Assurance vie ou livret A : que choisir pour son épargne en 2019 ?

Assurance vie ou livret A

Entre la sécurité et la défiscalisation du livret A contre le liberté et les rendements très intéressants de l’assurance vie, quel produit choisir pour placer son épargne en 2019 ? Avec 1.700 milliards d’euros investis en France sur l’assurance-vie, et 280 milliards sur le livret A, découvrez les spécificités de ces deux livrets incontournables.


  Livret A Assurance vie
Plafond 22 950 € Pas de plafond
Taux de rémunération 0,75 % fixé juqu’en 2020 1,80 % net de frais de gestion en moyenne
Sécurité du placement Garanti par l’Etat Pas de garantie en capital
Fiscalité Épargne totalement défiscalisée Pas d’imposition hors rachat et exonération des droits de succession
Supports d’investissements accessibles Pas de pouvoir de décision dans l’investissement de l’épargne
  • Fonds en euro
  • Unités de compte
Nombre de livret autorisés par personne Un seul Pas de limite de nombre

Qu’est-ce-qu’un Livret A ?

tirelire
Le Livret A est entièrement défiscalisé.

Le Livret A est un produit d’épargne réglementé et rémunéré, ce qui signifie que l’Etat français fixe tous les paramètres de ce livret : son taux de rémunération, son plafond, ses conditions d’accès, son fonctionnement...

  • Le Livret A possède le gros avantage d’être sans frais, défiscalisé, et de permettre une disponibilité des fonds à tous moments.
  • Le taux du Livret A et son plafond sont régulièrement mis à jour. Les bénéfices collectés par l’Etat sur ce livret sont centralisés par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et servent ensuite au financement des logements sociaux et au renouvellement urbain notamment.

Un succès qui ne tarit pasMalgré les nombreuses alternatives de produits d’épargnes qui se développent (livrets réglementés…), la simplicité et la sécurité du Livret A en font encore aujourd’hui le moyen d’épargne préféré des français, avec près de 284 milliards d’euros d’encours en 2018.

Qu’est-ce-qu’une assurance vie ?

assurance-vie
L'assurance vie peut servir à prévoir sa succession.

L’assurance vie est un moyen d’épargne moyen à long terme qui permet de se constituer ou de valoriser un capital dans le but de financer un projet personnel ou de préparer la transmission de son patrimoine tout en bénéficiant d’un régime fiscal avantageux, notamment en ce qui concerne la succession.

  • L’assurance vie est ainsi un contrat passé entre un assureur (CNP Assurances, Axa Assurances, Crédit Agricole Assurances…) et un assuré (qui est en général un particulier) pour une durée qui peut être fixée à l’avance ou au moment du décès de l’assuré.
  • L’assureur s’engage ainsi à verser à compter de la date stipulée dans le contrat un capital ou une rente aux “bénéficiaires” de l’assurance vie mentionnés dans le contrat, en échange de versements d’argent de la part de l’assuré (réguliers, unique…).

Clause bénéficiaire de l’assurance vie La “clause bénéficiaire” de l’assurance vie est une clause au sein du contrat entre l’assuré et l’assureur. Elle permet à l’assuré de désigner une ou plusieurs personnes comme bénéficiaires du contrat d’assurance vie (en général des personnes physiques, mais certaines associations d’intérêt général peuvent être désignées comme bénéficiaires de l’assurance vie).
Une fois le contrat arrivé à son terme, le capital accumulé est reversé aux bénéficiaires selon l’ordre et les proportions indiquées par l’assuré dans la clause bénéficiaire, et le compte est clôturé.
La clause bénéficiaire est donc primordiale puisqu’elle garantit à l’assurance vie son régime fiscale très avantageux en cas de transmission du patrimoine suite au décès de l’assuré. En effet, sans bénéficiaire désigné, le capital repasse dans le patrimoine de l’assuré et redevient donc soumis aux droits de succession.

L'assurance vie : une fiscalité avantageuse La grande spécificité de l’assurance vie est son régime fiscal très avantageux, en particulier au niveau de la transmission du capital aux bénéficiaires de l’assurance vie suite au décès de l’assuré. Le système de l’assurance vie permet en effet de ne pas passer par le régime de succession classique, qui impose aux héritiers de payer des droits à la succession très élevés et d’ainsi transmettre directement le capital accumulé au sein du contrat d’assurance vie en bénéficiant d’une exonération fiscale.

