Fibre optique en zone rurale : le feu vert du Gouvernement aux opérateurs

Pour l'instant, le Gouvernement a donné son feu vert pour l'installation de prises en fibre optique (FttH) au sein de six départements de France métropolitaine. Découvrez quels sont ces territoires et en quoi consistent les Appels à Manifestation d'Engagements Locaux (AMEL) lancés par le Gouvernement afin d'accélérer la couverture en très haut débit de la France.

Internet dans les zones rurales et peu denses : les opérateurs peuvent se lancer dans la fibre optique

Il semble que le Gouvernement, l'Arcep et les opérateurs aient entendu l'appel et le mécontentement des élus des communes victimes de l'absence de connexion internet en très haut débit (THD). En effet, après un avis favorable du régulateur des télécoms, le Gouvernement a validé les engagements pris par les opérateurs (dans le respect de l'article L.33-13 du Code des Postes et communications électroniques) afin de permettre la mise en place de la fibre optique jusqu'à l'abonné (FttH) au sein de zones rurales et moins denses qu'ils ont sélectionnées. Pour l'instant, cinq départements sont concernés :

  • La Côte-d'Or sera couverte par Altitude Infrastructure ;
  • Le Lot-et-Garonne sera couvert par Orange ;
  • Trois départements de la région Sud-PACA (non précisés) couverts par le réseau de SFR.

Ces engagements visent à installer, sur fonds privés débloqués par les opérateurs, 465 000 prises FttH supplémentaires d'ici 2023. Si ces promesses ne sont pas tenues par les opérateurs en question, ils pourront se voir infliger des sanctions financières.

Ce feu vert du Gouvernement va maintenant devoir être validé par arrêté ministériel pour être exécuté en bonne et due forme. Les opérateurs et les associations des collectivités en question se réuniront dans les prochains jours aux côtés du Ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (dont Jacqueline Gourault est la ministre) avec le Gouvernement. Ils pourront ainsi tirer un premier bilan de ce dispositif, l'AMEL donc, mis en place en décembre 2017. Dans cette optique, les ministres pourront communiquer le calendrier cible pour le déploiement des prises FttH jusqu'en 2023 et autres questions logistiques.

 

 

Vous souhaitez savoir si votre logement est éligible à l'ADSL, la fibre optique ou tout autre réseau Haut Débit et Très Haut Débit ?

Un conseiller effectue le test pour vous et vous aide à trouver l'offre partenaire la plus adaptée à votre foyer

Plan France Très Haut Débit : les opérateurs sur la bonne voie ?

Dessin d'une maison avec le WiFi
Les AMEL vont permettre le développement des prises FttH

Un regroupement d'associations de collectivités territoriales, selon le site d'informations Siège Digital, a précisé que le Gouvernement accuse un retard sur la validation des premiers AMEL. Ces derniers auraient dû l'être il y a près d'un an pour l'été 2018. D'autres propositions d'opérateurs (notamment Bouygues Telecom et Free) demeurent en cours d'examen pour douze autres départements de France métropolitaine. Là encore, ces engagements devront avoir lieu sur fonds propres des opérateurs concernés dans le but d'atteindre un million de prises en fibre optique FttH en zones rurales ou peu denses pour 2023.

A ce jour :

  • 4,3 millions de personnes sont abonnées à la fibre optique (FttH) ;
  • Au troisième trimestre 2018, selon le rapport de l'Arcep, 8,4 millions de personnes bénéficiaient d'une connexion Très Haut Débit (fibre optique FttLA, FttB, satellites et THD Radio) ;
  • En tout, le nombre d'abonnés au haut et très haut débit atteint les 28,2 millions.

Nous sommes donc encore loin du Très Haut Débit pour tout le monde promis pour 2022. Les gros opérateurs ont été montrés du doigt car ils avaient stratégiquement délaissé ces zones, seuls les opérateurs Zone Blanche ou opérateurs RIP (réseaux d'initiative publique) se chargeaient d'y installer la fibre au compte goutte, tels que VIDEO FUTUR. Mais les opérateurs prennent conscience de leurs erreurs à l'aune de Free. Un peu à la traîne pour la fibre optique en 2017 et 2018, l'opérateur a promis de se redresser vivement dans les cinq ans à venir grâce à son ambitieux projet Odyssée 2024 et ses résultats positifs au premier trimestre 2019.

Mise à jour le