Utilisation du smartphone : quels sont les risques encourus ?

Les dangers du smarpthone

Quels sont les risques que vous prenez avec votre smartphone ? Une récente étude américaine a montré l'implication des smartphones dans de nombreux accidents aux États-Unis. Avant les fêtes, petit rappel avec Selectra des risques associés à l'utilisation d'un smartphone et quelles mesures prendre pour passer un Noël sans accroche.


Le smartphone : un ami qui vous veut du bien ?

Utilisation du smartphone en marchant

Depuis l'invention de l'iPhone en 2007 et la démocratisation toujours plus rapide des smartphones qui a suivi, le smartphone est devenu une commodité, dont ne sait plus très bien comment nous avions pu nous passer jusqu'à maintenant.

Selon l'ARCEP et son dernier baromètre du numérique 2019, 77% des Français possèdent désormais un smartphone et 94% de ceux-ci l'utilisent quotidiennement. Le smartphone est aussi devenu le moyen de connexion à internet privilégié par 51% de la population française (loin devant l'ordinateur, pourtant en seconde position à 31%). Cet usage de plus en plus standard et fréquent conduit aussi malheureusement à des effets pernicieux comme l'a montré une étude américaine qui note une augmentation du nombre de gens blessés à la tête et au cou de janvier 1998 à décembre 2017.

Aux États-Unis, 96% des Américains possèdent un téléphone portable et le nombre des accidents liés à l'utilisation ne cesse ainsi d'augmenter depuis 20 ans. L'étude indique que 2500 cas ont été confirmés sur cette période mais que le nombre réel pourrait être plus élevé et être estimé à plus de 75000 personnes au total sur 20 ans. La population la plus concernée reste sans surprise les 13-29 ans qui représentent par exemple 37,6% des 2501 cas confirmés soit 772 personnes. Les cas les plus fréquents concernent des personnes écrivant en marchant ou en conduisant notamment.

En France, rapporte le Parisien, 475 piétons ont été tués en 2018 même si les chiffres n'indiquent pas combien d'entre eux en raison de leur smartphone. Une étude de Ford rapporte cependant que 65% des piétons rapportent consulter leur portable en marchant ou traversant la route et 91% de ceux-ci sont âgés de 18 à 34 ans.

Quels sont les réflexes et mesures à adopter pour endiguer cette recrudescence d'accidents ?

Dans la conclusion de leur étude, les chercheurs américains rappellent que leur étude est l'une des premières à s'intéresser dans le détail à la part de responsabilité des usages du smartphone dans ces accidents à la tête et au cou. Cette part de responsabilité est d'ailleurs ce qui laisse à penser que ce phénomène, relativement récent et en constante augmentation, devrait nécessiter une attention particulière et une intervention des autorités en matière d'information des utilisateurs.

Et c'est bien ce dont il s'agit ici, c'est-à-dire responsabiliser et sensibiliser les utilisateurs à ce nouveau danger lié à l'utilisation de la technologie. Quelques pays dans le monde ont déjà mis en place des mesures pour réduire les risques :

  • Les Pays-Bas ont aussi mis en place à Bodegraven une signalisation au sol pour "réveiller" les piétons rivés sur l'écran de leur portable au moment de traverser la route. Cette solution est aussi effective à Tel Aviv en Israël, Ulsan en Corée du Sud ou bien encore Sydney en Australie.
  • En Sardaigne, dans la ville de Sassari, si vous traversez la route les yeux rivés sur votre smartphone, une amende de 22 euros vous sera adressée.
  • La ville d'Honolulu (Hawaï) a aussi mis en place une amende de 35$ pour les usagers distraits qui traversent la route en regardant smartphone, tablette, jeux vidéos ou appareil photo. Le montant de l'amende augmente en cas de récidive et passe à 75$ la deuxième fois et culmine à 99$ à la troisième infraction.

Le problème est ainsi global et en France la sécurité routière estimait déjà fin 2017 qu'un accident corporel de la route sur 10 serait lié à l'utilisation d'un smartphone au volant.

En attendant à tous les utilisateurs distraits de France, nous suggérons quelques manières simples de réduire les risques :

  1. Ne jamais écrire ou consulter son smartphone en conduisant ou en traversant la route.
  2. Toujours réaliser vos appels avec un kit main libre. En plus de limiter les accidents, surtout au volant, c'est aussi une bonne manière de réduire son exposition aux ondes.
  3. Sur la route, l'application "Mode Conduite" permet de paramétrer des messages personnalisés qui répondent automatiquement à vos contacts lors de vos trajets en voiture.

À tous ceux qui prennent la route pour Noël, privilégiez la sécurité à la rapidité et passez de bonnes fêtes !

Mis à jour le