Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Chaudière bois : installation, fonctionnement, avis et entretien

Contrat d'entretien de chaudière avec Engie
Nos conseillers vous aident à souscrire un contrat d'entretien et une offre de gaz naturel adaptée.

La chaudière à bois peut permettre de réduire sa facture de chauffage de 30%

La chaudière à bois est un modèle de chaudière atteignant des performances énergétiques intéressantes pour les particuliers en recherche d’une solution de chauffage central économique et écologique. Sans avoir toutefois le rendement d’une chaudière à gaz ou au fioul, la chaudière à bois dispose de multiples atouts : elle utilise le combustible le moins cher du marché, la bûche de bois, qui permet de réduire sa facture de chauffage de 30%. Eligible à différentes aides pour la rénovation énergétique du secteur résidentiel, la chaudière à bois à tout pour plaire.

Chaudière bois buche, modèles écologiques et économiques ?

Parmi tous les types de chaudières du marché - de la chaudière au gaz à la chaudière électrique en passant par la chaudière au fioul - la chaudière au bois est sans conteste celle qui allie performance et économie d’énergie. Avec un rendement énergétique de 90%, elle fonctionne avec un combustible hautement renouvelable, la bûche de bois, utilisé depuis des centaines d’années pour alimenter les poêles de nos ancêtres. Le bois est le combustible le moins cher du marché et qui plus est le moins polluant parmi toutes les sources d’énergies actuelles. Dans un contexte tourné de plus en plus vers le développement durable, ce modèle de chaudière va sûrement séduire de plus en plus de français dans les années à venir.

Ceci étant dit, il existe deux types de chaudières à bois bûches qui se différencient par leur mode de tirage.

Qu’est-ce que le tirage du bois ? Lorsque le bois brûle, la différence de température entre la chaleur émanant du foyer et la sortie du conduit provoque un appel d’air vers le haut. Ce mouvement d’air est appelé tirage du bois. Tout l’intérêt pour le particulier détenteur d’une chaudière bois bûche est de maximiser les performances du tirage du bois tout en veillant à ce qu’il ne brûle pas trop vite. A la différence des bons vieux poêles à bois, les chaudières à bois profitent de technologies améliorant grandement leurs performances et leurs efficacités énergétiques.

Chaudière bois à tirage manuel

La chaudière à bois à tirage manuel utilise 3 techniques :

  • la combustion montante classique que l’on retrouve dans les inserts de cheminée. Le bois est posé sur une grille, l’air de combustion i.e. l’air qui permet la combustion du bois, comme on souffle sur les braises, arrive en dessous du foyer du feu. La fumée de combustion monte comme dans un conduit de cheminée. Cette technique a un rendement de près de 50-70% ce qui est peu performant par rapport à d’autres modèles. La faute au manque de maîtrise sur la combustion du bois et sa régulation puisque tout le stock de bois brûle en même temps. Le prix moyen d’achat se situe dans une fourchette de 2000€ à 3500€ HT et hors frais d’installation ;
  • la chaudière bois bûches à combustion inversée présente un espace de stockage du bois et une chambre de combustion, toutes deux séparées. L’air primaire de combustion arrive par le haut de la chaudière, ce qui permet d’optimiser le rendement de la chaudière bois et réduire également les émissions de gaz à effet de serre. Cette technique a un rendement énergétique de 65-90%  et est la plus utilisée dans les chaudières bois à tirage manuel. Pour acquérir ce modèle, il faudra compter entre 3000€ et 8000€ HT hors pose ;
  • la chaudière bois à combustion horizontale présente la même technique que la combustion inversée, à ceci près que l’air de combustion se diffuse sur le côté des bûches. Le rendement énergétique est de l’ordre de 60-90%.