Contrairement au Livret A, pour lequel le souscripteur n’a pas son mot à dire sur la façon dont est investi l’argent de son épargne, l’assurance vie permet au souscripteur de choisir les supports d’investissement qu’il désire en fonction de sa tolérance au risque et ses objectifs de performance. L’assuré peut ainsi choisir d’investir son épargne dans deux grandes familles de supports : le fonds en euro et les unités de comptes.

  • Caractéristiques des supports d'investissement de l'assurance vie
  • Le fonds en euros est un support d’investissement garanti en capital, qui permet une disponibilité de l’épargne à tout moment et une sécurisation annuelle des intérêts générés;
  • Les unités de compte sont à l’inverse des supports d’investissement sans garantie en capital mais dont le potentiel de performance est bien supérieur à celui du fonds en euros.

Attention perte de capitalTout l’enjeu de la gestion du contrat d’assurance vie consiste ainsi à trouver le bon équilibre entre investissements risqués mais rentables et fonds en euros sécurisé mais à faible rendement.
Les unités de compte sont en effet un bon moyen d’optimiser le rendement de son épargne, mais exposent à un risque de perte de capital qui peut être dramatique lorsque les sommes engagées sont importantes. Dans l’intérêt de l’assuré, il est donc judicieux de diversifier son portefeuille d’investissement, en utilisant les fonds en euros comme filet de sécurité pour son épargne.

Assurance vie ou Livret A : comment faire son choix ?

Le livret A et le contrat d’assurance vie permettent de répondre à des besoins très différents en termes de rendement, horizon d’investissement, sécurité et projet d’épargne. Chacun de ces produits d’épargne présente donc des spécificités à prendre en compte au moment de faire son choix.

Disponibilité de l’épargne : Livret A ou Assurance vie ?

  • Le Livret A présente le gros avantage sur l’assurance vie de permettre une disponibilité de l’épargne à tout moment. Les sommes déposées sur le livret sont ainsi exonérées de taxes fiscales et disponibles immédiatement. Cette caractéristique permet au souscripteur du Livret A d’utiliser celui-ci comme fond de trésorerie, en bénéficiant en plus de la rémunération du compte d’épargne.
  • A l’inverse, le rachat partiel ou total de l’assurance vie (c’est-à-dire le retrait de tout ou partie du capital investi dans le contrat d’assurance vie) est une procédure plus longue et coûteuse. En effet, les plus-value et intérêts sont soumis à imposition selon un régime fiscal qui varie en fonction de l’année d’ouverture du contrat d’assurance vie.

Attentions aux frais de versements Par ailleurs, s’il est possible d’effectuer des versements librement et gratuitement dès qu’on le désire sur son Livret A, l’alimentation du compte de l’assurance vie peut, selon le type de contrat, être imposée à des dates régulières, et l’assureur prélève parfois une commission sur ces versements.

L’avis Selectra Le Livret A l’emporte donc en terme de disponibilité de l’épargne. Sans frais de retrait ni taxation des sommes prélevées sur son compte, ce livret réglementé peut en effet être considéré comme un véritable “matelas financier” rémunéré, dans lequel il est possible de puiser à tout moment.

Conditions d’accès : Livret A ou Assurance vie ?

  • Le Livret A et l’assurance vie présentent peu de différences en ce qui concerne les conditions d’ouverture. Ces deux produits d’épargne sont en effet accessibles à toute personne physique majeure, et offrent tous deux la possibilité aux parents de souscrire à un compte au nom de leur enfant mineur.
  • Le versement initial exigé à l’ouverture est relativement bas dans les deux cas, quel que soit l’établissement bancaire ou l’assureur choisi. Le Livret A nécessite ainsi un dépôt initial d’une dizaine d’euros seulement, tandis que l’assurance vie est accessible dès 50 € ou 100 € de dépôt initial pour les contrats de base.

La différence principale se situe donc au niveau du nombre de comptes autorisés par souscripteur. En effet, si l’on peut choisir d’ouvrir autant de contrats d’assurance vie qu’on le souhaite, ce qui permet par exemple d’ouvrir plusieurs contrats adaptés à ses différents objectifs d’épargne, chaque personne physique n’a le droit d’ouvrir qu’un unique livret A.

