ARCEP : les nouveautés de la dernière enquête sur les services mobiles

L’ARCEP, l'autorité de régulation des télécoms, mesure chaque année sur le terrain la qualité de couverture des réseaux mobiles. En 2017, elle a étendu ses moyens d’action. Ce jeudi 22 juin, elle a publié les résultats de son enquête et en a profité pour retravailler en profondeur son site interactif. Une manière d'aider le consommateur à y voir plus clair au moment de choisir son opérateur.


Des informations plus accessibles pour les consommateurs

Une des missions de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) est d’améliorer l'information des utilisateurs, à la fois en matière de couverture et de qualité des services télécoms. Ceci pour stimuler la concurrence et encourager l’investissement dans les infrastructures, avec pour objectif un meilleur service pour tous les consommateurs.

Pour cela, l’ARCEP a mis en place un observatoire, qui dresse chaque année un bilan des avancées en la matière. En 2017, de nouveaux moyens ont été affectés à ces mesures de terrain, afin de collecter des données encore plus fiables.

Lors des enquêtes précédentes, le site monreseaumobile.fr ne présentait qu'un nombre limité de résultats. Nouveauté ce 22 juin, l'ensemble des données recueillies par l'autorité administrative indépendante a été intégrée sur son site interactif. Une façon pour l'ARCEP, qui s'adressait jusqu'ici essentiellement aux spécialistes du secteur, de gagner en transparence et de se rapprocher un peu plus du consommateur.

Des moyens inédits en 2017

Cette année, l’ARCEP a élargi le nombre de ses mesures sur le terrain. Pour l’édition 2017, pas moins d’une soixantaine d’enquêteurs, équipés d’environ 150 smartphones, ont sillonné la France pendant plus de 10 semaines. Villes, banlieues, campagnes et aussi autoroutes, lignes TGV et grandes lignes, métros, y compris les tunnels, tout a été passé au crible pour effectuer des mesures d’évaluation de la qualité des services mobiles proposés par les 4 opérateurs nationaux, que sont Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free.

Cela représente un périple de plus de 50 000 km de routes, 1 200 heures de train et 1 700 communes étapes pour couvrir le territoire de la France métropolitaine. Bilan : environ 800 heures d’appel et 1,5To (soit 1500Go) de forfait data consommé.

Orange devant, Free loin derrière

debits des operateurs

Le bilan de la dernière enquête de l'ARCEP est sans équivoque. Orange présente les meilleurs résultats et conserve sa première place, tandis que, juste derrière, Bouygues Telecom et SFR affichent des scores d'ensemble sensiblement similaires. Si tous trois ont nettement progressé dans la qualité des services data, Free déçoit en présentant des résultats bien en deçà des opérateurs historiques.

Comme chaque année, les débits ont encore progressé. Ce constat est d'autant plus vrai en zone rurale où les opérateurs ont massivement investi dans la 4G, notamment SFR et Bouygues Telecom qui obtiennent de bien meilleurs résultats à ce niveau qu'en 2016.

Toutes ces informations, et bien d'autres encore, sont disponibles en open data et sous forme de cartes interactives. Pour découvrir la version actualisée, rendez-vous à partir d’aujourd’hui sur le site grand public de l’ARCEP : monreseaumobile.fr

4 critères pour bien choisir votre opérateur mobile

Pour choisir votre opérateur mobile, vous disposez de 4 grands critères : le contenu de l'offre, le prix, la qualité de service de l'opérateur et sa couverture.

Les informations concernant le contenu des offres et leurs prix sont relativement faciles d’accès : même s’il n’est pas toujours simple de s’y retrouver entre toutes les propositions des opérateurs, les informations sont disponibles – c'est par exemple le cas dans les comparatifs mobile de Selectra – et permettent de choisir en connaissance de cause.

De plus, les consommateurs sont aujourd’hui avertis – ils n’en sont généralement plus à leur premier portable - et savent assez bien décrypter les offres, profiter des promotions voire négocier avec l’opérateur pour obtenir ce qu’ils souhaitent.

En revanche, les deux autres critères de choix sont plus complexes à appréhender : il s’agit de la couverture réseau (c’est-à-dire l’ampleur du réseau déployé à partir de la quantité d’antennes existantes) et de la qualité des transmissions, depuis la qualité sonore d’un appel à la rapidité de téléchargement d’un fichier.

Ces deux éléments sont difficiles à comparer pour un simple utilisateur, tout particulièrement pour les services mobiles, qui sont par définition variable d’un endroit à l’autre. C’est pourquoi l'ARCEP s'attache aujourd'hui à améliorer la transparence du marché sur ces deux points.

Mis à jour le