Angers : nouvelle ville intelligente et connectée… par Engie !

En France aussi, les villes intelligentes apparaissent peu à peu, et à Angers, les choses s’accélèrent. La transition pour connecter Angers Loire Métropole débutera en 2020, et sera menée par un consortium d’entreprises dirigé par le fournisseur historique de gaz Engie. Un investissement qui devrait atteindre plus de 100 millions d'euros sur les douze prochaines années.

  • Angers, le calendrier de la smart city française :
  • Décembre 2018 : lancement officiel du projet ;
  • Février-juillet 2019 : phase de candidature pour prendre en charge la transition, quatre groupements d’entreprises en course ;
  • Rentrée 2019 : choix du consortium d’entreprises en charge de la transition et création d’un comité pour le suivi – composé d’élus et de conseils de citoyens ;
  • 2020 : lancement de la transition en smart city et ouverture d’ateliers à destination des Angevins pour évaluer les besoins des citoyens.

Ville intelligente : Angers se donne les moyens de ses ambitions

Déjà en mars 2019, nous évoquions la possibilité pour Angers de représenter le futur de la ville connectée française. Partout dans le monde, on réfléchit collectivement à l’avenir de nos villes. Tous les aspects sont concernés, tant la démocratisation de la domotique est rapide. Pour peindre le nouveau visage de l’urbanisme, des chercheurs ont même récemment proposé quatre modèles pour aider à leur développement. Et en octobre dernier, l’IMD World Competitiveness Center – de l’IMD Business School de Lausanne, en Suisse – publiait le premier classement mondial des smart cities. Singapour, Zurich, Oslo, Genève, Copenhague et Auckland en constituaient le top 5.

En cette fin d’année 2019, la ville d’Angers confirme ses ambitions et déploie les moyens nécessaires pour devenir la métropole la plus connectée de France. En tout, c’est quelque 178 millions d’euros qui devraient être débloqués, s’accompagnant de l’installation de 50 000 objets connectés dans la ville. Ainsi, dans l’ouest du pays, on associe la parole aux actes. C’est au côté du consortium mené par Engie Ineo – avec Suez, La Poste et le groupe Vyv – qu’Angers va passer à la vitesse supérieure, grâce à l’intégration de la plate-forme de gestion domotique Livin’ conçue par Engie. Celle-ci affiche trois buts :

  • La connexion des infrastructures ;
  • L’exploitation des services en temps réel ;
  • La planification de scénarios à long terme.

Mi-novembre, le conseil communautaire de la ville d’Angers a officiellement décidé lors d’un vote de donner sa confiance au consortium d’Engie, parmi les quatre candidats qui désiraient œuvrer pour sa transition. Comment ces équipements vont-ils changer la vie des habitants, et surtout, à quelles fins ?

Angers Loire Métropole compte environ 290 000 habitants.

Angers : les actions concrètes pour créer la ville intelligente de demain

Avec l’installation de 50 000 objets connectés dans la ville, Angers Loire Métropole va métamorphoser le quotidien de ses concitoyens. Des capteurs seront équipés absolument partout, sur les parkings, dans les jardins publics, et même sur les éclairages ou les poubelles. Tous les avantages de l’innovation devraient être exploités, de l’Internet des objets au partage de données, en passant par la centralisation de la gestion et la mise en réseau des infrastructures de la ville. Suez devrait s’occuper de l’aspect environnemental, La Poste de la gestion des données, ainsi que de leur hébergement et enfin, Vyv se penchera sur la santé.

Par exemple, Angers ambitionne de poser 3 600 capteurs et de rénover en LED environ 30 000 points lumineux. Le but ? Optimiser l’éclairage, avec un changement automatisé de l’éclairage des rues en fonction de la présence de personnes ou de véhicules. Cela devrait permettre à la fois de réaliser de véritables économies pour la ville – 66 % sur l’éclairage public dès 2025 –, mais aussi de créer une dépense énergétique plus écologique.

Les mêmes enjeux motivent l’installation de capteurs d’humidité dans les jardins publics, afin d’ajuster l’arrosage et ne pas consommer de surplus d’eau – 30 % de réduction envisagée pour l’arrosage public. L’installation de compteurs d’eau connectés pourrait aussi optimiser la gestion de l’eau partout dans la ville. Niveau services aux habitants, la domotique pourrait bien totalement bouleverser leur manière de circuler en ville. Grâce aux capteurs installés dans les rues, les conducteurs pourront savoir où se trouve la place de parking libre la plus proche. Objectifs : fluidification du trafic et gain de temps.

Pour Angers, le but de cette association avec Engie Ineo est d’« économiser les ressources pour accélérer la transition écologique du territoire ; améliorer et proposer de nouveaux services aux habitants par une action publique plus efficace et plus proche des attentes ; optimiser la gestion du service public et ses coûts de fonctionnement, par la modernisation des moyens d’action et des process qui permettront d’importantes économies d’énergie », explique le communiqué officiel. Alors que certains s’inquiètent des conséquences de cette transition, Christophe Béchu, président d’Angers Loire Métropole, a été très clair en déclarant à l’Agence France Presse – ou AFP : « Notre angle, c’est la transition écologique, pas le contrôle social. » Les données, qui doivent être anonymisées, seront gérées par La Poste.

Le plan de mise à jour de la ville débutera en janvier 2020 et se fera sur les douze prochaines années, avec 178 millions d’euros d’investissement. Mais Angers voit les choses sur le long terne. Et dans le futur, en vingt-cinq ans, l’installation des objets connectés et la mise en place des services pourrait lui faire économiser environ 100 millions d’euros.

La ville intelligente : aussi écologique qu’économiqueLa démarche d’Angers est à la fois à des fins économiques, mais aussi écologiques. Par exemple, en cas de pic de pollution, les conducteurs en seront directement informés sur leur smartphone. De fait, une recommandation apparaîtra alors, leur proposant de se garer gratuitement et de prendre le tramway.

Créé le