L’avis Selectra Les deux produits d’épargne présentent des conditions d’accès relativement similaires, avec des dépôts initiaux assez bas (moins d’une centaine d’euros). Ceci dit, s’il est possible d’ouvrir autant de contrats d’assurance vie qu’on le souhaite, le livret A est lui limité à un compte par personne !

Taux de rémunération : Livret A ou assurance vie ?

investissement
L'assurance vie donne accès à des supports d'investissement aux rendements variés.
  • Les avantages en termes de fiscalité et de garantie de disponibilité des fonds du Livret A ont pour contrepartie directe sa faible rémunération. En effet, celle-ci est actuellement de seulement 0,75 %, taux fixé par l’Etat français jusqu’en 2020. La révision régulière du taux de rémunération du Livret A, calculé en fonction de l’évolution de l’inflation, crée par ailleurs une certaine incertitude sur la rentabilité de ce livret sur le moyen terme.
  • Pour l’assurance vie, les fonds en euro, garantis en capital, génèrent des intérêts plus élevés que le Livret A. En revanche, ces intérêts et gains restent soumis, même hors rachat total ou partiel, aux prélèvements sociaux, et dans le cas d’un retrait la fiscalité est complexe et dépend de l’ancienneté du contrat et des versements qui y ont été faits.
  • Les supports en unité de compte, plus volatils et non garantis en capital, peuvent générer des intérêts très élevés mais exposent également à un risque de perte de capital non négligeable.

L’avis Selectra L’assurance vie ressort clairement gagnante sur ce point, avec une diversité de placements possibles qui lui permet d’atteindre des taux de rendement bien supérieurs à ceux du Livret A. En contrepartie, le capital de l’assurance vie ne bénéficie pas de la garantie d’Etat du Livret A.

Naissance d’un enfant : Assurance vie ou livret A ?

epargne

Lors de la naissance d’un enfant, il est assez fréquent chez les parents ou les grands-parents d’ouvrir un compte d’épargne pour le nouveau né, afin de commencer à épargner une somme qui lui sera utile plus tard, pour ses études, son premier achat immobilier, etc.

Si le livret A peut sembler être la solution la plus simple à implémenter au premier abord, l’assurance vie est une option très intéressante. En effet, au vu de l’horizon très long sur lequel se profile l’épargne d’un nouveau né (une vingtaine d’année !), la liberté que procure l’assurance vie, à la fois en matière de plafonds, de nombre de contrats ou encore de supports d’investissement est très appréciable.

Qu'est-ce-qu'un "présent d'usage" ? Les petites sommes versées régulièrement par les proches (par exemple aux anniversaires) sur le contrat d’assurance vie sont a priori non taxables car considérés comme des “présents d’usage”. Pour rester dans ce cadre avantageux, les présents d’usages doivent cependant rester liés à un évènement familial (fêtes de Noël, réussite à un examen, anniversaire, etc.) et ne pas être disproportionnés par rapports aux revenus de la personne qui offre.

Enfin, un avantage de l’assurance vie sur le Livret A dans ce domaine est la possibilité de mise en place un pacte adjoint associé au contrat d’assurance vie. Ce document permet en effet notamment de fixer un âge minimal (au maximum 25 ans) avant lequel l’enfant pour lequel le contrat a été ouvert, n’aura pas le droit d’effectuer de retraits de fonds sur son contrat d’assurance vie ou de demandes d’avance. Ce pacte a pour but de limiter les erreurs que pourrait faire un jeune adulte ayant eu trop tôt accès à son épargne.

L'avis Selectra Au vu de l’horizon d’épargne très élevé d’un nouveau né, l’assurance vie présente plus d’intérêt que le Livret A pour un compte d’épargne ouvert à la naissance. D’autres caractéristiques, notamment la possibilité de mise en place d’un pacte adjoint pour protéger l’épargne de l’enfant avant qu’il ai atteint un certain âge, rendent également ce moyen d’épargne plus adapté dans ce cadre-ci.

Assurance vie ou livret A : bilan

Le Livret A et l’assurance vie sont en réalité des produits d’épargne complémentaires. En effet, si le Livret A peut servir à stocker des sommes limitées, et servir grâce à la disponibilité de son capital, d’épargne de précaution, l’assurance vie est en revanche la solution idéale pour investir de grosses sommes sur le long ou moyen terme, afin de préparer un achat d’appartement, sa retraite, ou même prévoir sa succession.

Mis à jour le