Quelles sont les villes les mieux couvertes par la 5G ?

Antennes 5G en France

La 5G a commencé en France la semaine dernière et les opérateurs français se mobilisent pour son lancement. Ceux-ci décideront quelle ville est prioritaire alors que SFR a activé la 5G dans la ville de Nice. L'occasion de se poser la question de savoir quelles villes de France disposent du plus grand nombre d'antennes 5G.


Antennes 5G : une avance significative d'Orange

antennes 5G

Les autorisations d'utilisation des fréquences 5G ont été délivrées par l'ARCEP le mercredi 18 novembre dernier. Le lancement de la 5G dépend désormais des opérateurs qui, en plus de proposer leurs nouveaux forfaits compatibles 5G, devront activer leurs antennes 5G.

Les antennes 5G sont réparties sur l'ensemble du territoire bien qu'exclusivement dans des grandes agglomérations françaises. Selon Business Insider, c'est l'opérateur historique Orange qui dispose d'une avance incontestable sur ses concurrents au niveau du nombre d'antennes 5G : "Orange en compte déjà 367 sur le territoire et figure loin devant ses concurrents : 67 antennes pour Bouygues, 43 pour SFR et seulement 9 pour Free."

Comment sont alors réparties ces antennes 5G sur le territoire français ? Ce sont neuf villes françaises qui accueillent des antennes 5G pour le moment avec Paris, Marseille, Lille, Nantes, Montpellier, Lyon, Toulouse, Bordeaux et Rouen.

Selon Business Insider, c'est Marseille qui est en tête avec 95 antennes 5G, suivie de Paris avec 58 antennes et Montpellier avec 51 antennes. Ces trois villes seraient donc celles qui disposent de la meilleure couverture 5G pour le moment même si on est encore loin des 10 000 antennes 5G qui devront être déployées par les opérateurs d'ici à 2025 en France.

Ce sont de toute façon les opérateurs qui décideront au fur et à mesure de l'ordre et du nombre d'activation d'antennes 5G, en concertation avec les maires des différentes agglomérations concernées. Pour profiter de la 5G, en plus de se trouver dans une zone couverte par des antennes actives, il est nécessaire de disposer d'un forfait et d'un smartphone compatibles.

Un déploiement de la 5G qui ne peut se passer de l'accord des mairies

L'activation des antennes 5G constitue l'étape finale pour les opérateurs et les formalités administratives sont nombreuses. Comme le rappelle Le Figaro, après l'autorisation d'utilisation des fréquences délivrées par l'ARCEP, les formalités sont loin d'être terminées :

L'ANFR doit leur donner un feu vert, qui, compte tenu du délai d'instruction des dossiers, ne sera pas avant le 20 novembre. Cerise sur le gâteau, les opérateurs doivent aussi remplir des dossiers d'information du maire (DIM) qui ont leur propre délai de quatre semaines. Ces DIM doivent être faits pour chaque antenne 5G !

Ces dossiers d'information pour les maires seront certainement plus sensibles dans certaines villes comme Lille où Martine Aubry a mené l'adoption d'un moratoire sur la 5G au conseil municipal de la ville. D'autres villes en France sont aussi réfractaires à l'adoption de la 5G avec notamment les maires de Grenoble, Besançon, Rennes, Bordeaux ou bien encore Nantes. Il est ainsi probable que les opérateurs vont privilégier des villes plus "accueillantes" comme SFR qui a choisi Nice pour le lancement de la 5G.

Ces réticences sont souvent motivées par des considérations sanitaires sur les effets potentiellement négatifs de l'utilisation des nouvelles fréquences 5G et de la multiplication des antennes cellulaires. Pour le moment cependant, aucune étude n'a prouvé la nocivité de la 5G et les rapports préliminaires de l'ANSES annoncent que la 5G n'est responsable d'aucun effet néfaste à court terme.

Mis à jour le