Chaudière bois à tirage forcé

La chaudière à bois à tirage forcé appelée également chaudière turbo combine la technique de la combustion inversée vu précédemment et d’un ventilateur. L’aide du ventilateur va apporter le petit plus de maîtrise qu’il manque pour améliorer le rendement énergétique, soit près de 70-90%.

chaudière bois et chaudière au gaz

La chaudière mixte ou comment coupler 2 énergies pour plus de performance ! Pour atteindre un rendement énergétique de 100% tout en conservant l’apport écologique du bois, il existe une chaudière mixte ou chaudière poly-combustible. Le principe est d’utiliser deux sources d’énergie en même temps ou en alternance telles que le gaz/bois, le bois/fioul ou l’électricité/bois etc.

Fonctionnement chaudière bois

La chaudière à bûche est un moyen économique et écologique de chauffer son logement. Encore faut-il que la chaudière ait reçu les bons réglages et bénéficie de conditions optimales pour fonctionner. Ainsi, avant toutes démarches pour remplacer sa chaudière au fioul par un modèle au bois, il est essentiel de vérifier si son habitation comporte une très bonne isolation thermique. En fonction de celle-ci, on pourra déterminer la puissance de la chaudière et profiter au maximum de l’efficacité énergétique du bois.

Chauffage central au bois

Pour chauffer son logement avec une chaudière, il est nécessaire d’avoir un système de chauffage central. Cette condition obligatoire vaut d’ailleurs pour tous les types de chaudières – chaudière au gaz, chaudière au fioul ou chaudière électrique. De même, toutes les chaudières fonctionnent de la même façon, à ceci près bien sûr que le combustible ou l’énergie n’est pas le même.

Dans le cas d’une chaudière à bois, le combustible - bûches de bois, plaquettes de bois ou même granulés de bois – est introduit dans un espace de remplissage ; ce bois est brûlé dans une chambre de combustion, le foyer, pour chauffer un liquide caloporteur qui est diffusé dans l’ensemble des conduits du chauffage central. Ce chauffage central est relié aux émetteurs de chauffe – radiateurs ou plancher chauffant de la maison.

bûches de bois

L’alimentation en bois se fait manuellement dans un espace de remplissage. Plus l’espace est grand, moins la chaudière à bûches de bois aura besoin d’être rechargée. Cette caractéristique d’autonomie est un choix souvent déterminant pour qui veut changer sa chaudière pour un modèle à bûche de bois/briquettes de bois compressées ; Au même titre que la puissance de chauffe ou la marque de la chaudière.

Comment calculer le kW d’une chaudière bois ?

Graphique calculatrice et argent

Pour répondre à cette question, il faut savoir répondre à :

  • quelle est la surface de chauffe du logement ?
  • combien de personne compose le foyer ?
  • quel combustible est utilisé entre les bûches classiques et les buchettes compactées ?

En somme, en fonction de ces réponses, le particulier va se diriger vers un modèle particulier. Pour déterminer la puissance en kW de la chaudière bois, une formule de calcul que l’on peut appliquer à tous les modèles de chaudières existantes. Cette formule prend en compte autant :

  • la taille du logement (V) – volume de chauffe exprimé en m3 ;
  • la qualité de l’isolation thermique (C) évaluée à 2 pour un logement mal isolé et 1,6 pour un logement bien isolé ;
  • la température voulue (TV) dans son habitation exprimée en C° ;
  • la zone géographique du logement – zone froide ou tempérée exprimée par la valeur Indice de Température Extérieur (ITE) avec 15 pour la montagne, 12 pour la région Nord, 9 pour le Centre de la France et 7 pour la région Sud ;
  • un indice de déperdition d'énergie (DE) moyen de 1,3 ;

Ce qui donne : C x (TV + indice ITE) x V x DE = Puissance de la chaudière

Il est essentiel de bien évaluer cette puissance de chauffe au risque d’avoir un modèle de chaudière à bois non adapté à sa consommation d’énergie. Même si le bois est l’énergie la moins chère du marché, toute économie d’énergie est bonne à prendre pour soi et l’avenir de planète.

Et la production d’eau chaude sanitaire ?

