était pas un secret, puisque le groupe était actionnaire de Netatmo depuis 2015.

Les deux structures ont souvent travaillé ensemble. La collaboration de Legrand et Netatmo a notamment donné naissance à « Céliane with Netatmo », « dooxie with Netatmo » et « Living Now with Netatmo », des solutions intelligentes pour contrôler sa maison grâce à la domotique. Netatmo s’est aussi imposée dans le milieu immobilier en s’associant avec des professionnels du bâtiment. En décembre 2017, Selectra évoquait notamment les villas connectées de Legrand à Blagnac, créées en association avec VINCI Immobilier, La Poste et Netatmo. Il s’agit de l’une des premières résidences connectées en France.

L’arrivée de Legrand dans le monde domotique est relativement récente, puisque le groupe lançait ses premiers objets connectés il y a seulement deux ans avec « Céliane with Netatmo ». En acquérant Netatmo, Legrand confirme son partenariat et se procure aussi la longue expertise de la start-up française. « Les 130 ingénieurs de Netatmo apporteront aux équipes de R&D de Legrand leurs compétences dans les domaines de l’Intelligence Artificielle, de l’intégration du logiciel au produit et de l’expérience utilisateur », explique le communiqué officiel.

À ce jour, aucun montant concernant l’acquisition n’a été révélé au public.

Legrand : quelles ambitions domotiques pour le groupe industriel français ?

Legrand souhaite poursuivre son développement et s’imposer sur le marché de l’Internet des objets. Cette acquisition, désignée par le groupe comme « une nouvelle étape majeure », est donc une suite logique. Pour le groupe l’enjeu est clair : enrichir sa gamme de produits pour la maison connectée et s’imposer dans ce marché très compétitif.

Les expertises combinées de Legrand et de Netatmo dans le domaine de l’IoT permettront d’accélérer le développement de nos offres connectées à forte valeur d’usage, a déclaré Benoît Coquart, le Directeur général de Legrand, dans le communiqué de presse officiel.

Cette acquisition permettra à Legrand et Netatmo de poursuivre le développement du programme Eliot, lequel développe des solutions connectées pour la maison. Les équipes de Netatmo prêteront ainsi main-forte à celles de Legrand.

Dans le cadre de l’annonce de cette acquisition, il a donc été signalé que le fondateur et président de Netatmo, Fred Potter, sera nommé Chief Technology Officer – ou CTO – du programme Eliot. En parallèle, il participera à la conception des solutions connectées pour Legrand et Netatmo. Pour lui, « l’acquisition de Netatmo par Legrand concrétise la promesse de la maison intelligente et [leur] ambition de voir [leurs] solutions adoptées par le plus grand nombre ».

Suite à cette annonce, une question demeure : une telle association suffira-t-elle à Legrand et Netatmo pour résister au poids des GAFAM ?

Netatmo : leader du marché domotique incontestéNetatmo, aujourd’hui installée à Boulogne-Billancourt, c’est quelques 225 employés et un chiffre d’affaires annuel d’environ 45 millions d’euros.

Mise à jour le