Résultats Arcep T3 2018 : les ventes de cartes SIM en hausse !

Cela peut sembler accessoire et pourtant nos cartes SIM font partie de notre quotidien. Sans elles, impossible d'utiliser nos chers smartphones et donc difficile de communiquer. Leur vente est repartie au troisième trimestre 2018 mais la tendance est à la baisse. Retrouvez les détails ici.

Ventes de cartes SIM : un trimestre en augmentation

Le nombre de cartes SIM actives en France, principalement des nano SIM et des micros SIM (hors MtoM), a atteint 75,5 millions au 30 septembre dernier. Le nombre de ces petites puces a en effet augmenté par rapport au trimestre précédent puisqu'il y en a eu 530 000 de plus par rapport à la fin du mois de juin. Mais l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) tient à souligner que cette progression reste tout de même derrière celle observée l'année précédente pendant la même période. Le nombre de cartes SIM en plus était alors de 695 000, ce qui indique une net régression.

Graphique de l'Arcep sur le nombre de cartes SIM en France
La progression du nombre de cartes SIm en service en France

L'Arcep précise également que la croissance de ce trimestre dépend de la vente de cartes SIM pour les forfaits, contrats dit post-payés dont le nombre s'élève à + 615 000 contre 795 000 au même trimestre de 2017. Ces contrats post-payés sont décrits par opposition aux contrats dits prépayés (cartes SIM rechargeables quand vous le souhaitez) qui sont de moins en moins fréquents. Une baisse qui se manifeste depuis 2012 a fait remarquer l'Autorité. Ainsi en septembre 2017, les cartes SIM prépayées s'élevaient à 10,7 millions en service contre 9,5 millions en septembre 2018, soit une baisse totale de plus d'un million.

Souscrire un forfait mobile pas cherSi vous souhaitez souscrire un forfait mobile pas cher, découvrez notre comparatif des forfaits mobile ou appelez le 09 75 18 33 47 (rappel gratuit).

L'Arcep ne le précise pas mais en fonction de plusieurs recherches, il est possible de déduire que cette baisse globale dépend de plusieurs facteurs : les changements du marché de la téléphonie mobile d'une part. Dans un précédent article sur les ventes de smartphones, nous expliquions l'arrivée d'une ère en Europe où les utilisateurs ont tendance à garder leurs smartphones. Ils n'auront pas nécessairement le besoin de changer d'opérateur et donc de cartes SIM.

La démographie d'autre part, peut être un facteur expliquant la baisse ou l'augmentation du nombre de cartes SIM. D'une année à l'autre par exemple, un enfant qui n'a pas de portable va en acquérir un (ainsi qu'une carte SIM) parce qu'il a désormais l'âge qu'il faut pour. A cela s'ajoutent aussi les décès.

Un autre indicateur qui entre en ligne de compte dans les analyses de l'Arcep, correspond au nombre de conservations d'un numéro de portable lors d'un changement d'opérateur. L'Autorité a ainsi relevé que ce nombre dépasse les deux millions pour le quatrième trimestre consécutif, soit une croissance de près de 20% en un an. Depuis sept ans, la liberté d'engagement des utilisateurs vis-à-vis de leur opérateur mobile représente trois forfaits sur quatre fin septembre explique cette progression.

Vous souhaitez acheter un smartphone performant pas cher pour utiliser votre carte SIM ? Appelez le 09 75 18 33 47 (rappel gratuit) ou découvrez notre article sur les meilleurs smartphones 2018 en fonction de leur performance et de leur prix !

Les cartes SIM MtoM progressent de leur côté !

Au sein de ces chiffres, l'Arcep place les cartes SIM MtoM à part. Moins connues par le grand public, elles n'en demeurent pas moins essentielles sur le marché des télécommunications et leurs chiffres en témoignent. Le nombre en activité s'élève à 17,2 millions au total, soit une augmentation de trois millions d'unités sur l'année.

Chiffres des cartes SIM MtoM en service
L'évolution des cartes SIM MtoM

Que sont les cartes SIM MtoM ?L'Arcep parle des cartes SIM basiques (nano et micro) basées sur les réseaux GSM, UMTS et LTE. Tandis que les cartes SIM MtoM, séparément citées par l'Arcep sont des puces fonctionnant de machine à machine. Concrètement, ces cartes SIM sont plutôt utilisées dans les secteurs professionnels tels que les transports ou l'énergie mais aussi, à titre plus individuel, lorsqu'un utilisateur installe par exemple, une alarme chez lui. Le coup de fil passé par le système de sécurité en cas d'incident s'effectue de plus en plus via une carte SIM MtoM, donc de l'alarme (machine) au téléphone portable (machine également). Ces cartes fonctionnent principalement sur les réseaux 2G et GSM et sont proposées chez les opérateurs classiques : SFR, Bouygues telecom, Free et Orange.

Mise à jour le