La chaudière à bûches, contrairement à la chaudière au fuel ou au gaz, peut difficilement permettre la production d’eau chaude sanitaire (ECS); il est judicieux de lui adjoindre un ballon d’eau chaude ou ballon d’hydro-accumulation. Ce système permet à l’eau chaude d’être stocké pour un usage ultérieur.

Installation chaudière bois

intervention technicien sur installation de chauffage

L’installation de la chaudière à bûche est facile si l’on prend en compte différents points de bon sens :

  • la chaudière doit être placée dans une pièce assez proche du lieu de stockage des bûches, si l’on ne veut pas faire des allers-retours fastidieux lors du remplissage !
  • la chaudière à bois n’est pas encombrante, mais nécessite toutefois un espace conséquent ;
  • pas de travaux importants à prévoir, si ce n’est le conduit d’évacuation des fumées de combustion s’il n’y en pas ;
  • il faudra faire appel à un professionnel chauffagiste ayant la certification Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) dans le cadre de nombreux dispositifs d’aides financières de l’Etat (coup de pouce énergie, CEE, TVA 5.5%...).

De plus, les bûches de bois devront être stockées dans un endroit les préservant de l’humidité. Un bois sec brûle mieux qu’un bois humide !

Les bûchettes compressées ou bois compressé Il existe une solution alternative au problème d'humidité et d'encombrement que peuvent poser les bûches de bois : les bûchettes compressées appelées bois compressé ou même briquettes de bois compressées. Elles sont formées à partir de sciures et de copeaux de bois très secs que l'on a compactés sous forme de buches ou de cylindres. Leur haute densité et faible taux d'humidité en font un combustible à fort pouvoir calorifique, bien supérieur à la buche de bois classique. De plus, elles sont peu encombrantes et nécessitent un espace de stockage moins important que la buche bois.

Le prix de l’installation d’une chaudière à bois est compris entre 500€ et 1200€ selon le modèle et les conditions d’installation (travaux à prévoir, configuration des pièces etc)

Pensez à l’entretien de la chaudière ! Comme tout équipement de chauffe, la chaudière à bois a besoin d’une attention particulière pour son entretien si l’on tient à en assurer sa longévité. Il faudra veiller à nettoyer régulièrement les cendres et les clapets d’aération. Il n’y a pas besoin d’avoir recours à un contrat de maintenance chaudière, celui-ci n’est pas obligatoire contrairement au modèle de chaudière au fioul ou au gaz ; Toutefois, le ramonage du conduit de cheminée ne peut être fait que par un professionnel.

Chaudière bois, les avis : avantages et inconvénients

Points positifs et points négatifs de la chaudière au bois 2019
Avantages Inconvénients
  • le bois est le combustible le moins cher du marché de l’énergie. En comparaison du fioul ou du prix de l’électricité, le bois permet de faire de grandes économies d’énergie ;
  • le bois est aussi une source d’énergie peu émettrice de gaz à effet de serre. C’est un choix évident pour qui veut amorcer sa transition énergétique et lutter contre le réchauffement climatique en cours ;
  • la chaudière bois assure un bon rendement énergétique (90%) ;
  • Le combustible bûche de bois ou plaquettes de bois se trouve partout en France ;
  • les bûches de bois sont encombrantes comme les plaquettes de bois ou les granulés, et nécessitent un espace de stockage ;
  • le rendement énergétique n’atteint pas ceux d’autres chaudières plus performantes (chaudière gaz à condensation ou chaudière électrique) ;
  • la bûche se trouve partout, et de toutes les qualités ; attention donc de choisir des types de bûches efficaces ;

documents

Les avantages fiscaux et financiers La chaudière à bois est éligible à une multitude de subventions disponibles pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Mises en place par le gourvernement, ces aides sont souvent le coup de pouce attendu pour les ménages modestes en précarité énergétique, et leur permettent d'avoir un meilleur confort thermique. Parmi ces aides, on compte : la prime énergie CEE ; la prime conversion chaudières ; le crédit d’impôt à la transition énergétique ; l'éco-prêt à taux zéro.

Mise à jour le